Le marché du vin en Chine est toujours en plein essor en 2019, et offrent toujours des opportunités aux professionnels du vins français mais … beaucoup de choses ont changées pour vendre du vin en Chine.  

 

La Chine, le marché le plus dynamique du monde

La Chine compte 38 millions d’acheteurs de vin, dont une part colossale qui favorisent le vin français. Le tiers des achats de vin se fait via Alibaba par le biais de sa plateforme Tmall, un site de B2C (business-to-customer) qui héberge une dizaine de milliers de marques différentes. D’après l’IWSR, le marché chinois est un des pays les plus dynamiques du monde en matière de consommation de vin. 

 

Le potentiel de développement du marché du vin en Chine est considérable, puisqu’en 2016, les exportations de vins français (bouteilles + vrac) vers la Chine ont augmenté de +8,9% en volume et +9,9% en valeur.

Selon International Wine & Spirits Research , d’ici 2020, la Chine dépassera l’Anglettere et deviendra le 2e plus grand marché du vin, derrière les États-Unis (bien sur).

 

Le marché du vin en Chine est toujours en plein essor pour les exportations françaises

En incluant Hong Kong, la Chine est désormais et depuis 2014 le troisième client de la France pour les vins devant l’Allemagne et après les États-Unis et le Royaume-Uni.

Cette même année, la France a exporté en Chine et à Hong Kong, 1,39 milliard d’euros de boissons alcoolisées : 942 millions d’euros de vin et 450 millions d’euros de spiritueux, selon les douanes françaises et Business France.  

Un consommateur qui boit moins , mais qui boit mieux

En raison de l’augmentation de la richesse de la classe moyenne, les consommateurs chinois ont un pouvoir d’achat de plus en plus important et ils souhaitent acheter de nouvelles boissons de meilleure qualité.

 

 

C’est pourquoi, les marques étrangères sont de plus en plus appréciées. 

J’insiste sur « Marque », car les chinois achètent des marques, une valeur refuge pour être éviter d’être arnaquer.

 

Le vin français a toujours la cote

La classe moyenne chinoise montre un goût prononcé pour le vin importé et tout particulièrement le vin français, très en vogue, soutenu par des réseaux de vente spécialisés (grandes surfaces, commerce en ligne et distribution spécialisée) qui encouragent la consommation à domicile, et par la restauration hors domicile, segment très dynamique depuis toujours en Chine.

 

La situation actuelle du marché du vin en Chine

En 2018, les exportations de vin vers la Chine ont chuté de 14,4% pour atteindre 1 milliard d’euro après une croissance de 24,5% l’année d’avant.

Cette baisse a été compensée par une croissance des exportations en direction de Singapour avec 901 millions d’euros et vers Hong Kong qui représente 556 millions d’euros (+ 12,3% de croissance). Ces deux villes sont considérées comme les plaques tournantes logistiques destinées à alimenter le marché chinois. Donc en tenant compte des exportations vers Hong Kong et Singapour, le marché chinois reste presque stable.

En Chine, près d’une bouteille de vin importée sur deux est française.

Aujourd’hui, la consommation de vins importés ne se limite plus aux grandes villes chinoises comme Shanghai, Pékin, Canton ou Shenzhen.

La clef pour augmenter le niveau de consommation sera de suivre et d’accompagner la croissance de la consommation à domicile dans les villes dites secondaires et tertiaires, notamment par le biais des ventes en ligne.

 

 

Vendre dans les villes de deuxième (ou troisième) rang 

Malgré une forte demande pour les 4 villes principales de Chine, les villes de deuxième rang ne sont pas négligeables.

Plus de 150 villes au centre de la chine comptent plus d’un million d’habitants, et la compétitivité dans les villes de deuxième rang reste encore assez faible. Les villes de deuxième rang offrent donc de bonnes opportunités d’exportation.

Les vins les plus populaires en Chine 2019 :

  • Les vins fruités sont les plus consommés
  • Les vins blancs aromatisés ont un grand potentiel de croissance
  • Les vins mousseux (en particulier les vins doux) sont devenus très populaires

 

Comment vendre du vin en Chine ?

 

 

La classe moyenne et une partie de la population jeune (18-30 ans) ont commencé à apprécier les produits étrangers et le vin ne fait pas exception, ce qui donne de belles opportunités à saisir pour les exportateurs étrangers.

Mais il faut savoir que le vin est considéré comme un produit alimentaire des plus règlementé en Chine. C’est pourquoi, il est important de prendre connaissance des normes locales qui s’appliquent et bien appréhender le processus d’exportation avant d’exporter ces produits en Chine.

Les vins basiques et bons marchés avec un étiquetage moderne sont devenus très populaires. Ceci étant, les vins coûteux seront également en forte demande étant donné que de plus en plus de chinois s’intéressent à l’art du vin, l’utilisant comme un moyen d’améliorer leur vie sociale et d’agrandir leur réseau professionnel avec les « bonnes » personnes.

 

Processus à suivre pour exporter du vin en Chine

  • 1) S’assurer que le produit est conforme aux normes chinoises
  • 2) Signer un accord avec un importateur chinois
  • 3) Développer les réseaux secondaire de distribution
  • 4) travailler sur sa marque
  • 5) Information à spécifier sur l’étiquette
  • 6) Bien choisir ses canaux de distribution (physique et / ou en ligne)

Nous avons un Guide (en français) sur Comment exporter son vin en Chine, un simple email et il est à vous.

 

un extrait

lire aussi la Distribution de vin en Chine 

 

 

L’achat en ligne , 20% de la vente totale de vins en Chine. 

Selon un rapport sur les données de consommation de boissons en ligne conjointement publié par CBNData et Tmall en 2018 : « Du point de vue du groupe des consommateurs de boissons alcooliques et autres en ligne, les groupes de jeunes consommateurs post-90 et post-95 sont progressivement en train de devenir le principal moteur de la consommation de boissons en ligne et présentent des caractéristiques de diversification, de personnalisation, de commodité, aimant aussi goûter des choses nouvelles, et met en évidence certaines préférences en matière de boissons alcooliques comme « petit vin étranger », « bière sans alcool », « boisson alcoolisée de valeur aux fruits » ou « petite bouteille de spiritueux » ».

En Chine, à peu près 20% du vin vendu dans le pays est vendu en ligne et 55% des acheteurs chinois déclarent qu’ils comptent acheter leur vin en ligne. A cela va se rajouter les jeunes consommateurs qui envisagent d’acheter plus de produits alcoolisés sur Internet.

Les plateformes de e-commerce sont donc le meilleur moyen de commercialiser son vin en Chine. L’achat en ligne est facile et les plateformes de commerce électronique transfrontalières offrent un large éventail de variétés d’alcool : c’est ce que recherchent les consommateurs chinois.

 

Les consommateurs de vin peuvent désormais se procurer facilement du vin grâce à leur smartphone mais aussi profiter d’une très bonne expérience d’achat sur les applications.

Pour beaucoup de consommateurs de vin, il est difficile de choisir parmi les vins proposés à cause de la barrière de la langue ou tout simplement de leurs connaissances limitées en matière de vin.

Mais étant donné qu’en Chine il y a une application pour chaque problème : l‘application Kaola a fait son apparition. Avec sa technologie de reconnaissance d’images, l’application permet aux utilisateurs de scanner un code barre ou la marque de la bouteille et toutes les informations relatives à la bouteille apparaissent sur leur téléphone. L’application permet aussi de comparer le prix de la bouteille dans tous les magasins disponibles afin d’obtenir les meilleurs prix.

Contrairement aux consommateurs occidentaux, les consommateurs chinois ne sont pas réticents sur le fait d’acheter une ou plusieurs bouteilles sur des sites tels que Ele.me ou Tmall, même s’ils ne l’ont pas gouté avant. Une bouteille moderne avec une description plaisante suffit à les convaincre.

Les plus grandes plateformes de commerce en ligne sont JD et Tmall mais elles sont suivies de près par des sites comme Yihaodian et Kaola, de plus petite envergure mais très populaires.

 

JD.com : La(nouvelle) plateforme en ligne de vente de vin

La plateforme d’e-commerce a tenu son 3e Festival international du vin début mai à Pékin, et est de plus en plus agressive sur le segment des spiritueux

JD.com est la première plateforme d’achat en ligne pour le vin, en plus de ses services de livraison à domicile pour le lendemain, la plateforme élargit ses partenariats officiels avec des grandes marques de vin, ce qui garantit aux consommateurs des vins authentiques et de bonne qualité.

 

 Tmall – Taobao

Tmall est la platefome de e-commerce en BtoC du groupe Alibaba qui héberge une dizaine de milliers de marques différentes. Le potentiel de développement est considérable pour les exportateurs de vin qui souhaite commercialiser leurs produits en Chine.

En 2017, à l’occasion de salon international de vins et spiritueux Vinexpo à Bordeaux, une collaboration de 4 ans a été signé entre Tmall et Guillaume Deglise (le directeur général de Vinexpo).

Cette collaboration comprend le développement d’actions marketing et de communication et la promotion des expositions biennales sur toutes les plateformes d’Alibaba (e-commerce et réseau sociaux). Cette collaboration destinée à booster les ventes de vins en Chine est la preuve que ce marché est de plus en plus fleurissant et que de nombreuses opportunités sont à saisir.

Sébastien Badault, directeur Alibaba France, affirme que sur certains événements « jusqu’à 17 milliards de dollars de vente ont été enregistrés en une journée et que l’année dernière, 500 caisses de Lafite ont été vendues en cinq minutes ».

 

 Yihaodian : Le supermarché en ligne

Yihaodian est une épicerie en ligne chinoise fondée par Gang Yu et Junling Liu en juillet 2008.

Yihaodian est un site de commerce électronique BtoC qui offre la possibilité aux consommateurs de se procurer toutes sortes de produits alimentaires directement en ligne.

Yihaodian possède des magasins virtuels qui présentent des images d’étagères d’épicerie stockées sur les murs et d’autres surfaces dans les zones publiques urbaines en Chine, où les passants peuvent scanner des codes sous les images avec un appareil mobile pour acheter les produits correspondants.

Le géant du détail Walmart a investi dans Yihaodian en 2011, avant d’annoncer un investissement supplémentaire en 2012. Trois ans après Walmart rachète la totalité de l’application.

 

Kaola

Le portail de vente en ligne Kaola.com, est devenu l’un des sites Web les plus dynamiques de Chine sur lequel les consommateurs chinois peuvent se procurer des produits de marques étrangères.

L’objectif principal de Kaola.com est de vendre un grand nombre de produits étrangers de haute qualité à près de 150 millions de consommateurs chinois de classe moyenne à partir d’un site de commerce électronique en relation direct avec les consommateurs.

Contrairement à ses concurrents Alibaba et JD.com, le site se concentre sur des produits hauts de gamme.

Depuis 2016, Kaola a présenté plus de 3 000 marques, avec plus de 2 000 produits de près de 70 pays et régions différentes aux acheteurs chinois.

 

Les plateformes chinoises spécialisées dans le vin

1919 franchise online to offline

Cette nouvelle plateforme franchise un grand nombre de stores offline et joue le role de négociant.

Ils ont un large choix de vins français.

cette startup a levée 300Millions de dollars d’Alibaba récement pour continuer leur expansion.

site web .1919.cn/

 

YesmyWine

Un acteur historique du vin online, avec une plateforme vendant du vin, et la présence de milliers de boutiques physiques dans tout le territoire chinois

site web : yesmywine.com

 

Il existe des centaines de plateformes chinoises de ventes en ligne.

Fancy cellar (ancien client de notre société)

Un acteur français , qui permet de vendre en ligne vos produits)

 

Les Revendeurs online

Il existe des centaines de milliers de petits revendeurs, qui revendent du vin via leur communauté sur WeChat ou  Weibo, ou bien encore via un taobao Store.
Pour toucher cette cible, il faut contacter, prospecter et des fois cela peut rapporter gros.

Quelque 450.000 bouteilles de vin bordelais vendues en 18 minutes sur l’application de messagerie chinoise WeChat.

source le Figaro

 

 

La clé pour rentrer sur ces plateformes de ventes online c’est le Branding, (construction de marque).

En gros, si vous êtes une marque connue (et reconnue) c’est assez facile de faire des deals avec ces plateformes.
Par contre, si vous êtes totalement nouveau, le travail est plus difficile, car même si les plateformes achètent , ils auront du mal à revendre vos bouteilles.

La clé n’est pas le produit, mais la reconnaissance de la bouteille, le Branding dans le vin.

 

 

 Besoin d’aide pour vendre en Chine? 

 

Nous pouvons vous aider à

Entrer sur le marché chinois :

  1. Par le biais des réseaux sociaux reste le moyen le plus efficace de faire sa promotion (Weibo, WeChat, Baidu etc).
  2. Via vos propres Magasins Online ( Tmall, JD.com etc) 
  3. Ou trouver des distributeurs / Importateurs qui revendent pour vous.

 

 

Notre Agence

Gentlemen Marketing Agency est une agence de marketing basée à Shanghai qui aide les sociétés françaises et étrangères à s’implanter en Chine en vous proposant des stratégies marketing adaptées à vos besoins et à vos cibles.  Notre équipe est à jour sur toutes les dernières tendances marketing en Chine et utilise tous les outils numériques les plus efficaces pour promouvoir votre entreprise en Chine.

 

En nous contactant vous pouvez

  • Avoir une consultation gratuite 30min
  • Connaitre nos prix, qui sont très abordables
  • Et connaitre nos success Story dans le vin, spiritueux ou autres secteurs
  • Et si vous passez en Chine, n’hésitez pas à nous contacter et passez à l’agence