Tujia l’autre AirBnb qui grimpe

Tujia.com à été récemment valorisé à un milliard de dollars, le Airbnb chinois, qui veut dire « maison du voyage » à été créer il y a 4 ans.

tujia-logo

 

Le concept est simple, c’est de passer ses vacances dans l’appartement ou maison de quelqu’un d’autres. En France ça cartonne, mais c’est AirBnb comme en Chine, mais c’est Tujia.

 

La Stratégie de tujia.com

La stratégie de Tujia est claire. L’offre va s’adapter aux habitudes de voyage des Chinois et cela va se traduire par une explosion du nombre de propriétaires inscrits sur la base de données du groupe. Lors d’un entretien accordé à bloomberg, Melissa Yang, la fondatrice, évoque une augmentation de 60% du réseau actuel, faisant passer le nombre d’appartements à 500.000. Cette progression permet à Tujia d’atteindre le milliard de dollars de valorisation, soit encore bien loin de son concurrent américain Airbnb, estimé en juin dernier à 25,5 milliards de dollars, tout près du géant mondial de l’hôtellerie, Hilton.

  Tujia.com à l’assaut de Paris et Los Angeles

Avec pas moins de 1,7 millions de touristes chinois à Paris en 2013, les ambitions de Tujia sont claires, loger ses compatriotes à Paris. Melissa Yang, confirme « alors que s’ouvrir à l’Hexagone est dans la logique du groupe, «les voyageurs se dirigeant de plus en plus vers des alternatives à l’hôtel, trop coûteux». Au delà de la perspective économique, Tujia fonde aussi sa force sur des services supplémentaires à ceux proposés par Airbnb. Un ménage complet de l’appartement loué est notamment proposé pour que le client ne soit pas obligé de s’y atteler et que le propriétaire n’ait pas de mauvaise surprise à son retour. »

Par ailleurs, dans tous les cas, des services supplémentaires sont disponibles, comme le ménage garanti, la présence sur place d’employés qui s’occupent de l’entrée des lieux et de l’état de sortie des lieux, et qui sont aussi joignables en cas de problème au cours du séjour. De quoi rassurer véritablement en Chine, où le tourisme n’est pas encore vraiment rodé comme dans les pays occidentaux. Son séjour, le touriste chinois l’aime bien encadrer, avec des services garantis. Mais à noter tout de même que comme Airbnb, Tujia reste moins cher qu’un hôtel ou un appartement-hôtel équivalent.

melissa_yang

Mélissa yang, Co-fondatrice de Tujia.com

Mais, une telle arrivée à Paris entraînerait des complications réglementaires. Pour le moment, en Chine, Tujia.com prend à sa charge l’ensemble des taxes supplémentaires imposées aux loueurs mais ne serait pas disposé à en faire autant à Paris ou à Los Angeles. Une réticence qui pourrait constituer une barrière aux ambitions de la start-up mais aussi un nouvel argument de bataille pour les hôtelliers en France. Des rêves de grandeur qui devraient être suivis de près dans les prochains mois, par Airbnb, d’autres concurrents et comme par les autorités.

Les chinois pourront commenter leurs voyages via les réseaux sociaux.

Ne vous y trompez pas, tujia.com est un concurrent sérieux, et pourrais si il se développe comme l’a indiqué ça co-fondatrice Mélissa Young, dépassé d’ici quelques années Airbnb.

L’application est disponible sur l’apple store :

 

Lire autre article :

 

 

Suivez nous sur twitter pour les dernières actualités high tech