Quand je suis arrivé en Chine il y a 3 mois. Un ami est venu m’accueillir et une des premières questions qu’il m’a posées, c’est « as-tu téléchargé WeChat ? ». Ne connaissant pas, je lui demande ce que c’est, réponse : une application de messagerie. Je lui réponds alors que je n’en ai pas besoin, que j’utiliserai Facebook avec un VPN. Il a alors rétorqué : « En Chine, tu ne peux pas survivre sans WeChat ».

 

Facebook, YouTube, Twitter, Google… La liste des sites internet et applications mobiles bloquées en Chine est longue et s’agrandit de jour en jour. Si les expatriés préfèrent souvent utiliser un VPN pour continuer d’accéder à leurs services préférés, les Chinois possèdent leurs propres alternatifs, mais contrairement à nous, ils n’utilisent pas une dizaine de services différents. À vrai dire, ils en utilisent presque un seul : WeChat

WeChat, c’est le petit bijou de Tencent, la maison mère de l’application mobile. L’application de messagerie a tellement grandi au fil des années qu’elle est aujourd’hui présente sur presque tous les smartphones Chinois. Mais WeChat c’est quoi ? Comment l’application a réussi à s’imposer de cette manière, au point de pratiquement posséder le monopole du temps mobile des Chinois ? Les raisons sont multiples et bien que l’application soit aujourd’hui la #1 en Chine, elle ne compte pas se reposer sur ses lauriers et n’est pas près de s’arrêter là.

 

WeChat, le géant Chinois

Imaginez pouvoir commander un taxi, payer ses factures, transférer de l’argent à un ami, téléphoner à un proche… avec la même application. Horizon 2030 ? Pas en Chine ! Avec WeChat, les Chinois peuvent avoir toute une panoplie de service à leur disposition, et à travers la même application. Ceci étant une liste non exhaustive des possibilités qu’offre Tencent.

Connu tout d’abord avec QQ (le « MSN » Chinois), Tencent est aujourd’hui présent dans la vie quotidienne des Chinois. Le développement des services mobiles était un gros challenge pour l’entreprise qui ne parvenait pas à développer QQ dans ce sens. Ils ont donc lancé Weixin en 2011, renommé en WeChat pour le marché international. Un pari plus que réussi puisque l’application compte aujourd’hui plus de 900 millions d’utilisateurs actifs chaque mois !

Le succès de l’application a reposé sur un principe simple : L’envoi de petits messages vocaux au sein d’une conversation texte avec un ami (on pourrait comparer la fonction avec un Talkie-Walkie, les inconvénients en moins). L’application se repend ensuite très rapidement et se retrouve sur la plupart des téléphones Chinois.

Au fur et à mesure, l’application s’est distinguée par différentes fonctionnalités très appréciées des Chinois. Elle a pris le meilleur de Facebook, Instagram, Snapchat… des services qui sont bloqués en Chine ; et les a ensuite intégrés à son écosystème.

Les fameuses « Story » de Snapchat par exemple, des photos accessibles à tous ses contacts pendant une courte durée (24h) se retrouvent sur WeChat sous le nom de « Moment » (le principe étant exactement le même).

Les appels vocaux de WhatsApp ou encore les stickers de Facebook Messenger… Tout est repris et intégré à l’application.

L’application est décrite comme un « hub d’innovation ». Contrairement à ses concurrents comme WhatsApp (dont le blocage a commencé très récemment) qui n’innovent pas forcément, WeChat intègre des nouvelles fonctionnalités très régulièrement. La plus marquante étant sans aucun doute « WeChat Pay », un portefeuille virtuel lancé en 2013 qui permet de régler aujourd’hui n’importe lequel commerçant très simplement en scannant un QR Code, souvent placé à côté de la caisse, avec l’application. À tel point qu’il est maintenant beaucoup plus pratique (et rapide) d’avoir sa carte bancaire liée sur WeChat et d’utiliser le système que de payer en liquide / carte bleue chez un commerçant. Cette fonctionnalité concurrence le géant Alibaba et son système « AliPay » basé sur le même principe.

Actuellement, WeChat réalise des résultats très impressionnants, on parle d’une augmentation de son chiffre d’affaires d’environ 50% chaque année, des résultats qui en feraient rêver plus d’un…

Une femme laissant un message vocal sur WeChat,

 

L’objectif à terme : retenir l’utilisateur dans l’écosystème WeChat

La 1re chose que WeChat fait lorsque vous installez l’application et ce, sans vous demander votre avis : un scan de votre carnet d’adresses et une importation de tous vos contacts sur WeChat. Dès les 1res secondes, vous êtes donc prêt à parler avec tous vos contacts qui auront installé l’application, puisqu’elle envoie directement une demande d’ami (sur le même principe que celle que l’on peut trouver sur Facebook) à vos contacts.

Fini les SMS ! Tout se passe sur WeChat désormais ! Même chose pour les appels ! Pourquoi revenir au menu des applications, chercher l’application « téléphone », son contact dans le carnet d’adresses puis appeler alors que tout peut être fait-en dix fois moins de temps sur WeChat ?

Il faut savoir également que cela dépasse la sphère privée aujourd’hui, puisque WeChat est devenue aussi un outil professionnel ! Fini les mails, les échanges de fichiers compliqués… Tout se passe sur WeChat désormais, même votre carte de visite est intégrée à l’application et peut être scanné par quelqu’un grâce à un QR Code ! WeChat s’est donc imposé en tant qu’outil professionnel à tel point qu’aujourd’hui, plus de 80% des travailleurs Chinois l’utilisent pour le travail, notamment les fonctions de partage de fichier, de vidéoconférence et de messagerie.

Si WeChat arrive à se développer si vite, c’est parce que d’après son fondateur, Ma Huateng, 3ème fortune de Chine, l’application a toujours eu un esprit « start-up » pour son développement. Un esprit qui a permis d’être plus que jamais à l’écoute de tous ses utilisateurs et de répondre à leurs besoins.

Mais où va s’arrêter WeChat ? On estime qu’aujourd’hui, 50% des utilisateurs accordent quotidiennement plus de 1h30 à l’application… Pas assez pour Tencent dont la stratégie sur le long terme est assez claire : WeChat doit devenir la seule et l’unique application des Chinois. La maison mère veut faire désinstaller ces applications dont on se sert quotidiennement, mais peu (un site d’information par exemple) afin de tout remplacer dans WeChat.

Et toutes les nouvelles fonctionnalités vont dans ce sens ! Le WeChat Store, un mini magasin e-commerce directement intégré à l’application vise à remplacer les sites de E-Commerce classique, pourtant très développé en Chine ! Avec le WeChat Store, une marque peut, si elle possède un compte officiel sur l’application, ouvrir sa propre boutique ainsi que son mini site où elle pourra diffuser les contenus qu’elle souhaite (tout en restant bien entendu dans un cadre légal). Une marque de cosmétique peut par exemple proposer des articles sur des problèmes de peaux et recommander à la fin de celui-ci un produit miracle de sa création et, à côté, un bouton pour acheter directement le produit. Le consommateur peut alors se le faire livrer ou le retirer dans un magasin physique… tout ça depuis une application de messagerie. (truc sympa à savoir sur Wechat )

On assiste aussi de plus en plus au déploiement des mini-programmes. Une fonctionnalité très pratique pour les entreprises présentes sur l’application par l’intermédiaire d’un compte officiel qui leur permet de proposer leur carte de fidélité sur l’application, un service après-vente, des réductions… Bref, tous les avantages d’un magasin physique au sein d’une application de téléphone portable.

Ces mini-programmes renforcent le côté « couteau suisse » de WeChat, Tencent est sûr d’attirer de plus en plus d’utilisateurs qui consacreront à son bijou de plus en plus de temps. Mais Tencent y trouve également un avantage non négligeable : Toutes ces informations liées à la consommation, la maison mère va pouvoir les recueillir et les analyser, de quoi savoir encore mieux que vous-même ce dont vous avez envie et besoin.

WeChat vous connait mieux que vous même

C’est un des gros points noirs de l’application. Actuellement, pour utiliser tous les services proposés par WeChat, il est obligatoire d’accepter les CGU (pour « Conditions Générales d’Utilisation ») ce qui laisse à WeChat le droit d’utiliser tous les capteurs présents dans votre téléphone. Pour iOS, le système d’exploitation d’Apple, WeChat obtient tous ces droits dès lors que vous téléchargez l’application. Sur les versions les plus récentes d’Android, le système demande au cas par cas lors du 1er lancement si vous souhaitez laisser l’application accéder à telle ou telle fonction de votre téléphone. Cependant, si l’utilisateur lui refuse l’accès à certains capteurs, certaines fonctions ne seront pas disponibles et l’application ne manquera pas de vous notifier qu’il lui manque quelque chose.

Liste des autorisations demandées par WeChat sur Android

Et même si l’utilisateur n’utilise pas le service associé à un capteur, WeChat ne se gênera pas pour l’utiliser. Tencent sait où vous allez, quand vous revenez, combien de temps vous restez… Ces statistiques sont évidemment utilisées dans un but commercial, mais pas que. L’autre entité en Chine qui aimerait savoir où ses utilisateurs se trouvent c’est bien sûr… le gouvernement.

Et si WeChat possède la bénédiction (et encore, le mot est faible) du parti communiste Chinois, c’est bien pour cette raison et c’est ce qui a permis à Ma Huateng d’être aujourd’hui la 3ème fortune de Chine. Tout ce qui est dit sur l’application est évidemment surveillé et Tencent suit à la lettre les règles de Pékin. Récemment, certains Chinois utilisaient le personnage Disney de Winnie l’Ourson afin de le comparer au président Chinois M. Xi. On trouvait donc sur les réseaux sociaux comme Weibo des « tweets » qui utilisait cette image pour critiquer la figure du président. Le gouvernement a donc banni Winnie L’Ourson de l’Internet Chinois… et également de WeChat (qui a, entre autres, supprimé le sticker associé).

Un autre exemple assez simple à mettre en place : Il suffit de parler d’un sujet un peu polémique sur WeChat (l’indépendance du Tibet par exemple) pour voir parfois son message supprimé quelques instants plus tard, et ce même si le message est écrit en Français.

 

 

Un développement à l’international difficile

Bien que l’application ait été spécialement renommée pour le marché international, elle a encore du mal à s’imposer. Tous les plus gros services de WeChat (WeChat Pay, WeChat Store, la commande d’un taxi, le paiement d’une facture) ne sont disponibles qu’en Chine et le développement de ces fonctionnalités à l’international demanderait une longue négociation avec le gouvernement ou de grosses entreprises.

Pourtant, le but de Tencent est bel et bien de se développer à l’international. La maison mère a par exemple réalisé une publicité mettant Mark Zuckerberg, le célèbre PDG de Facebook, en consultation chez son psy, celui-ci lui parle de ses problèmes de communication avec ses proches. Le Psy lui conseille au final de désinstaller Facebook, Twitter… et d’installer WeChat. Une campagne destinée à l’Occident qui a pour but de faire connaitre WeChat.

Depuis le mois dernier, WeChat a également lancé un partenariat avec KPN, un opérateur téléphonique néerlandais pour lancer la « carte SIM WeChat GO », destiné aux touristes Chinois et présentent dans tous les plus gros aéroports. En plus des fonctionnalités de bases d’une carte SIM, les Chinois peuvent avoir accès à des informations sur le pays qu’ils visitent (la carte SIM marche dans toute l’Union Européenne grâce à la fin des frais d’itinérance appliquée depuis peu). Certaines entreprises peuvent également avoir un compte officiel sur l’application et les touristes recevront directement des informations sur WeChat (on imagine cela surtout pour des activités culturelles). Le Musée du Louvre à Paris par exemple possède son propre compte WeChat et diffuse régulièrement des informations sur les œuvres afin de mieux renseigner les Chinois.

Le Logo de WeChat Go

 

Un mastodonte, c’est le mot qui pourrait le mieux résumer WeChat en Chine. D’après une déclaration de Tencent en mai, l’application aux multiples services et fonctionnalités est utilisée aujourd’hui par plus de 938 millions d’utilisateurs actifs mensuels ce qui en fait l’application de messagerie la plus populaire au monde !

Elle fait cependant face à des gros problèmes : un développement à l’international difficile sur un terrain ou Facebook Messenger, WhatsApp, Snapchat.. sont disponibles et d’un appui du gouvernement qu’elle n’aurait pas à l’étranger. WeChat tient tout de même à relever le challenge et prend des initiatives pour se développer, pari réussi ? Réponse dans quelques années.

 

Article proposé par Paul.