Traduire sa marque en Chinois est capitale, si vous voulez attirer les consommateurs chinois. En tant que première puissance économique mondiale et population la plus nombreuse au monde, la Chine représente un marché plus que prospère pour la plupart des entreprises étrangères. Cependant, il n’est pas si simple d’intégrer le marché de la Terre du Milieu.

Comprendre le milieu dans lequel on se trouve

 

Les différences culturelles entre la Chine et l’Occident sont non négligeables. D’une part, à cause du « Grand Firewall de Chine » les habitants possèdent leurs propres réseaux. Ne pouvant pas utiliser Google, Youtube, Facebook, Twitter etc… il faut aller les chercher sur leurs réseaux sociaux préférés, souvent totalement méconnus des occidentaux et pourtant utilisé par des millions d’utilisateurs chaque jour. D’autre part, la plupart de la population ne parle pas anglais. Même si ils ont aujourd’hui compris l’enjeu derrière la maîtrise de cette langue. C’est pourquoi la nouvelle génération est en marche et apprends cette langue beaucoup plus intensément que la génération précédente. Cependant, l’apprentissage de l’anglais reste moindre dans les villages et provinces reculées, et il faudra attendre quelques années avant de pouvoir converser avec eux dans la langue de Shakespeare. De plus, ils apprécient particulièrement que des étrangers s’intéressent à leur culture et à leur langue. C’est pourquoi, d’un point de vue marketing, il peut être très judicieux pour une entreprise de traduire son nom en mandarin pour attirer de nouveaux clients.

Mais cela n’est pas si simple ! Puisque le mandarin est constitué de sinogrammes (plus communément appelés les « caractères chinois »), la traduction d’un mot ou d’une marque est beaucoup plus compliquée qu’il n’y parait.

La traduction de votre marque en Chinois demande beaucoup de travail

Il faut être particulièrement vigilant en traduisant votre marque car la traduction de celle-ci peut être à double tranchant. Si elle est bien traduite, alors les Chinois apprécieront grandement l’effort et vous seront reconnaissant. Votre image sera bien perçue et ils n’auront pas de mal à vous faire confiance. Cependant si la traduction n’est pas assez travaillée, alors votre image de marque sera dévalorisée. Car avant même de tester vos produits, ils auront un apriori négatif sur votre entreprise, et seront tenter d’aller chez un concurrent.

La traduction de votre marque en Chinois demande beaucoup de travail, de recherche et de connaissance et compréhension de la culture chinoise. Car certains caractères chinois peuvent avoir plusieurs sens. Ils varient en fonction du contexte dans lequel ils sont placés. Il faut donc également faire attention aux différentes traductions possibles d’un mot. De plus, puisque les cultures sont relativement différentes, il n’y aura pas forcément d’équivalent à chaque mot français en chinois. Certains mots pourront être semblables mais la subtilité d’un mot pourra manquer dans la traduction par exemple. Nous allons voir les différentes façons de traduire votre marque. Il en existe trois :

Les différentes façons de traduire votre marque

 

Translittération : Dans ce cas, la traduction est basée sur la sonorité de la marque. Car chaque caractère chinois a un son (retranscrit en pinyin). Il est donc possible de retranscrire n’importe quelle marque avec cette technique, en choisissant simplement des caractères aux sons similaires. C’est également la solution la plus rapide et la plus facile. Ce n’est pas pour autant la meilleure. Car en traduisant de cette manière, seule la sonorité est prise en compte, non le sens. Et car chaque sinogramme est porteur de sens, la traduction finale pourra donc sembler étrange. Elle permettra aux Chinois de pouvoir prononcer votre marque et de faire le lien avec le nom latin de celle-ci. Cependant elle sera totalement dénuée de sens. Il faudra tout de même s’assurer que la prononciation finale de votre marque en mandarin n’ait pas d’homonyme pouvant avoir un sens qui régresserait l’image de votre marque.

Traduction par sens : Si le nom de votre entreprise a un sens particulier, en rapport avec votre activité, alors vous ne pouvez pas vous permettre d’utiliser la première option. Le sens de celui-ci est également un rappel à votre marque et la définit. Si vous jugez celle-ci comme plus importante que la sonorité, alors il vous suffira de trouver la traduction chinoise au sens de votre entreprise. Un exemple très simple pour comprendre cette technique est celui de la compagnie EDF. Ils ont simplement choisi de s’appeler « 法国电力 », littéralement France (法国) électricité (电力). Cette stratégie a été payante pour eux car ce choix de traduction permet aux Chinois de comprendre très clairement les activités de leur entreprise. En effet, la sonorité n’importe pas et n’a aucune valeur ajoutée, c’est pourquoi ce choix de traduction était parfait pour leur entreprise. Mais attention, cette technique n’est pas forcément applicable à toutes les compagnies.

Traduction libre : Cette technique est la plus conseillée et donc la plus utilisée par les sociétés étrangères. Cependant, elle est aussi la plus compliquée et demande le plus d’efforts. Dans ce cas, la traduction va également avoir du sens, mais pas forcément le même que celui qu’il peut avoir avec son nom français. Il va plus s’agir ici de traduire une idée, un acte subjectif en lien avec l’image véhiculée par votre marque. Cela peut être une caractéristique de votre produit ou de votre service (par exemple sa qualité, sa fonction etc). Cette traduction est difficile car elle requiert une connaissance des caractères et de la culture Chinoise assez poussée. L’exemple le plus parlant pour ce type de traduction est celle du célèbre « Coca-Cola », traduit par « 可口可乐 » : « 可口 » signifiant savoureux et « 乐 » signifiant joyeux. De plus, la prononciation retranscrite en pinyin est « Ke Kou Ke Le ». Nous ne sommes donc pas loin de la prononciation américaine ! Mais la marque a tout de même réussi à transmettre une idée claire : nous sommes une marque de boissons savoureuses qui vous rendrons heureux. Cela peut paraître comme une prouesse, mais beaucoup y sont arrivé.

 

Vous l’aurez donc compris, la traduction d’une marque en mandarin est loin d’être facile ! Il n’existe aucune traduction unique ou exacte. Seule la connaissance de la culture et de la langue pourront vous aider à choisir la meilleure solution, celle qui sera le plus en accord avec l’image de marque que vous souhaitez renvoyer. A noter que certaines marques mentionnent leurs deux noms sur leur logo, le nom originel de la marque et sa traduction chinoise.

Une fois que vous avez trouvez le nom parfait, il reste encore beaucoup de travail pour donner de la visibilité à votre marque ! La meilleure solution pour attirer une population ultra-connectée est le marketing digital. Laissez une équipe spécialisée s’en occuper pour vous ! Vous retrouverez tous nos services sur notre site.

N’hésitez pas à nous contacter.

Lire aussi: