Rénovation de La Samaritaine pour attirer les touristes chinois

LVMH avait fermé en 2005 l’immense complexe parisien, La Samaritaine, pour des motifs de sécurité. Cependant, avec l’importance du tourisme chinois à Paris, le groupe LVMH a pris la décision de rénover La Samaritaine afin de transformer ce géant complexe en spot de shopping de luxe (mais pas que !). Pour parvenir à des résultats prévus courant 2017, le groupe ne lésine pas sur les moyens. Plus de 600 millions de dollars vont être injectés dans le projet qui permettra de combiner plusieurs services : des boutiques de luxe, mais aussi son premier hôtel cinq étoiles le « Cheval Blanc », une crèche, des bureaux, et même des logements sociaux. Un défi de toute beauté !

Samaritaine

La Samaritaine en quelques chiffres

Le projet étant en cours d’exécution, la surface consacrée à chaque espace n’est pas encore réellement définie. On sait d’ores et déjà que sur les 80 000 m² du bâtiment, environ 28 000m² seront dédiés à l’espace de vente dont 2000m² consacrés aux seules boutiques de montres. L’hôtel le Cheval Blanc offrira quant à lui environ 90 suites de prestige dans la meilleure partie du complexe, avec vue sur la Tour Eiffel et sur la Seine.

Enfin, La Samaritaine compte consacrer 10% de son espace à des logements sociaux ainsi qu’un centre de soin. Découvrez le site internet du projet à cette adresse.

Un projet, un objectif : attirer les touristes chinois

consommatrice luxe chinoise

Le projet colossal de rénovation de La Samaritaine vise un objectif bien précis : attirer les touristes, et surtout les touristes chinois. La Samaritaine se veut être un lieu d’exception, incomparable aux centres commerciaux parisiens déjà existants (comme le Printemps ou les Galeries Lafayette). LVMH vise une cible haut de gamme. Pour ce faire, le groupe entend aménager des parkings capables d’accueillir des autocars entiers, recruter du personnel multilingue et mettre en place des caisses enregistreuses libres de taxes. Rien n’est laissé au hasard pour attirer son cœur de cible. En effet, la firme a compris depuis longtemps l’importance des touristes à Paris, pour l’économie française mais surtout pour l’industrie du luxe (lire également notre dernière analyse sur le luxe en Chine).

La clientèle des touristes chinois est la première clientèle étrangère à consommer des produits de luxe en France. Les marques phares comme Chanel, Louis Vuitton, et Burberry sont les plus prisées par ces 8 millions de visiteurs annuels. Enfin, il est important de relever que les touristes représentent aujourd’hui 30% des acheteurs le long de la rue Rivoli (qui borde un côté du complexe de La Samaritaine), contre seulement 10% il y a 5 ans.