La confiserie en Chine

.

La confiserie est un secteur Florissant en Chine

.

da bai tuLes recettes annuelles sont évaluées à 3 milliards d’euros. C’est devenue le plus grand marché d’Asie en volume.

.
Les confiseries en Chine sont très nombreuses.

  • Fruits secs,
  • Confits aux pâtes sucrées,
  • pâtes aux Haricots rouges
  • Brochettes d’azeroles caramélisées.

.

Les confiseries en Chine sont conditionnées dans un emballage de couleur vive pour attirer les enfants.
..

.

.chinois enfant roi

.Le gout sucré n’était pas très populaire en Chine, mais pourtant ce marché connaît depuis plusieurs années un grand essor. L’enfant unique ou l’enfant roi a changé les habitudes de consommation. Les enfants font de gros caprices pour avoir des sucreries et font le bonheur des industriels du secteur.

.
Les gouts en Chine sont différents. En 2001, seulement 4% des chewing gum chinois étaient sans sucre. Aujourd’hui ce taux atteint 35% et les industriels prévoient que ce chiffre passera à 50% dans les prochaines années, car les besoins en amidon sont différents en Chine. Les confiseries  pour obtenir une texture « gluante » pour les sauces que les entreprises européennes ont longtemps cherché à éviter. Le futur se tourne vers des produits proches du modèle occidental mais qui conserveront toujours l’héritage chinois.
.
.
lapin blanc bonbons

En Chine, on trouve les grandes marques occidentales bien sûr, Katburry, M&Ns etc..mais le leader du secteur c’est la marque da bai tu ou lapin blanc. Cette marque avait connu des problèmes avec l’affaire de la mélamine. Mais maintenant le groupe développe ses ventes à l’étranger après la suspension des exportations pour cause de découverte de mélamine. En 2008, les ventes avaient été suspendues en 2008 en Chine et dans les 50 pays où le « Lapin Blanc » était exporté après la découverte de traces de mélamine, une substance toxique, dans ces bonbons contenant 45% de lait.

.
Les entreprises chinoises essaient de mettre au point des produits occidentaux en utilisant, par exemple, des extraits de thé. Mais il n’est pas possible d’adapter une formulation qui fonctionne aux Etats-Unis pour le marché chinois. Par exemple, la texture de gomme doit être plus tendre, la stabilité du produit doit être plus élevée en raison du climat, et l’appréciation du sucré par les consommateurs est différente en Chine.

La confiserie est un secteur très influencé par les gouts locaux, les grandes marques étrangères n’ont pas ou très peu implantées des bonbons spéciaux pour les chinois et les marques chinoises ont du mal a exporter leurs produits en occident. Le Marketing doit donc jouer un rôle important pour ce qui est de tester les produits et proposer de nouveaux produits en adéquation avec les gouts locaux.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine