Les Produits Laitiers en Chine. Les consommateurs chinois aiment beaucoup les produits laitiers. La demande augmente de plus en plus et le marché intérieur ne peut produire assez de produits laitiers pour répondre à cette demande. C’est un fait étonnant parce que les produits laitiers ne font pas partie des habitudes alimentaires chinoises par rapport aux habitudes alimentaires occidentales. Mais la demande augmente de plus en plus. Le marché national des produits laitiers ne peut couvrir que 75% de la demande intérieure de yaourts. La demande croît plus vite que la production et l’offre nationales.

Vous comprenez donc que le marché des produits laitiers est un marché lucratif pour les marques étrangères. Vous devez comprendre certaines choses avant de développer votre stratégie de marketing en Chine si vous ne voulez pas échouer. Cet article est là pour vous aider.

Marketing c'est aussi une Agence

Nous sommes l'agence Web & Marketing pour la Chine la plus visible que vous trouverez. Nos Services: E-Commerce, Référencement / SEO, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & RP..

Contactez Nous

Le Marché des Produits Laitiers en Chine: Un Marché lucratif

Oui, en effet, les marques étrangères manquent leur chance en Chine. Seules quelques grandes marques ont compris que le marché du yaourt en Chine était une très bonne opportunité.

La Chine a un besoin. Ils ont besoin de plus de Produits Laitiers pour répondre à l’augmentation de la demande. Les consommateurs chinois aiment les marques étrangères. Donc les Produits Laitiers étrangers seront très appréciés. La croissance de la classe moyenne chinoise vous permet également de développer des marques premium. Vous pouvez vraiment concentrer votre marché sur ce domaine. Les consommateurs chinois pensent que les produits étrangers sont de meilleure qualité que les produits locaux. C’est pourquoi ils ne seront pas impressionnés par le prix de votre marque de Produits Laitiers premium.

Vous pouvez également concentrer votre entreprise sur des yaourts plus diététiques. La demande pour ce genre de produits augmente aussi, c’est l’un des changements qui est apparu ces dernières années. Les Chinois prennent maintenant plus soin de leur santé. L’augmentation des revenus au début a créé un nouveau problème: l’obésité. Ils avaient plus d’argent, donc ils ont consommé plus et l’obésité est devenue un véritable fléau. Maintenant, ils veulent réduire ce problème en achetant des produits plus sains tels que les yaourts.

L’exportation du lait se porte bien!

Au rayon lait de chez Carrefour Shanghai, le constat est flagrant: la moitié des briques de lait sont issues de l’exportation. A elle seule, la Chine fait importer 25% du commerce international de produits laitiers. La Nouvelle-Zélande reste actuellement son premier exportateur de lait du fait de sa proximité géographique et de ses terres propices à l’élevage bovin, sans pour autant faire de l’ombre à ses nombreux concurrents de l’Ouest, où les partenariats avec la Chine se multiplient.

Le scandale du lait mélaminé change la donne

Depuis le retentissant scandale du lait mélaminé en 2008, suivi d’un autre scandale de lait frelaté en 2013, les citadins chinois aisés ne font plus confiance à la production de leur propre pays et s’approvisionnent en lait importé par les supermarchés, sinon directement à l’étranger. Ces scandales ont marqué une étape dans l’exportation du lait sur le territoire; si Hong-Kong, l’Australie et la Nouvelle-Zélande se sont d’abord sentis démunis face à la frénésie d’achats des consommateurs chinois qui les ont mené au bord de la pénurie des stocks, les coopératives laitières européennes se sont frotté les mains.

Le marché du Yaourt en Chine

L’industrie laitière est très populaire en Chine parce qu’il est facile de faire une très bonne marge bénéficiaire. Les trois principales entreprises chinoises du marché du yaourt sont Yili, Mengniu et Bright Dairy. L’année dernière, ces trois entreprises avaient tenté d’augmenter leur production de yaourt pour réduire le manque de production par rapport à la demande. Mais pour l’instant, ce n’est pas vraiment suffisant.

