Un nombre croissant de Chinois de la classe moyenne boit des vins importés. Ces derniers boivent aussi plus fréquemment donc ce n’est plus un produit de niche, mais répandu. Les consommateurs chinois de vin sont de plus en plus prudents et sérieux au sujet du vin, qu’ils le choisissent en boutiques physiques ou en ligne.

Le nombre de consommateurs chinois de la classe moyenne urbaine boit du vin au moins deux fois par an, est passé de 38 millions en 2014 à 48 millions en 2016, soit 11 % de la population urbaine adulte âgée de 18 à 54 ans. Si 48 millions de Chinois boivent un verre par semaine, il y a beaucoup de vin à importer (ou à produire localement) en 2017.

Le public est également de plus en plus jeune au fil des années. Plus de 40 % des buveurs de vin importés en Chine sont âgés de 18 à 29 ans. Cette tendance a attiré différents pays producteurs de vin vers le marché chinois, y compris l’Argentine, le Chili, l’Australie, l’Italie et l’Espagne.

Les Vins Français en Chine

Pendant des années, le marché était dominé par les vins français. Entre 2009 et 2014, les exportations françaises vers la Chine ont gagné 168 % en valeur, et 231 % en volume. Cependant, les exportations de Bordeaux vers la Chine ont commencé à diminuer en 2014, suite à l’adoption de nouvelles lois anticorruption par le gouvernement à Pékin. Les vins et spiritueux coûteux en ont subi les conséquences.

 

Les Vins Chinois

Les trois plus célèbres producteurs locaux de vins chinois sont la Dynasty, Great Wall et Changyu. 90 % du vin consommé en Chine est produit localement. Cependant, les vins chinois ont encore un long chemin à parcourir avant rivaliser avec les vins français, australiens, américains, italiens ou chiliens en termes de qualité. Leur principal argument reste cependant le prix et les importateurs ne veulent pas les combattre sur ce terrain. Ils ont encore besoin de trouver comment se différencier.

Le développement le plus récent est l’exportation. La plus grande marque de vin de la Chine, Yantai Changyu Pioneer Wine, a exporté son vin « Noble Dragon » en Espagne. Ce mélange de Cabernet Gernitscht et Cabernet Sauvignon est vendu pour 10 euros et peut se trouver dans les supermarchés et les restaurants. La société chinoise vend également à Carrefour SA en France et à Tesco au Royaume-Uni.

Comme nous l’avons mentionné, la qualité des vins produits en Chine progresse. La marque de luxe française Moët Hennessy s’est fixé pour objectif de produire un nouveau vin dans une zone rurale du sud-ouest du pays. Le vin rouge corsé Ao Yun est cultivé et mis en bouteille dans la région d’Adong, en Chine, sur un plateau éloigné près de la frontière tibétaine. Avec seulement 24 000 bouteilles produites, chaque bouteille coûte 300 euros.

 

Les Produits de Moyenne Gamme

D’une certaine façon, l’attention est passée des produits de luxe à des vins de qualité et plus abordables. N’importe qui offrant du vin importé de qualité à un prix raisonnable peut chercher à vendre aux grossistes, aux bars à vin, aux hôtels, aux restaurants, aux cavistes et même aux supermarchés en Chine.

L’entrepreneur hollandais Fons Aaldering a profité de cette occasion et a vendu 25 000 bouteilles de son vin Aaldering en Chine en 2014. L’entreprise a pris deux décisions importantes pour son entrée sur le marché chinois : ouvrir un bureau de vente à Xiamen et employer Johnna Zeng, une représentante chinoise avec de bonnes connaissances en vin.

Comment Vendre du Vin en Chine ?

Le marché du vin en Chine est en croissance. Les consommateurs chinois désirent un certain lifestyle, et ce lifestyle vient la plupart du temps de l’étranger. La meilleure décision serait alors de :

  • Marketez votre vin — investissez dans le marketing.
  • Organisez des dégustations de vins — faites connaître votre produit. Faites essayer votre produit au consommateur chinois !
  • Les placements de produit peuvent fonctionner — cela a été le cas pour le producteur français Laffite. Une campagne de placement de produit a amélioré son image. Le vin de Laffite est maintenant considéré comme le meilleur vin pour les grandes occasions.
  • Communiquer — faites connaître votre produit à la presse. Invitez-les à certains événements liés à votre entreprise, comme des dégustations de vin.
  • Penser digital — les réseaux sociaux chinois sont la clé. Vos clients auront besoin de contenu. Ils veulent connaître l’histoire de votre entreprise et des conseils pour choisir leur vin. Les QR-codes sont presque obligatoires sur l’étiquette de votre produit. Lorsque les gens le scannent, ils peuvent immédiatement vérifier la marque, le producteur, l’histoire et d’autres informations sur WeChat !

Aaldering est sur Weibo pour se connecter avec les consommateurs chinois de vin. Ils vont également lancer une série de vidéos sur les vins avec des chefs et des journalistes viticoles sur Youku (l’équivalent de YouTube en Chine).

 

NOUS SOMMES UNE AGENCE 100 % DIGITALE QUI PEUT VOUS FOURNIR L’INFRASTRUCTURE NÉCESSAIRE À VOTRE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN CHINE.