Le marché des naissances est de plus en plus tres important en Chine. Actuellement, il est presque impossible de calculer le nombre exact de touristes chinois qui effectuent des voyages juste pour donner naissance à un nouvel enfant.

Aperçu du marché du «tourisme des naissances» en Chine

Il existe au moins 500 entreprises qui offrent des services dits de «tourisme des naissances» en Chine depuis l’année dernière, a noté le journal de Shanghai National Business Daily. Bien qu’il n’y ait pas de chiffres officiels, le nombre de touristes chinois se dirigeant vers les États-Unis pour donner naissance est probablement de plusieurs dizaines de milliers chaque année. Le coût d’un voyage, y compris les frais médicaux  coûtent entre 20 000 $ et 80 000 $.

D’un point de vue juridique, ces voyages sont légaux en Chine, par contre les moyens utilisés pour entrer aux États-Unis ne sont pas toujours très « recommandables ». En général, ces chinoises sont entraînées pour mentir par rapport à la raison de  leur visite, en énumérant le «tourisme», ce qui facilite l’obtention d’un visa. On leur dit également de cacher leur grossesse lorsqu’elles passent par l’immigration américaine et d’éviter toutes déclarations par rapport aux raisons de leur voyage.

Ces dernieres arrivent généralement deux mois avant la naissance et restent un peu plus longtemps pour la récupération post-partum ensuite elles retournent en Chine, où les responsables gouvernementaux ne peuvent pas les punir pour avoir violé les règles de contrôle des naissances parce que le deuxième enfant est considéré comme un Américain. Toute fois,  à 18 ans, l’enfant peut choisir de devenir citoyen américain ou chinois.

Pourquoi  certaines chinoises décident de donner naissance à l’étranger

Avec la hausse des revenus en Chine et la réduction des obstacles pour obtenir un visa, le nombre des femmes en provenance de la Chine pour donner naissance aux Etats Unis a considérablement  augmenté.

Si pour certaines chinoises, le séjour aux Etats Unis, est synonyme de vacanses et loisirs; pour d’autres par contre, c’est synonyme d’accouchement, car ces dernières ne voyagent que dans le but de donner naissance sur le territoire américain.

En effet, pour ces chinoises, un voyage aux États-Unis n’est pas anodin, elles le font principalement pour mettre au monde leur bébé. D’après Chodorow la plupart des chinoises qui participent aux opérations de « tourisme de naissance » recherchent une meilleure éducation et un meilleur environnement pour leurs enfants, en espérant ainsi échapper à la politique chinoise d »un enfant« .

-D’autre part, comme pour toute grossesse, les risques de « fausse couche » et autres complications ne sont pas à exclure, d’où l’importance d’avoir recours à des spécialistes pour des soins médicaux de qualités.

-On note également que l’une des raisons principales qui motivent les étrangers du monde entier à donner naissance aux Etats Unis est le 14ème amendement de la Constitution des États-Unis qui garantit la citoyenneté à toute personne née sur le sol américain.

De plus, ce type de tourisme est devenu très  populaire  en Chine après la sortie du film Finding Mr. Right. Un film dans lequel, l’héroïne décide de  se rendre aux US à Seattle pour mettre au monde son bébé.

Point de vue des autorités americaines

Rolling Stone a récemment publié une longue revue extrêmement populaire en Chine, qui parle des « touristes chinois donnant  naissance à l’étranger ».

Le département d’état affirme qu’il n’y a pas vraiment de loi interdisant aux étrangers de se rendre aux États-Unis pour mettre au monde un enfant. Le visa de tourisme sous lequel ils se déplacent habituellement, connu sous le nom de visa B-2, permet aux étrangers d’entrer aux États-Unis pour un «traitement médical». Tant que les demandeurs sont sincères au sujet de leurs intentions, et qu’ils sont capables de payer leurs soins médicaux, ce voyage est autorisé par la loi américaine, selon le ministère.

Cependant, en 2011, les autorités de la Californie ont démantelées une douzaine d’hôtels de maternité destinés à des chinoises dans les comtés d’Orange, de Los Angeles et de San Bernardino pour des allégations d’immigration et de fraude fiscale.

Près de 7,5% de toutes les naissances aux États-Unis concernent les immigrants illégaux, avec plus de 300 000 bébés par an. Plus tôt cette année, des agents fédéraux ont enquêté sur 37 habitats dans le sud de la Californie impliqués dans le « tourisme des naissances ».

L’affidavit fédéral  indique que les sources du gouvernement chinois ont signalé que les ressortissants chinois ont eu près de 10 000 bébés aux États-Unis en 2012, contre 4 200 en 2008. En 2014, environs 60 000 chinoises sont arrivés aux États-Unis pour accoucher.

Nouvelle tendance du marché des naissances

Désormais, les riches couples chinois, qui a un moment donné ont décidé de ne pas concevoir directement  par eux-mêmes ou qui ont des problèmes de fertilité, ont de plus en plus recours à une mère porteuse qu’ils préfèrent chinoise.

Le New York Times a récemment publiée un article a ce sujet. Dans un pays où la « gestation pour autrui » demeure illégale, mais où un assouplissement de la politique de l’enfant unique permet à de nombreuses femmes des zones rurales de concevoir un second enfant et de se servir de cette nouvelle possibilité pour se faire un peu d’argent soit 24.000 $.

Ainsi le Baby Plan Medical Technology Company, basé à Wuhan, avec des succursales dans quatre autres villes chinoises, offre ces services et annonce plus de 300 naissances par an.

Ce marché fonctionne grâce à des intermédiaires et à un système de surveillance très strict. Les mères porteuses, choisies au préalable par les mères bénéficiaires, sont déjà pour la plupart des mères afin d’assurer une meilleure « stabilité mentale et morale ».  Pendant la grossesse elles ne peuvent pas retourner chez leur famille, elles sont sous assistance médicale, pour éviter qu’elles ne disparaissent dans la nature avec l’enfant après la naissance.

La Chine compterait aujourd’hui environ 1.000 intermédiaires et une dizaine de milliers de naissances par GPA chaque année. Généralement, pour des clients très fortunés, Baby Plan organisent des voyages à l’étranger pour que la fécondation ait lieu dans un pays où la GPA est légale, et ajoutent une assurance de conformité de l’ADN.

Lire aussi: