Les marques cosmétiques naturels bénéficient du tremplin du e-commerce

 

Les marques cosmétiques Internationales occupent 80% du marché chinois

Le marché des cosmétiques ne cesse de s’accroître en Chine. En effet, les consommateurs chinois sont de plus en plus intéressés par les produits de qualité et bons pour la santé. De même, ils souhaitent éviter les produits de contrefaçon, un fléau qui sévit sur le territoire. Ainsi, ils préfèrent acheter des produits étrangers qui sont gages de qualité, et plus « sain ».

Marque étrangère VS Marque chinoise

chinese-brand foreign-brand

 

Par ailleurs, les marques de cosmétiques occidentales occupent une place importante au sein du marché chinois. Récemment, les sondages ont relevé que ces compagnies étrangères représentaient 80% du marché des cosmétiques en Chine.

De plus, les consommateurs chinois sont très sensibles au service de qualité concernant les infrastructures mais aussi vis-à-vis de l’acheminement des produits vers les clients. C’est pourquoi, les plates-formes e-commerce prévoient d’avantages d’améliorations afin de satisfaire leur cible. L’e-commerce en Chine représente une importante opportunité pour les sociétés étrangères pour pénétrer plus facilement l’immense pays qu’est la Chine.

L’implantation des marques de cosmétiques en Chine

En savoir d’avantage: La cosmétique haut-de-gamme en Chine

 

Le marché du e-commerce, les obstacles

Aujourd’hui, 75% des produits cosmétiques sont distribués dans les magasins en Chine. Pénétrer le marché Chinois n’est pas chose aisée et représente un challenge important notamment pour les compagnies étrangères offrant des produits cosmétiques naturels. En effet, afin de s’implanter en Chine, elles doivent passer par différents process.

Les freins à l’implantation en Chine

En outre, elles se doivent d’obtenir une licence d’hygiène leur permettant de proposer leurs produits dans le pays.

Ensuite, les produits cosmétiques doivent avoir un certificat de vérification pour la labellisation chinoise sur les cosmétiques importés. Ils sont inspectés par le ministère en charge de la mise en quarantaine des produits puis obtiennent une certification. Le bureau d’inspection des produits délivre un avis de dédouanement.

De plus, les compagnies étrangères on besoin d’investir des fonds importants incluant l’achat de locaux, le recrutement de salariés ou encore le paiement des salaires.
Aussi, elles doivent être prudentes concernant les taxes sur les importations. En, effet depuis 2005, le taux est de 5% sur le maquillage des lèvres et des yeux. Et depuis 2008, le taux d’importation est de 6.5% concernant le reste des produits cosmétiques. Ces deux taux représentent un investissement important supplémentaire.

De même que, les produits importés doivent être certifiés “Produits organiques” visibles sur leur packaging pour pouvoir être vendus en magasin.

Le département des cosmétiques et de la médication est chargé de vérifier les ingrédients de chaque produit importé. Ils mettent à jour la liste des produits autorisés en Chine.

Ces nombreuses caractéristiques sont compliquées et longues à mettre en place. Ainsi, les entreprises étrangères ne sont pas toujours d’accord avec les procédures.

 

Expérimentation animale ? 

animal testing

En 2013, beaucoup de marques cosmétiques occidentales telles que Weleda, Lavera, Pangea ou encore Logona ont retiré la plupart de leurs produits naturels qui étaient testés sur des animaux avant leur commercialisation sur le marché chinois. Ces méthodes ne font pas parties de leurs valeurs éthiques.

Par ailleurs, depuis 2014, tous les produits importés doivent subir les tests sur les animaux principalement les teintures pour les cheveux, les déodorants, les crèmes solaires et les produits pour éclaircir la peau.

 

En lire plus: L’expérimentation animale en Chine

 

La solution du cross-bording

Grâce au boom du e-commerce, les marques étrangères ont la possibilité de contourner ces étapes qui sont, au départ, nécessaires pour pénétrer le marché chinois. Ces dernières années, beaucoup de plates-formes e-commerce ont vu le jour telles que Tmall, JD.com ou encore Jumei totalement dédiée à la vente de produits cosmétiques en ligne. Ces supports permettent aux produits importés d’être vendus directement aux consommateurs chinois sans être testés sur les animaux. D’ailleurs les ventes en ligne ont augmenté de 35% entre 2014 et 2015.

De plus, ces nouveaux outils évitent aux compagnies étrangères de passer par les procédures administratives habituelles ou d’obtenir de quelconques licences. En effet, elles peuvent désormais lancer leur business sans être présentes en Chine.

Par exemple L’OCCITANE a décidé de vendre ses produits sur Tmall Global. La marque française utilise également la célèbre plate-forme chinoisede cosmétiques implantée en Chine…

Aussi, la plus importante marque de cosmétiques australienne, Lanopearl, continue de vendre ses produits naturels n’ayant pas besoin de certification organiques chez les distributeurs chinois. Pour les autres produits telles que les huiles essentielles, la marque les vend sur Tmall Global également.

Les exigences des sites cross-border

Economy's growth in china

Malgré le grand intérêt des consommateurs chinois concernant les produits cosmétiques, certaines marques étrangères ne sont pas connues en Chine, mais ont besoin de l’être. En effet, les plates-formes e-commerce telles que Tmall ou JD Global ne vendront pas leurs produits si les consommateurs chinois n’ont pas d’attirance particulière envers eux.

Par conséquent, les marques étrangères doivent augmenter leurs visibilité et notoriété sur les médias sociaux qui sont un tremplin vers le succès. En effet, les consommateurs en Chine sont très connectés et utilisent ce genre de plates-formes afin d’obtenir des conseils et avis de leur communauté. Aussi, ils attendent de l’authenticité lorsqu’ils parcourent leurs plates-formes favorites. C’est pourquoi, pour les marques, promouvoir une campagne autour de leurs produits est un excellent moyen d’engager la cible client.

 

Le Marketing Digital : une solution 

S’imposer sur le marché chinois est une rude épreuve. C’est pourquoi, notre agence de marketing digitale existe. En effet, nous aidons les marques étrangères à être bien référencées sur Baidu, le moteur de recherche chinois, grâce à des mots-clés, des liens et bien d’autres caractéristiques. De plus, nous leurs apprenons à utiliser les médias sociaux chinois de manière efficace afin d’augmenter leur notoriété en ligne et attirer d’avantage de consommateurs.

Nous connaissons par coeur le marché chinois, alors n’hésitez pas à nous contacter. (site de l’agence avec nos études de cas)

china

 

Vous pouvez lire également