Le marché du yaourt comme dans la majorité des pays n’est pas un marché facile. Beaucoup de concurrents sont présents sur ce marché, tels que des concurrents étrangers, des concurrents régionaux (également très appréciés). Vous devrez aussi faire face à la menace des produits de substitution. Vous devez être fort et aguerri si vous voulez vraiment tirer votre épingle du jeu.

En outre, les scandales liés au lait ont beaucoup affaibli le marché des yaourts. La confiance est devenue un critère obligatoire sur le marché des yaourts en Chine.

COMPRENDRE LE CONSOMMATEUR CHINOIS

Les consommateurs chinois sont très différents de vos consommateurs domestiques. Ils n’ont pas la même culture, les mêmes traditions et les mêmes habitudes. Vous devez comprendre les consommateurs chinois pour développer une stratégie qui correspondra à leurs besoins et leurs désirs.

La Chine change, la richesse augmente, les chinois ont accès à l’information plus facilement qu’auparavant et cela change leurs habitudes et leur style de vie. Ils veulent de plus en plus de produits de qualité parce qu’ils ont plus d’argent. Des acquis de conscience de sont développés vis-à-vis de la santé et de la nourriture. Ils savent que certains produits ne sont pas bons pour la santé et préfèrent acheter moins mais acheter des produits de meilleure qualité même s’ils sont plus chers.

Le développement du tourisme est aussi une explication de la croissance de la demande de yaourts, le style de vie des chinois s’occidentalise. Ils voyagent plus et c’est pourquoi le yaourt fait partie de leurs nouvelles habitudes de vie. Ils testent des yaourts à l’étranger et veulent acheter le même yaourt dans leur pays pour plusieurs raisons: comme souvenir de ce voyage amusant, pour conserver une part de style de vie occidental, pour montrer à leurs amis et être précurseur de ce nouveau mode de consommation dans leurs cercles d’amis.

Il pourrait être facile pour les marques de yaourts étrangères de développer leurs activités en Chine, parce que vous n’avez pas réellement besoin de convaincre votre cible de vous aimer, elle vous aime déjà. Mais, la confiance est vraiment importante en Chine. En raison de tous les scandales liés aux produits laitiers, ils sont très méfiants et n’achèteront que des produits qui ont une bonne réputation. Vous devez développer une bonne image de marque et être transparent avec vos consommateurs chinois si vous voulez développer votre présence sur le marché du yaourt en Chine.

L’importation des yaourts en Chine

Pour répondre à la demande croissante, la Chine doit importer des yaourts. L’importation de yaourts constitue 20% du marché des yaourts en Chine. En moyenne, 15 237 tonnes de yaourts sont importées chaque année. En 2015, les chiffres d’importation de yaourts n’étaient que de 10 274 ​​tonnes de yaourts. Cela représente donc une augmentation de 104% de l’importation de yaourts en Chine. Il y a clairement une niche pour les marques étrangères de yaourts.

La Normandie mise en valeur

Depuis 2015, deux grandes maisons laitières normandes exportent leur lait infantile vers la Chine : les Maîtres Laitiers du Cotentin et la coopérative d’Isigny Sainte Mère peuvent se targuer de leur savoir-faire mondialement reconnu en matière de produits laitiers. A Isigny, une nouvelle unité dans l’usine a été construite pour répondre à la demande de poudre de lait infantile à l’exportation et produit jusqu’à 30 000 tonnes de poudre annuellement pour son partenaire chinois Biostime Pharma : un investissement aux conséquences positives, avec l’embauche d’une centaine de salariés supplémentaires et l’augmentation de 20% de la production pour les fermes laitières l’approvisionnant. La poudre de lait à l’exportation représente un chiffre d’affaire annuel de 119 millions d’euros, soit près de la moitié du chiffre d’affaire total de la coopérative.

Les Maîtres Laitiers ne sont pas en reste : ils ont également construits une nouvelle unité de production pour approvisionner leur partenaire chinois Synutra, mise en service en 2017, qui vise la livraison de 690 millions de briquettes de lait par an, un chiffre astronomique qui témoigne de la non-autosuffisance de la Chine dans cette branche de l’agroalimentaire.

