Le prix de vente des marques de luxe en Chine est très élevé par rapport à d’autres pays étrangers. Pour pallier ça, les daigous ont fait surface, partent à l’étranger voyage, et achetent des marques moins cher, réelles, bénéficient de la détaxe et le revendent à leurs clients(connaissances) en Chine.

 

Un Daigou 代购 est une sorte de Personal Buyer

téléchargement (2)

Le daigou, cet opportuniste de génie

Qu’est-ce qu’un daigou ?

Un daigou est un intermédiaire qui revend des produits achetés à l’étranger et qui, par le jeu des taxes, propose des tarifs avantageux. Dans le temps, la mafia chinoise les utilisait pour écouler ses stocks. Aujourd’hui, beaucoup de clients chinois voyagent à l’étranger pour acheter des produits de luxe pour eux et leurs amis. Les daigous visent particluièrement les capitales européennes. Le seul point négatif, c’est que les clients ne savent pas forcément si ce sont des contrefaçons.

 

daigou

 

Les marques de luxe prêtes à faire quelques sacrifices

En voyant ce phénomène grandissant, certaines marques ont décidé d’agir. Ainsi, Chanel a fait baisser ses prix de 20 % en Chine mais a, dans le même temps, augmenté ses prix de 20 % en Europe. Prada à également pris la décision de baisser ses prix en Chine sans cependant impacter ses prix en Europe. Lors d’un salon du luxe à Monaco, Sir David Tang à déclaré au Financial Times : « Nous aimons les réductions et nous aimons les rabais car cela signifie fidélisation ». Il déclara par la suite : « Même le consommateur le plus riche cherche un prix avantageux. Cela devient chic de se vanter d’avoir déniché l’objet au meilleur prix ».

images

 

Les Chinois achètent plus à l’étranger qu’en Chine

 

Au vu des prix affichés en Chine, les riches clients chinois préfèrent acheter à l’étranger ou sur des plateformes de crossbording. Un sac Chanel affiché à 2450 euros en France, vous coûtera 4900 euros en Chine. Beaucoup de Chinois utilisent parfois l’épargne d’une vie pour voyager en Europe et y acheter un objet de luxe.

taxe Chine luxe

Avec de telles taxes, il n’est pas étonnant de voir l’arrivée massive de daigou. A l’instar de Chanel et Prada qui ont revu leur politique tarifaire, les autres marques de luxe concernées devraient s’en inspirer.

Aujourd’hui le Cross Bording surfe sur cette tendance, vouloir des produits importés venant de l’étranger avec des prix moins élevés que ce que l’on trouve en Chine.

Un certain nombre de marques font également des campagnes de sensibilisation auprès de ces Daigou, les invitent dans leur boutique et leur font découvrir leurs nouvelles collections par exemple.

 

A lire également :