La plupart des gens évitent de parler d’argent, en particulier en termes de salaires. Cela est considéré comme un tabou. Si vous travaillez à l’international, vous devrez être familier avec le terme d’expatriés ; ces employés qui sont envoyés à l’étranger par leur entreprise ou engagés par une société étrangère. Pour le temps qu’ils passent à travailler à l’étranger, ils sont indemnisés pour leur effort par un haut salaire et des bénéfices externes. Cette définition est bien sûr modulable selon l’entreprise, sa taille et son secteur. Ces conditions salariales semblent assez juste, mais dans certains cas spécifiques ces packages peuvent être considérés comme extravagants. En ce qui concerne les packages d’expatriés pour la région du Pacifique-Asie, la Chine continentale se classe actuellement quatrième, ce qui signifie que le régime de rémunération des expatriés en Chine leur est très favorable. Du point de vue des expatriés, cela pourrait être justifié car la Chine est toujours considérée comme une économie émergente où les conditions de vie peuvent être « difficiles ». Mais du point de vue local, l’écart salarial entre les expatriés et les étrangers en contrat local est immense et démontre l’existence d’un véritable déséquilibre.

jeune shanghaiVivre et travailler en Chine

Malgré le fait qu’il y ait eu un début difficile cette année, l’économie chinoise est en constante croissance et les possibilités abondent pour les sociétés et leurs employés en Chine. Pour plusieurs raisons, le marché domestique du travail ne semble pas en mesure de satisfaire toute la demande pour certains postes qualifiés dont les entreprises ont désespérément besoin. En outre, les entreprises étrangères ont tendance à l’étranger à positionner leurs propres employés à la charge d’une équipe, ce qui signifie qu’ils sont plus susceptibles d’employer un étranger en Chine plutôt qu’un chinois pour des postes de direction. Comme le coût de la vie augmente et que la détérioration de l’environnement est un problème récurrent en Chine, il est devenu plus difficile d’attirer des talents internationaux. Afin de promouvoir les opportunités de carrière en Chine, un système de rémunération importante a été adopté. Un package total pour un gestionnaire intermédiaire expatrié en Chine continentale est d’une valeur de plus 276.000 $ par an en moyenne selon Forbes Magazine. Ce nombre résulte du fait que les villes de 1er-Tiers, en particulier, ont forcé une hausse des salaires. En effet, les coûts de vie au cours des dernières années ont explosé à Beijing, Shanghai ou Shenzhen. Cependant, ce n’est pas la seule raison qui explique la montée en flèches des salaires d’expatriés. Un Yuan plus fort peut également expliquer la montée de la Chine dans les classements. Actuellement, la Chine est en demande d’expatriés dans les secteur bancaire et financier, la vente et le marketing, les ressources humaines, la manufacture, l’industrie, les sciences de la santé et de l’informatique.

Des études montrent l’écart salarial important

Selon une récente étude du UK Economic & Social Research Council (ESRC), les expatriés font 400-900 pourcent de plus que leurs homologues locaux dans les pays à faible revenu. Dans cette étude, la Chine a est considérée comme un pays à faible revenu. Selon l’institut cette disparité ne peut être attribué à des différences relative à l’expérience professionnelles ou aux compétences, mais est plutôt le résultat du fait que les expatriés viennent de pays à revenu moyen plus élevé. Cet écart salarial demeure aujourd’hui la cause de discorde dans les bureaux internationaux et déclenchent parfois le mécontentement des employés locaux. Bien que les experts s’attendent à un rétrécissement de cet écart à l’avenir dû au fait que l’économie de la Chine continue de rattraper les pays développés, il demeure encore une inégalité importante des revenus et les éléments explicatifs de celle-ci ne se réduisent pas seulement à l’origine des expatriés.

Les raisons de l’écart

Il y a de multiples raisons pour lesquelles l’écart salarial existe en Chine et certaines ont une influence plus forte que les autres. Outre le fait qu’il est devenu très coûteux d’embaucher ou d’envoyer un expatrié avec ou sans sa famille en Chine, les bénéfices d’un tel employé justifient de moins en moins la hauteur de l’investissement. En effet, les bénéfices d’un package d’expatrié ayant une famille comprendraient une allocation au logement, les soins de santé pour le(la) conjoint(e), le transport et les frais de scolarité pour l’école des enfants. Le personnel local est généralement non éligible à ce types d’avantages. Comme ces bénéfices sont donnés en supplément du salaire de base, les revenus des expatriés peuvent parfois dépasser 300 000 $ par an (Forbes Magazine). Dans le but d’attirer les étrangers, les entreprises chinoises sont prêtes à mettre le prix. En outre, il faut préciser que tous les expatriés ne s’installent pas seulement à Shanghai ou à Pékin, où le niveau de vie s’est adapté à celui des capitales occidentales. Certains d’entre eux sont embauchés et envoyés vers les villes les moins développées. La Chine connait aussi toujours des problèmes tels que la pollution et la sécurité alimentaire, ce qui peut stopper les personnes en provenance de pays très développés à venir s’y installer.  Par conséquent, l’incitation doit être forte pour les convaincre les talents étrangers à accepter un poste en Chine.

Effets sur le marché

Malgré le fait que les entreprises soient prêtes à payer plus pour les étrangers, un passeport étranger ne permet pas forcément de demander plus d’argent. Les entreprises recherchent des talents et la possibilité d’augmentation du salaire est directement lié aux compétences que ces étrangers ont à offrir. Si celles-ci sont rares sur le marché local, il sera d’autant plus facile de demander un salaire élevé. Par exemple, la Chine a connu une demande croissante pour les enseignants étrangers au cours des dernières années, mais les écoles chinoises n’ont seulement reçu qu’un petit nombre de candidats qualifiés. Par conséquent, les enseignants étrangers peuvent attendre à être payé un salaire élevé et de recevoir certains avantages. En outre, il semble probable que les disparités salariales entre les talents de haut niveau et les postes demandant moins d’expertise continueront d’exister dans le long terme, car il ne s’agit pas en vérité d’un phénomène purement chinois, mais d’une tendance s’exprimant au niveau mondial. Cependant, l’augmentation du nombre d’entreprises multinationales chinoises permettra de réduire dans une certaine mesure l’écart entre la Chine et les pays développés.

Ainsi, afin d’augmenter leur valeur sur marché du travail chinois, les étudiants et les employés chinois sont encouragés à acquérir de l’expérience à l’étranger, que ce soit à travers les études ou le travail. Cela leur facilitera l’avancement dans leur carrière et ajoutera une valeur appréciable à leur CV.

Le marché chinois est encore émergent et les entreprises cherchent à s’améliorer régulièrement pour prendre part à la compétition mondiale. Malgré le fait qu’il existe des déséquilibres et des inégalités en termes de salaires, les possibilités dans ce pays sont énormes pour ses habitants ainsi que les étrangers qu’y souhaitent y travailler.

Si vous avez des questions au sujet des courantes pratiques dans les ressources humaines en Chine, vous pouvez contacter INS Global Consulting, une société de gestion du personnel basé à Shanghai.

 

autres lectures :

Un manager Expat en Chine 

Top 10 des expat en Chine

Conseils pour les expat en Chine (pour leur Job)

Les expats en Chine, comment les toucher