La qualité et le savoir-faire, points-clé du succès

Isigny Sainte Mère souhaite avant tout privilégier la qualité à la quantité en misant sur le bio et les appellations d’origine protégée, un discours contemporain qui séduit et rassure les consommateurs toujours à l’affût du prochain scandale alimentaire. Preuve ultime de sa réceptivité au marché chinois, elle se tourne vers le e-commerce en envisagent de vendre davantage ses produits par le biais d’Internet.

De nombreuses entreprises souhaitant exporter se retrouvent confrontées aux ambitions de leurs partenaires chinois et à juste titre réticentes à divulguer leurs secrets de fabrication. Il est essentiel pour une entreprise de pouvoir attester de la qualité de ses produits et de son savoir-faire de fabrication unique, afin de garder un avantage par rapport aux nombreux plagiats locaux qui ne manqueront pas de se développer.

Ces importations massives cachent l’objectif d’une restructuration

Or la Chine pourrait bien décider de se rendre autosuffisante d’ici quelques années, pour pallier à sa dépendance des pays exportateurs de lait : une perspective qui a de quoi inquiéter les producteurs, tant le transfert de technologie devient une récidive. Après l’assemblage du C919, premier avion 100% chinois, des deux TGV CR400 entièrement made in China et de la volonté des autorités d’obtenir une race de cheval de selle nationale à l’aide des croisements de races importées, on peut tout à fait s’attendre à ce que la Chine décide d’importer des vaches de l’étranger pour, à la longue, obtenir un lait national de meilleur qualité!

Le gouvernement chinois ne perd pas de vue l’importance de reconquérir ses consommateurs pour déployer son marché national, en regroupant les élevages pour en augmenter les rendements et en tentant de redorer l’image qualitative de sa production.

Les chinois redoutables en commerce

Mais la Chine ne s’arrête pas là : elle met en place une politique de conquête agressive dans les pays producteurs en investissant ou rachetant les entreprises, terrains et usines dans tous les secteurs. Elle a ainsi investi dans le vin en rachetant des vignobles à Bordeaux, dans le tourisme avec le médiatisé rachat du Club Med et toujours dans l’agroalimentaire avec le rachat de terres.

Son emprise est encore plus voyante sur ses voisins directs l’Australie, où elle a racheté des terres cultivables – dont la plus grande ferme laitière du pays rachetée par la société chinoise Moon Lake, et la Nouvelle-Zélande où elle convoite également les fermes locales, jouant sur son rôle de partenaire économique majeur.

L’industrie laitière représentant 1/4 des exportations du pays, la Nouvelle-Zélande dispose de peu de marge de manœuvre dans le cas de l’effondrement de ce secteur crucial pour son économie. La Chine a mis en place une tactique commerciale redoutable; elle a créé une forte demande le temps de se constituer des stocks, s’est brusquement retiré du marché, puis une fois les coopérations agricoles néo-zélandaises en difficulté elle a pu casser les prix pour racheter à moindre coût les excédents de production laitière de son voisin. Ces stratégies sont très édifiantes pour tout homme d’affaire souhaitant traiter avec l’Empire du Milieu : le commerce avec la Chine n’est pas une affaire d’amateurs!

SI NOUS RÉSUMONS

Vous comprenez maintenant que le marché des produits laitiers est un marché en expansion. Si vous êtes une marque de produits laitiers étrangère, c’est votre chance. Saisissez cette opportunité. Vous devez répondre à la demande chinoise des produits laitiers et surtout de yaourts étrangers.

GENTLEMEN MARKETING AGENCY

La Chine est un pays digitale, soyez présents sur les plateformes de médias sociaux, utilisez les supports de communication qu’ils utilisent et vous gagnerez rapidement en visibilité. Vous pouvez également travailler avec une agence de marketing, ils vous aideront à développer la meilleure stratégie pour vaincre vos concurrents sur le marché des produits laitiers en Chine.

Voulez connaitre nos solutions pour vendre vos produits laitiers en Chine? Contactez nous

 

GMA, agence spécialisée dans le marketing digital et basée à Shanghai. Nous avons acquis au fil des années une profonde connaissance du marché chinois, si complexe pour les entreprise étrangères.