Alors que les pays centraux de l’Europe sont des destinations classiques, les touristes chinois ne se précipitent pas en Hongrie, Croatie ou Roumanie. Les pays de l’Europe de l’Est n’ont pas encore taillé leur réputation en Chine… Cet article se propose de vous expliquer pourquoi et comment travailler l’image touristique d’un pays auprès de la Chine.

 

 

Les tour-opérateurs chinois ne proposent ils que quelques pays européens?

 

Les offres des tour-opérateurs chinois visant l’Europe se concentrent uniquement sur les pays centraux : Italie, France, Angleterre et Allemagne, emblématiques pour leurs richesses culturelles. Ces circuits sont alors un marathon de visites des plus grands monuments historiques de l’Europe de l’Ouest. Dans les offres secondaires des tour-opérateurs, on retrouve l’Espagne, le Portugal et la Grèce pour des circuits plus balnéaires ou axés sur la détente, même si les visites des monuments culturels espagnols ne manquent pas.

 

Grèce balnéaire touristes chinois

 

Ce focus a une raison : les chinois souhaitent avant tout découvrir des pays dont ils ont entendu parler. Point de snobisme en Chine en souhaitant découvrir une terre secrète dénuée de touristes, à l’instar des européens qui vont jusqu’en Jordanie, Alaska ou Papouasie pour échapper au tourisme de masse. En Chine il est de bon ton de visiter ce que tout le monde visite, de montrer qu’on y a été aussi et que l’on a des références communes.

 

L’image de ces pays doit donc faire rêver et tout de suite susciter une réaction et une association d’idées chez l’interlocuteur à qui ils iront vanter leurs vacances : l’Italie ? Ah! Le berceau de l’histoire européenne. La France? Le romantisme et la mode. L’Allemagne ? La plus puissante économie européenne. La Suisse? Le luxe et le ski, sport de l’élite. L’Angleterre ? L’éducation anglophone avec l’université d’Oxford.

 

Il est à noter que les Pays-Bas ont de plus en plus de succès auprès des chinois avec la visite de la capitale Amsterdam, dont le romantisme des canaux et bicyclettes offrent une ‘nouvelle France’. Les néerlandais présentent l’avantage non-négligeable pour les touristes chinois de bien parler l’anglais, un atout dont les français devraient s’inspirer. De plus, les Pays-Bas n’ont pas connu de menace terroriste retentissante comme cela a été le cas pour plusieurs pays d’Europe de l’Ouest ces dernières années.

 

 

Pourquoi la Roumanie, la Croatie et l’Islande font rêver les européens mais pas encore les chinois

 

Pour Ning, le tourisme en Roumanie ne doit pas être intéressant ; il ne s’agit que d’un tourisme de campagne, avec des gîtes et maisons d’hôtes. Elle n’a jamais entendu parler des glaciers en Islande; après lui en avoir montré une photo, il se trouve qu’elle n’a encore jamais vu de glacier non plus. Cette découverte ne l’intrigue pas plus que cela : si elle n’en a jamais entendu parler, c’est sans doute parce que la découverte n’en vaut pas la peine. Elle pensait plutôt partir au Nord de l’Europe pour voir des aurores boréales. Les aurores boréales, c’est connu!

 

Roumanie campagne

 

Rongyi résume l’Allemagne en trois images : les grandes églises catholiques, les saucisses et Cologne. Il n’y a jamais été, mais personnellement, il trouve ça moyen : ce n’est pas romantique comme la France, on n’y trouve sûrement pas d’aussi beaux paysages. La preuve : il a entendu dire que les allemands vont tous en France pour passer leurs vacances!

Rongyi ne connaît pas la Croatie, il ne veut donc pas y aller. Pour qu’un lieu l’attire, c’est simple : il faut que les monuments y soient beaux et reconnus. Si personne en Chine ne connaît la ville d’Europe où il se rend, cela n’a aucun intérêt. L’Espagne est symbolique pour les chinois grâce à son patrimoine culturel, c’est pour cela qu’il faut y aller. Lorsqu’on lui montre des images des cascades de Plitvice, il pousse une exclamation de surprise et convient que c’est très beau, mais cela n’influence pas son avis. La Croatie n’est pas connue du tout, donc ce n’est pas intéressant, fin de la discussion. Il y a des lieux à visiter et la liste est très claire dans sa tête.

 

 

Pourquoi certains pays limitrophes reçoivent tout de même beaucoup de touristes chinois

 

touristes chinois image destination

 

L’Autriche, la Belgique et le Luxembourg ne sont pas aussi renommés en Chine que leurs voisins, mais bénéficient du tourisme de proximité et engrangent des recettes considérables malgré tout. En effet, les circuits chinois sont réputés pour se rentabiliser aux yeux des touristes en effectuant un maximum de découvertes en un minimum de temps, soit par exemple la découverte de 5 pays en 6 jours.

 

N’oublions pas que les chinois ne disposent que de trois semaines de congés payés sur une année. Les nombreux jours fériés de la Chine ne permettent pas des déplacements hors du territoire, et sur toutes leurs congés les salariés chinois ne pourront majoritairement que placer une seule semaine librement. Les autres congés leur seront imposées par leur entreprise qui optimise la rotation du personnel.

 

Pour valoriser un déplacement en Europe sur un temps aussi court qu’une semaine, il faut voir beaucoup. Pour limiter les coûts, il faut se déplacer en autocar avec un groupe. Afin de proposer plus de découvertes mais aussi d’effectuer des étapes plus raisonnables entre les longs trajets, les circuits passent donc au moins une journée par la Belgique, l’Autriche et le Luxembourg pour faire la liaison entre la France, l’Italie et l’Allemagne. Le Nord de la France sert aussi de relais pour gagner l’Angleterre.

 

 

Comment transformer l’image d’une destination pour y faire venir des touristes chinois ?

 

Lire les articles fondatementaux de Marketing Chine

touristes chinois Europe

 

Ce qui est essentiel pour les touristes chinois:

  • La prestige social : Le lieu visité doit être symbolique et conférer un certain prestige social au touriste chinois. C’est par exemple le cas de la cathédrale Santa Maria del Fiore située à Florence, qui illustre parfaitement la grandeur et l’histoire de la civilisation européenne, en plus d’être un monument très connu. Visiter un tel lieu montre que le touriste a des connaissances culturelles qui lui donnent de la Face.

 

  • Le pays touristique doit être sécurisé. Les mésaventures d’un pays sont toujours amplifiées à l’étranger, les américains étaient par exemple convaincus que la France entière était devenue une zone de guerre civile après les attentats. L’image de la France a d’ailleurs beaucoup pâtie du terrorisme et des séries de vols dont les touristes chinois ont été victimes.

 

  • Les touristes chinois aiment les destinations de luxe et de modernité, ils privilégient généralement les grandes villes et les monuments parés de dorures. Ils associent la campagne à la saleté et à la pauvreté. Berlin n’a par exemple pas une image vendeuse du tout : le côté grunge et les tags ne parlent pas aux chinois, qui privilégient les villes pleines de magnificence comme Cologne et Munich. Les impacts de la Guerre Froide en Europe sont ignorés des chinois.

 

  • Les touristes chinois aiment utiliser les moyens de paiement mobiles qui ont cours en Chine : Alipay et Wechat Pay. Ces méthodes facilitent les déplacements : plus besoin d’emmener son portefeuille et le paiement s’effectue plus rapidement.
  • Les Touristes chinois aiment aussi les pays pratiques, avec beaucoup d’informations concretes sur internet gratuite, que faire, que visiter, ou aller manger dormir , se faire prendre en Photos. Ce sont des voyageurs suiveurs et peu explorateurs.

 

 

Pour rendre l’image d’une ville ou d’un pays attractive auprès des touristes chinois, il faut donc :

 

  • Modernité: Miser sur sa modernité et ses richesses culturelles, et le mettre en avant sur le Web
  • Les histoires : Mettre en avant les aspects glorieux de l’Histoire du pays, la Chine ne s’intéresse pas aux échecs.
  • Faire connaître les monuments touristiques à l’architecture et aux peintures les plus élaborées, car c’est ce qui fascine le plus les touristes à travers le monde.
  • Mettre en place dans les points de vente touristiques les paiements par Alipay, si possible Wechat, bien que cette dernière application soit entourée de quelques restrictions dans son utilisation à l’étranger.
  • Faire la promotion de son hôtellerie de luxe, de ses endroits magnifiques et des boutiques légendaires
  • Transmettre une image de sécurité à travers sa campagne publicitaire.

 

Qui sont les tour-opérateurs principaux en Chine ?

 

Vous souhaitez étudier de près les offres des principaux tour-opérateurs chinois, autrement dit de ceux qui ont la plus grosse part de marché sur le territoire ? Les voici :

CCT, Springtour, Haiwai Zudong, GZL, GDCTS, Jinjiang, Nanhutravel, Uzai, CITS et CTSHO.

Certains bloquent les adresses IP étrangères et nécessiteront un VPN vous géolocalisant en Chine pour y accéder.

 

 

Comment nous pouvons vous aider à développer l’image de votre destination touristique

Notre agence Marketing Chine peut vous aider à développer la meilleure stratégie pour renforcer l’image de votre patrimoine touristique, notamment en optimisant votre communication sur les réseaux sociaux chinois. Vous gagnerez en visibilité pour atteindre votre clientèle, nous vous donnons aussi les clés pour un meilleur accueil de la clientèle chinoise.

N’hésitez pas à contacter nos experts!

 

Lire aussi : La France fait rêver les touristes chinois