Les touristes chinois sont de plus en plus victimes d’agressions et de vols  durant leur séjour en Europe. Un phénomène qui ne cesse de croître ces derniers temps et qui inquiète désormais le gouvernement chinois. par conséquent,  l’industrie touristique européenne, est donc confrontée à un ralentissement des revenus intérieurs du tourisme.

Pas une semaine sans une news d’agression de touristes chinois en France par exemple :

Quel est la Situation du tourisme européen ? Pas très bonne

La Chine est le pays leader des voyages et des dépenses à l’étranger. En 2016, les Chinois ont fait environs 122 millions de voyages sortants et ont dépensé près de 100 milliards d’euros à l’extérieur des frontières du pays. Selon le classement de Ctrip, l’Europe est en retard par rapport à ses concurrents asiatiques entre autre la Thaïlande, Corée du Sud, Japon, Indonésie et Singapour dans l’attraction des touristes chinois.

Au total, seulement environ 10,2 millions de Chinois ont visité l’Europe en 2016, selon les données de la European Travel Commission (ETC). Cette année-là, le nombre de touristes chinois choisissant l’Europe a augmenté de seulement 2% alors que le nombre de voyages a augmenté de plus de 4%, ce qui signifie que le continent a perdu des parts de marché par rapport à ses concurrents.

La petite déliquance : un problème que les gouvernements et les entreprises sont désireux de résoudre.

face a cette situation les gouvernements européen, ont mis sur pied de nouvelles stratégies a fin d’attirer le maximum de touristes chinois. En Espagne, par exemple Turespaña une agence publique chargée de la promotion du tourisme a mené une campagne de marketing basée sur les médias sociaux pour stimuler l’attractivité de l’Espagne par les chinois l’année dernière. Il a également collaboré avec des émissions de télévision chinoises, a invité les blogueurs asiatiques à visiter le pays et a renforcé la coopération entre les leaders de l’industrie chinoise et les entreprises espagnoles.

Le tourisme européen attirera plus de voyageurs chinois, a déclaré Manuel Becerra, qui a négocié des dizaines d’accords commerciaux avec des institutions européennes en tant que développeur d’entreprise à Haiwan, une agence de voyage en ligne à Pékin.

Non seulement les Chinois dépensent plus d’argent à l’étranger que les touristes moyens, mais ils remplissent également des hôtels européens en basse saison comme le Nouvel An chinois, qui se situe entre la fin de janvier et la fin de février et la Semaine nationale chinoise en octobre.

L’Europe doit également trouver de nouvelles sources de croissance du tourisme durable, a déclaré la Commission européenne des voyages dans un courrier électronique. « Bien que le marché chinois représente seulement 2% du total des arrivées internationales enregistrées en Europe », a déclaré l’ETC, la Chine est « plus importante que jamais ».

Le Cas de la France: « la France un pays à risque »

un grand nombre d’agressions sont réalisées en France chaque année , et cela porte atteinte à la réputation du pays.

La France fait réver mais fait peur aux touristes chinois

Très peu de chinois connaissent la Vrai France. Afin de développer l’attrait pour les autres régions françaises il est important de faire des campagnes de promotion, en particulier les outils de marketing digitaux.

La France bénéficie de beaucoup d’avantages qui la rendent très attractif aux yeux des touristes chinois, en particulier tous les “Clichés” sur la France. Les clichés ont un grand rôle dans l’attraction des Chinois pour la France, surtout pour ceux qui ne sont encore jamais venus en France. Par exemple pour eux le français est un expert en vin, un romantique, un grand cuisinier.  Ils  résument la France à sa capitale « Paris », la tour Eiffel, un peu la Provence avec sa Lavande et ses paysages enchanteurs.

Les Chinois boudent l’Europe et se dirigent de plus en plus vers L’Asie

Auparavant peu de chinois partaient à l’étranger, car ils ne pouvaient tout simplement ou bien n’avaient pas les moyens de se le permettre. Cependant, avec l’essor économique de la Chine,  on assiste à une montée des classes moyennes. Celles-ci ont un pouvoir d’achat de plus en plus important. Elles quittent donc par conséquent le territoire chinois en quête de découverte.

L’Europe et l’Amérique du Nord ne sont plus les destinations favorites des touristes chinois, elles ont été devancées par l’Asie elle-même, qui les attire de plus en plus. En 2014, 85.4 millions de voyageurs chinois, soit 89.5%  ont choisi l’Asie comme destination.  Laissant des destinations comme l’Europe  et l’Afrique loin derrière en termes de voyageurs chinois attirés avec respectivement 3.4 millions et 2.7 millions de touristes chinois.

L’insécurité des touristes chinois devient un véritable fléau

l’insécurité des touristes chinois devient un véritable fléau, au point que l’Association chinoise du tourisme a officiellement demandé aux autorités européennes d’assurer une «protection efficace» des Chinois en visite en Europe. Il faut dire que les Chinois sont connus pour être des touristes qui disposent d’importantes sommes en liquide  sur eux: «Les médias renvoient une image de Chinois qui achètent beaucoup, toujours dans les magasins de luxe.»

Pour inciter les chinois à venir en Europe, l’obtention des visas pour accéder aux  frontières européennes a été facilitée dans le but de ne pas perdre la moindre miette de ce business très lucratif. L’arrivée en masse des touristes chinois en Europe attire donc l’attention des pickpockets. En effet, les chinois sont aujourd’hui les principales cibles des agressions et des vols. Ces derniers sont généralement surnommés  des« portefeuille ambulant », car ils ont tendance à emmener de l’argent liquide en permanence avec eux lorsqu’ils sont en déplacement.
Les agressions à l’égard des ressortissants chinois en voyage à l’étranger ne sont pas vues d’un très bon œil par les autorités chinoises. Si cette agression continue, certaines destinations vont être rayées de la liste. Afin de solutionner à ce problème, quelques stratégies ont été mises en place par les autorités chinoises et européennes dans le but de protéger les touristes des éventuelles agressions à leur encontre. Des policiers chinois s’expatrient même en Europe pour renforcer le nombre des agents de sécurité sur les sites touristiques les plus fréquentés.

 

Lire aussi :