La nourriture en Chine.

.

.

Les chinois ont profondément modifié leurs habitudes alimentaires, ces 20 dernières années, et la nourriture en Chine a connu de profond changements. Connaissant de grandes famines pendant l’ère communiste, ils accordent une très forte importance à ce qu’ils mangent. La privatisation de l’agriculture fit augmenter les rendements et en 1990 les consommateurs chinois mangeaient à leur fin avec en moyenne plus de 3 000 Kcal par jour. L’ouverture sur le monde leur a permis de renouer avec ses grandes traditions culinaires vielles de plus de 3500 ans.

.

famille chinois famgentUn point commun à tout chinois, ils aiment bien manger.

.

La nourriture est un symbole et est sacré en Chine. Savoir cuisinier de bons plats est très important pour les femmes.

.

Pour illustrer cet attachement à la nourriture, je vais vous citer quelque exemple de la vie quotidienne.

.

  • La 1ere question que les chinois posent aux étrangers, c’est : est ce que tu aimes la cuisine chinoise?
  • La 2e Est ce que tu t’es habitué à la cuisine chinoise?
  • la 3e c’est est ce que tu sais cuisiner chinois. (attention ne dites jamais oui, sinon va falloir les inviter)

.

Ou sinon, la 1ère chose que l’on demande quand on va se présenter dans une famille, chi fan le ma? Avez vous mangé?

.

Les restaurants en Chine

.

Je l’avais déjà expliqué sur mon ancien article, la restauration en Chine, les chinois apprécient d’aller fréquemment au restaurant, avec leurs collègues, amis d’enfance, famille, et rencontre business. Les restaurants sont abordables, et l’on peut s’y restaurer tous les jours, mais d’ordinaire, les chinois apprécient de manger à la maison de la bonne cuisine. Les chinois ont un dicton qui dit que la nourriture de la maison est toujours plus savoureuse que celle du restaurant. Ce n’est pas forcément faux, ni forcément de la vantardise, les aliments qu’ils achètent par eux même sont meilleurs que la plupart des restaurants.

plats menus chinois

.

.

marché chine

Les chinois aiment faire leurs courses au marché ou au supermarché car la qualité est meilleure, ce sont surtout des aliments frais. Ainsi, c’est impressionnants de voir que même à 6h du matin les marchés regorgent de personnes âgées qui se lèvent exprès pour choisir les meilleurs aliments.

.

Les chinois ont confiance dans les supermarchés étrangers, exemple Carrefour car la qualité et surtout la Chaine du froid est présente. Ils sont curieux de la cuisine étrangères mais assez chauvin, et selon eux, la cuisine étrangère n’égalera jamais leur cuisine.

.

Sans doute la cuisine exotique en pleine expansion,c’est celle dite « américaine », Mac donald et KFC en Chine, qui sont très bien implantés en Chine et séduisent de plus en plus les jeunes.

.

Le culte du gâchis de la nourriture

.

nourriture chinoiseC’est surprenant mais les chinois aiment l’abondance et le gâchis. Pour eux, il doit toujours y avoir de la nourriture sur la table, alors n’essayez pas de finir tout, il y en aura toujours qui arrivent. Pareil, si vous invitez assurez vous que les plats soient en abondance si vous ne voulez pas dégager une mauvaise image (surtout pour le Business). Les plats sont commandés en nombre pair, cela porte bonheur. Il est bon d’équilibrer les aliments sur la table, viande, poisson, légumes, mais aussi les façon de faire cuisiner, vapeur, fris ou en sauce. Il est important de toujours avoir un plat épicé sur la table, avec de l’alcool qui coulent à flot. Les chinois préfèrent les tables à plusieurs, quinze c’est bien, mais seize(nombre pair) c’est mieux. Plus on parle fort et plus on s’amuse. Ainsi, dans les restaurants, on entend souvent un vacarme qui est assez désagréable quand on n’est pas habitué. Pour inviter il est préférable de réserver une petite salle privée, pour pouvoir assurer à vos invités une liberté d’expression qu’ils raffolent.

.

Les règles de courtoisie.

.

Une personne invite ( et paye), donc choisi les plats, ce qui signifie que les plats ne sont pas servis individuellement, mais pour tous les invités. On picore dans tous les plats, sans gêne, et préparer un plat difficile à manger est un signe de politesse. Au début, les chinois insisteront toujours pour payer, ils se fâcheront si vous voulez partager ou payer à leur place, la bonne attitude est de les réinviter plus tard, pour garder un bonne relation un bon guanxi.

.

gqnbeiA table, une chose surprenante c’est de forcer ses invités à gouter, manger, ou à boire. C’est très respectueux de toujours remplir le verre de son hôte, ainsi aussitôt un Gan bei fini, le verre est rempli dans les 3secondes. Et oui, en Chine, au repas on porte des sortes de toasts et boire « cul sec ».  Pouvoir boire est un symbole de virilité et d’honneur. Avant de boire, on doit frapper les verres ou tapper le verre contre la table en verre si les autres sont trop loin. Généralement, après 10 Gan bei, il y a une ambiance chaleureuse à table, et on peut se moquer des chinois qui sont tout rouges. 😆 plus d’informations sur les alcools en Chine

.

.

Le régime alimentaire

.

Autrefois, les famines était responsable de la malnutrition et aujourd’hui c’est plutôt l’obésité. Mac Donald et Coca sont porté pour cible, mais il y a aussi les friandises, avec le marché des confiserie qui se porte à merveille.

.

La diversités des plats et des aliments.

.

Les chinois ont l’art de cuisiner tout. Vraiment tout. Ils ont un proverbe qui dit que tout ce qui a 4 pattes se mangent, sauf les chaises. Ainsi, on peut découvrir toutes sortes de plats, avec toutes sortes de partie du corps. Les chinois, qui sont de manière générale assez superstitieux, pensent que manger une partie d’un animal donne des ressources pour notre partie. Ainsi, si on a des problèmes de vue, il est bon de manger des yeux de poisson. Si notre coeur est fragile, les coeurs de poulet sont un excellent remède. Si on a des problèmes d’impuissance…je vous laisse deviner.

.

laitLes carences en Calcium

.

Une chose qui est frappante en Chine, c’est, contrairement à chez nous, un manque de produits laitiers dans leurs plats et leur alimentation.Pas de lait, mais du lait de toufu (soja). Pas de fromage ou très peu. On ne cuisine pas avec du beurre ni avec de la crème, et on ne consomme pas ou presque pas de Yaourts. ce sont leurs habitudes de ne pas aimer les produits laitiers, mais cela va surement leurs donner des carences en calcium et pourrait expliquer leurs plus faible taille, et leur poids moins important due à la densité osseuse plus faible.

.

.

Les Habitudes et coutumes

.

Les chinois mangent avec des baguettes…ce n’est pas un scoop, mais manger avec des baguettes suppose de pré découper tous les aliments avant de les servir. Cela donnent une cuisine assez fine en règle général. Ils utilisent une table ronde tournante où chaque convive peut se servir de ce qu’il aiment avec la quantité souhaitée.

.

Les chinois prennent 3 repas par jour, matin très tôt, 11h et vers 6h en sortant du travail.

.

plqts chinoisLe petit déjeuner est encore souvent traditionnel : reste de la veille, riz préparés, raviolis chinoise, oeuf de cent ans (mariné dans du vinaigre) lait de toufu avec une sorte de chouros.

.

Les différences régionales.

.

Chaque région de Chine a ses spécialités et ses habitudes de consommation.

.

chineLes régions côtières ont pour habitude de consommer beaucoup de poissons et fruits de mer, alors que les régions continentales sont plus viandes et céréales. Traditionnellement, le nord est globalement caractérisé par des plats chauds salés. La Cuisine de Shanghai est marquée par des plats sucrés. La cuisine du Sud est assez douce, aillée, poivrée avec sauce d’huître, plus toutes les originalités locales, serpent, singe et rat… Dans l’ouest du pays, Sichuan, Hunan c’est très épicé. Quant aux minorités, elles ont leurs traditions propres, ontrouve des fromages et des Yaourts chez les Mongols (ce qui expliquerait leurs forces surhumaine).  Les Tibétains mélangent de la farine d’orge à du thé et le beurre de yak. Et puis, les célèbres barbecues des Ouighours avec leur délicieuse brochette  d’agneau.je pourrais continuer comme cela, car on compte des centaines de spécialités.

.

Une évolution rapide

En Chine, tout change très vite. Et les habitudes alimentaire ne font pas exception. Le riz et les céréales ont perdu de leur ganbeiimportance, et les chinois sont de plus en plus consommateur de viande (+300%  entre 1978 et 1994).

.

On note aussi la progression de consommation d’huile (pour les fritures), de sucreries, et des boissons alcoolisées, voir marché des boissons alcoolisées en Chine.

.

coca pekinLes chinois n’avaient pas pour habitude de consommer du sucré, mais les tendances de consommation en Chine changent, et les produits sucrés connaissent un éssor énorme, comme les barres céréalières, gâteaux types viennoiseries, et les confiseries, chocolats, chewing-gum. Les boissons sucrées (Coca, jus de fruits chimique, et limonade) remplacent petit à petit le thé, boisson officielle.  On les voit dans les linéaires des supermarchés, mais aussi dans tous les petits commerces des villes, ces produits restent peu chers et sont très présent.

.

.

Le budget nourriture.

.

Il serait estimé à 36% du budget, d’après une étude de la CCI.

.10yuan_1

.« Les Chinois urbains dépensent en moyenne 36% du total de leur budget pour la nourriture (13,4% en France). Le chiffre varie selon le revenu. Les 10% les plus pauvres des urbains consacrent 47,4% à la nourriture, les 10% les plus riches 28% et ils consomment moins de céréales et plus de fruits et de lait. Actuellement la part du budget consacré à l’agro-alimentaire baisse au profit du logement, de la santé et de l’éducation. A l’exception des céréales et des légumes frais, tous les autres postes sont en nette croissance, reflétant une évolution des modes de vie. Ainsi, la quantité de produits laitiers consommés par an est passée de 4,6 kg/habitant en 1995 à 18 kg/habitant en 2007 alors que celle de céréales baissait de 130kg à 75,9kg. La consommation de viande de porc est restée stable (18,4 kg à 20 kg), celle de volaille est montée (3,4 kg à 8,3 kg) ainsi que celle de produits de la mer (7,7kg à 10,9kg) de manière moins importante. »

.

Retrouvez l’offre de l’Agence Marketing Chine pour les exportateurs français dans l’Agroalimentaire

.

.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine