Vous le savez mais en Chine, tout est digital et parce que tout est digital il a fallu développer des outils à la hauteur de l’importance du digital dans la vie des chinois.

L’évolution de la consommation en Chine passe en grande partie par le digital.

En effet depuis une dizaine d’années, le nombre d’internautes chinois n’a de cesse de croître.

L‘internet mobile est particulièrement plébiscité: quelque 753 millions de Chinois, soit 97,5 % de la population d’internautes, utilisent leurs smartphones pour accéder au web.

 

Qui a été la première entreprise à créer et développer le chatbot?

La succès story de TravelFlan qui a bien compris cette évolution en Chine

  • Histoire de Travel Flan
  • Une réorientation du BtoC au BtoB
  • Les Investisseurs de TravelFlan 
  • Ce que la société propose actuellement
  • La clientèle cible de TravelFlan
  • Le marché mondial du voyage, un marché porteur 

 

I. Histoire de TravelFlan

-La startup chinoise TravelFlan gère une plate-forme de marché du voyage basée sur l’intelligence artificielle (IA).

Basée à Hong Kong, la société invente les chatbots et les utilise pour aider les entreprises à intégrer des solutions de voyage en ligne dans leurs produits et services existants.

Chatbots : autrement appelé dialogueur ou agent conversationnel, est un agent qui dialogue avec un utilisateur.

Un utilisateur est invité à formuler sa demande en langage naturel, elle est affinée par un échange convivial, dont le logiciel interprète une requête opérationnelle pour son système d’information. Les chatbots mettent en œuvre des connaissances linguistiques, psychologiques, sur des bases de programmation

Crée en 2015, la startup a déjà obtenu plus de 10 millions de dollars de financement.

-Les deux fondateurs de la société sont loin d’être des novices sur le secteur.

Avant de devenir PDG et co-fondateur et responsable de la stratégie de croissance et des ventes de TravelFlan, Abel Zhao dirigeait les fournisseurs de technologies de voyage Travelport et Amadeus.

Quant à son associé directeur Wang Wenbin, il était responsable des partenariats à l’étranger chez Amadeus et Renault.

 

II.  Une réorientation du BtoC au BtoB

Destiné au début aux consommateurs, le modèle d’origine n’était pas viable au vu des coûts élevés d’acquisition des utilisateurs.

En 2018, la société se réoriente vers les services destinés aux entreprises

En collaborant avec des grandes entreprises telles que Samsung et China Mobile, cela leur permet d’engager les utilisateurs existants sans développer leurs propres systèmes de voyage.

Avec les frais d’acquisition d’utilisateurs qui sont devenus gratuits, les coûts d’exploitation ont été réduit de près de trois quarts.

Les autres plateformes dépensent généralement des millions de dollars en marketing, a déclaré Wang Wenbin, associé directeur.

«Beaucoup nous comparent aux plateformes d’agences de voyages en ligne comme Ctrip et Alibaba‘s Fliggy. Mais nous les considérons comme des partenaires plutôt que des concurrents car nous servons des clients comme Samsung et China Mobile, qui sont d’importants canaux de distribution pour leurs services de voyage en ligne. Grâce à notre service de chatbot, ils peuvent atteindre une base d’utilisateurs plus large pour nos clients d’entreprise. » 

III. Les Investisseurs de TravelFlan :

-En décembre, TravelFlan a perçu 7 millions de dollars du SPK AI Travel Tech Fund fondé par Lazard Korea pour une valorisation de 27 millions de dollars.

Les autres investisseurs sont Artesian Capital, Linear Venture, Construction-Radiant Tech Ventures Fund, Hong Kong Government ITVFC Fund, Artesian Capital, SOSV et son accélérateur Chinaccelerator.

-En 2017, la société a obtenu une série pré-A de 3 millions de dollars auprès de Linear Venture et de Cyberport Macro Fund.

-En mai 2016, TravelFlan avait levé un tour de table de 125 000 $ auprès de 500 startups et du GWC Innovator Fund.

IV. Ce que la société propose actuellement :

Deux solutions technologiques de base ont été développées par TravelFlan.

La première repose sur un concierge personnel à base de texte et d’IA (intelligence artificielle) à commande vocale.

La seconde est un système de gestion à guichet unique, il intègre les ressources des fournisseurs pour couvrir la gestion des stocks et des données, ainsi que les services de distribution et d’analyse des clients.

 

V. La clientèle cible de TravelFlan

70% de l’activité provient de Chine, 20% de Corée du Sud et 10% en Asie du Sud-Est, la société est donc basée à Hong Kong et possède aussi des bureaux à Shanghai et en Corée du Sud.

-Les services de la société ciblent des clients d’entreprise tels que les fabricants de smartphones Samsung, China Mobile, Hong Kong Airlines et SITA, un fournisseur de services informatiques et de télécommunications pour l’industrie du transport aérien, entre autres.

-Le produit de TravelFlan est préinstallé sur chaque téléphone Samsung Galaxy en Corée, selon la société. « Samsung perçoit des frais sur chaque achat de services de voyage et nous obtenons une marge de 15% », a déclaré Wang.

-25 partenaires ont déjà signé des accords avec la plateforme, 120 autres sont en préparation, selon Wang.

Il travaille également avec plus de 100 fournisseurs de contenu et de produits de voyage, notamment la plateforme chinoise Tuniu, la plateforme de réservation asiatique Klook et la chaîne hôtelière Marriott.

TravelFlan génère des revenus de projets de recherche et développement, de frais d’utilisation mensuels, de partage des bénéfices des ventes et de publicité.

TravelFlan exploite des lignes à la fois professionnelles et grand public.

Les services aux entreprises représentent 85% de l’activité globale et le reste provient du segment des consommateurs, principalement sur les réseaux sociaux comme WeChat, Facebook et WhatsApp.

V. Le marché mondial du voyage, un marché porteur :

Le marché mondial du voyage valait 8,8 billions de dollars en 2018 et ne cesse d’augmenter.

 

Les sociétés concurrentes de chatbot se concentrent actuellement sur la fourniture de solutions de service client pour le secteur bancaire et financier, selon Wang.

Le chatbot AI Laiye, situé à Beijing, qui cible également le secteur des voyages en ligne, a fusionné avec la start-up d’automatisation de processus robotique Uibot.

 

 

Les chatbots contribuent à accroître l’efficacité dans le secteur du voyage, dans des domaines comme le service client et à réduire les coûts des ressources humaines pour les compagnies aériennes.

Suite au lancement du premier projet en juillet 2018, la société a enregistré un revenu stable de 10 millions de dollars HK par mois.

L’entreprise prévoit de doubler voire tripler son chiffre d’affaires cette année avec le lancement de nouveaux projets.