Chine : L’avenir est ici

.

Nous allons aujourd’hui aborder l’industrie automobile en France, d’une manière économique en énonçant quelques tendances.

.

Le salon automobile de Shanghai : réunion au sommet

C’est avec joie que les constructeurs automobiles se sont retrouvés le dimanche 21 avril 2013 en Chine lors du salon de Shanghai. En effet, depuis 2009 la Chine est le premier marché mondial de l’automobile alors que ce secteur connait pourtant une crise en Europe et une croissance nulle aux Etats-Unis. La Chine apparait aujourd’hui comme l’eldorado du marché automobile et laisse espérer une croissance à deux chiffres pendant plusieurs années.

Salon Automobile de Shanghai 2013

Près de 800 000 visiteurs ont été recensé dans les allées du salon de l’automobile de Shanghai durant toute la semaine. En quelques années, ce rendez-vous est devenu la vitrine du secteur automobile mondial. Il faut dire que le Chine est clairement un pays d’avenir pour les constructeurs qui ont présenté près de 1300 modèles de véhicules.

 

L’intérieur du pays : le marché à conquérir

Alors que le marché chinois est en véritable extension, la croissance devrait cependant se déplacer vers l’Ouest du pays. En effet, dans la région de Shanghai ou de Pékin le taux d’équipement est supérieur à 80 voitures pour 1000 habitants alors que dans l’Ouest du pays la plupart des régions sont sous la barre des 30 voitures pour  1000 habitants.
C’est donc sur ce nouveau marché que les constructeurs veulent se positionner afin de ne pas le rater.
Pour cela, ils développent leur réseau de concessionnaires à travers toute la Chine mais surtout, ils travaillent en étudiant attentivement les goûts des consommateurs chinois.
Ces derniers sont attirés par les modèles type 4×4, SUV ou crossover dont les ventes ont augmenté de 40% pour le premier trimestre 2013.

En ayant une croissance supérieure à 100% en 2012, Jeep a vu ses ventes explosées et la marque a donc décidé de s’implanter rapidement dans le pays en ouvrant une nouvelle usine. Le patron de Jeep, Mike Manley a notamment annoncé : « Pour connaitre le succès, il faut produire en Chine ».
Afin d’y parvenir le plus longtemps possible, Jeep s’est associé à Guangzhou Auto (déjà partenaire de Fiat en Chine) afin de développer des marques 100% locales.

.

Miser sur les véhicules propres

Nous avons tous en tête les images de la pollution en Chine, depuis quelques années, les autorités chinoises prennent des mesures pour lutter contre la détérioration de la qualité de l’air.
En avril 2013, la Chine a vendu 1,84 million de véhicules soit une hausse de 13% sur la base annuelle, la Chine est aujourd’hui première sur le marché de la vente automobile.
C’est pourquoi, la Chine tente de développer massivement l’implémentation des véhicules propres mais, force de constater que ces derniers ne se vendent pas (on peut relever que seulement 0,1% des véhicules vendus sont « propres »), la Chine compte désormais sur les constructeurs en les incitants à produire des modèles moins polluants pour le marché chinois.

On retrouve par exemple, BMW et son partenaire chinois Brilliance qui annoncent le lancement d’une nouvelle marque ; cette marque visera le marché du haut de gamme qui est le secteur porteur en Chine et sera lancée dès 2014. C’est aussi sur ce créneau que Nissan mise en présentant une voiture 100% électrique de la marque chinoise Venucia, la e30.

.

Voiture Venucia e30

Toutes ces nouveautés présentes sur le salon ont ravis le public venu en masse et le gouvernement chinois dans sa lutte contre la pollution.

Lire aussi :

.

.

Marketing Chine