Le pouvoir d’achat des Chinois s’est vu augmenter en même temps que la croissance de la Chine, ils ont donc aujourd’hui les moyens de consacrer de l’argent pour leurs loisirs. C’est pourquoi de plus en plus de familles s’intéressent à l’art, la culture et l’Histoire, maintenant qu’elles peuvent se le permettre. La plupart des visiteurs sont d’ailleurs issus de la classe moyenne, classe grandissante qui devrait représenter 1/3 de la population d’ici 15 ans. Les recettes de l’industrie de la culture devraient donc avoir un avenir radieux.

Mais dans une société qui évolue si vite et où le divertissement est partout (les stations de métro, les centres commerciaux etc). Il peut être de plus en plus dur de séduire par la culture. Comment continuer à convaincre les jeunes d’aller dans un musée ? Comment attirer une société ultra-connectée à venir à une exposition ? La clé : le marketing digital.

Stratégie Marketing pour attitrer les touristes Chinois dans votre musée

Afin que la culture ne soit pas perçue comme démodée et ennuyante par la nouvelle génération, une adaptation aux attentes de la société actuelle est conseillée. Voici les plusieurs solutions :

  • Contenu plus original

Les jeunes urbains sont habitués à la nouveauté et aux nouvelles technologies. Il peut donc paraître compliqué de les divertir avec des expositions traditionnelles. Les musées sont donc de plus en plus nombreux à proposer des visites plus interactives. Le visiteur n’est donc plus simplement passif, mais actif. Il peut interagir avec le musée et les animations prévues à cet effet. Il y a d’ailleurs eu un « Forum de l’innovation de la culture » à Pékin, dans lequel étaient discutées les meilleures solutions pour attirer un nouveau public grâce aux innovations technologiques. Elles se doivent d’être originales, modernes et amusantes.

Une étude a d’ailleurs démontré que les visiteurs étaient également prêts à payer plus cher leur entrée si l’exposition est interactive. Cela peut inclure des sons, des jeux de lumières, des projections d’image, des quiz tout au long de l’exposition, l’utilisation de la 3D, de la réalité virtuelle…les moyens sont nombreux pour offrir aux visiteurs un moment appréciable mais aussi une expérience unique. De plus, cela peut être un moyen ludique de leur en apprendre plus sur l’œuvre ou l’artiste représenté. Il est plus facile de capter et retenir leur attention avec des moyens modernes qu’avec un encadré d’explications à coté de l’œuvre. Ceci est également un argument de vente pour les familles avec des enfants en bas-âge. Pour ne pas les ennuyer, ce type d’innovation peut être très efficace.

  • Un passage au digital

Personne ne peut échapper à la révolution digitale, pas même des institutions culturelles comme les musées qui sont de bases bien ancrées dans les murs. Mais le digital est maintenant incontournable, tout particulièrement en Chine où la population est hyper-connectée. Les Chinois sont maintenant habitués à tout pouvoir faire sur leurs smartphones, notamment à travers les applications. Changer leurs habitudes risquerait donc de ne pas leur convenir et il est plus prudent de s’adapter à eux.

C’est pourquoi plusieurs musées ont déjà lancé leurs applications. Cela permet aux utilisateurs de connaître les informations du musée (horaires d’ouvertures, emplacement), les expositions en cours et même la possibilité d’acheter les tickets d’entrées directement par internet. Beaucoup de musées étrangers ont également développé leur propre application, mais très peu disposent de cette fonctionnalité très appréciée des chinois. C’est pourquoi les tickets de certains musées étrangers sont d’ailleurs vendus sur Taobao et Tmall.

  • Une présence sur les réseaux sociaux

En plus d’une application, les musées doivent également absolument posséder un compte officiel sur les réseaux sociaux chinois. Principalement sur WeChat et Weibo, les équivalents de Facebook et Twitter, les deux réseaux les plus utilisés par les Chinois. Il faut aussi être actif sur ces comptes, partager du contenu intéressant, donner envie aux « followers » et leur répondre lorsqu’ils ont des questions ou des commentaires.

C’est une publication gratuite et un excellent moyen de toucher une large audience. Même certains musées étrangers s’y sont mis, le Louvre par exemple. Une autre particularité de WeChat que les Chinois est l’utilisation de QR code. Ceux-ci peuvent facilement se placer tout au long d’une explication, et renvoyer à une explication ou même un audio-guide une fois scanné.

  • L’utilisation des KOLs

Attirer l’intérêt des influenceurs est le moyen le plus rapide d’avoir de la visibilité auprès d’un large public (constitué de jeunes majoritairement). Si un de ces influenceurs publie un article, une photo ou un simple commentaire à propos d’un endroit, alors beaucoup de ses fans voudront sûrement s’y rendre également.

Il est donc judicieux d’inviter des Key Opinion Leaders lors des ouvertures, des expositions ou lors d’événements spéciaux, surtout lorsque la presse est également présente.

Besoin de plus d’informations sur le marketing digital en Chine ? Veuillez consulter notre site web et n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de renseignements ou si vous souhaitez faire appel à nos services. Gentlemen Marketing Agency vous aidera a concrétiser votre projet.

Lire aussi: