Starbucks.. Luckin voici les grandes enseignes à la mode en Chine… avec la boisson populaire auprès des jeunes chinois citadin : le café.

 

Le café Arabica a ouvert il y a quelques jours son nouveau magasin dans la zone du Rockbund à Shanghai.

C’est déjà son deuxième magasin à Shanghai depuis février 2018.

Avec une surface de 265 mètres carrés (5 fois plus grande que son précédent magasin situé à Shanghai, Wu Kang Road), celui-ci est le plus grand magasin d’Arabica au monde.

Le café arabica est connu des consommateurs chinois sous le nom de « Wang hong dian » ou de magasin popularisé sur internet.

Il n’est pas possible d’aller chercher son café 10 minutes avant son travail.

Les consommateurs doivent normalement faire la queue et attendre environ 2 heures avant d’obtenir leur boisson…

 

Comment lancer sa marque de café en Chine en 4 étapes

  • L’importance de l’identité d’une marque pour les consommateurs chinois

  • Le design et l’apparence sont les moteurs de promotion en Chine

  • La e-réputation est le maître mot en Chine

  • Présence sur le Web est obligatoire

 

 

Commençons par le commencement : soyons pragmatiques …

I. L’importance de l’identité d’une marque pour les consommateurs chinois

Les consommateurs chinois aiment les marques qui sont dévouées et fidèles.

Récemment, une enquête sur les jeunes consommateurs chinois a montré que 60 % d’entre eux aiment les marques qui font preuve d’une vision unique.

Comme ils sont les futurs consommateurs en pleine croissance, les marques qui veulent s’installer en Chine doivent tenir compte de leurs goûts.

Les marques les plus appréciées ont souvent une personnalité bien visible. L’image de marque est devenue quelque chose d’important en Chine.

 

Junichi-yamaguchi est l’un des barista travaillant dans le café Arabica.

En 2014, il a remporté un concours d’art latte et s’est fait connaître.

Les Chinois apprécient les personnes ou les marques qui sont fidèles à leurs intérêts. (lire aussi l’importance de la marque en Chine)

Lire Branding is everything in China

 

II. Le design et l’apparence sont les moteurs de promotion en Chine

Le design est important pour faire la différence par rapport à vos concurrents.

La Chine est un énorme marché qui offre de nombreuses opportunités.

Cependant, la concurrence est importante et vous devez attirer l’attention des consommateurs. Comme l’a dit Junichi Yamaguchi lors d’une interview, « la principale différence entre les consommateurs chinois et les consommateurs japonais est que les premiers aiment prendre des photos ».

Ils partagent beaucoup de choses sur internet, c’est ainsi que de nombreux magasins sont devenus populaires en Chine.

L’Arabica a un design simple mais élégant qui correspond exactement au goût des consommateurs chinois.

De plus, l’agencement du nouveau magasin offre un large espace à ses clients.

 

 

III. La e-réputation est le maître mot en Chine

Avec le développement du pays, l’augmentation du pouvoir d’achat, les Chinois recherchent les produits de bonnes qualités.

L’augmentation des produits et des magasins haut de gamme en Chine, permettent une sélection plus accrue des services ou des produits de faible qualité.

Pour vous faire connaître, vous devez obtenir de bon commentaire de la part des consommateurs chinois sur les plateformes de médias sociaux, en soutenant vos produits qui valent l’attente et la file d’attente.

IV. Présence sur le Web est obligatoire en Chine (comme dans le reste du monde)

Nous avons parlé plus tôt de « Wang Hong Dian » qui est utilisé pour concevoir des boutiques populaires en Chine. Comment deviennent-ils populaires ? Grâce à Internet.

Les Chinois ont tendance à partager des produits ou à les placer sur leur compte de médias sociaux, à en parler à leurs amis ou à leur famille (le pouvoir du bouche-à-oreille est aussi important que la réputation en ligne en Chine).

Pour les nouvelles marques, la e-réputation est encore plus importante.

Les consommateurs chinois n’ont pas une grande confiance dans les marques en raison de plusieurs scandales survenus dans le passé dans le pays.

  • Ils préfèrent se fier aux recommandations en ligne ou aux marques dont ils ont entendu parler.
  • Il existe quelques méthodes efficaces pour se forger une bonne réputation en Chine

 Les médias sociaux chinois

Une société chinoise progressiste utilise largement les médias sociaux à des fins diverses. Les plateformes sociales les plus populaires comptent chacune jusqu’à 900 millions d’utilisateurs actifs. Ils y captent les tendances et les idées. Les plateformes sociales sont un moyen d’influencer l’esprit des Chinois. Voici les principaux canaux dans ce domaine pour vous assurer une bonne visibilité :

 

  1. WeChat

WeChat est une alternative à Facebook en Chine, avec des fonctions bien plus variées et une audience de 900 millions de personnes. WeChat offre la possibilité d’ouvrir des comptes officiels et d’influencer vos adeptes grâce à des bulletins d’information réguliers.

Starbucks utilise WeChat et offre des cadeaux aux VIPs.
Cela permet de fidéliser la clientèle chinoise

 

  1. Weibo

Weibo est un substitut de Twitter en Chine avec plus de 500 millions d’utilisateurs actifs.

Le weibo de Starbuck

 

  1. L’implication de KOL

Les KOL sont des leaders d’opinion  (key Opninion leader), ou des influenceurs . Si quelques personnes influentes, viennent à votre café et sont vu en train de boire l’un de vos expresso, cela attirera certainement les foules dans votre café en Chine.

 

Les foules continuent a s’amasser devant les magasins Arabica et cela n’est pas prêt de s’arrêter. En gardant son identité et en étant visible sur le web chinois, l’entreprise fait un carton plein et nous attendons avec impatience l’ouverture de prochain magasin.

par exemple Luckin a utilisé des KOLs (et des stars)

 

 

Nous pourrions continuer à vous parler de branding, de réseaux sociaux… mais si vous avez un projet de vendre du café en Chine (ou autre type de boisson)

Vous pouvez nous contacter

  • Parler à nos experts (gratuitement) 
  • échanger sur votre projet, avoir une cotation, une stratégie 
  • Comprendre mieux le marché 
  • analyser des études de cas d’entreprises qui ont réussit (et échouées)