L’économie maltaise a besoin des touristes chinois : une attente venue des principaux acteurs du tourisme, que le gouvernement maltais a su prendre en compte. Depuis quelques années, Malte s’engage concrètement pour l’accueil des touristes chinois sur son territoire.

 

Comment se traduit l’engagement du gouvernement maltais en faveur du tourisme des chinois ?

Depuis 2016, le gouvernement maltais a signé un accord avec la Bank of China, principale banque de Chine. Que permet cet accord ? De un, les détenteurs d’une carte membre Premium à la Bank of China reçoivent l’entrée gratuite sur les sites historiques et musées maltais classés par l’agence nationale Heritage Malta. De deux, la banque de Chine fait la promotion active des îles maltaises auprès de ses détenteurs de la carte Premium. Combien de prospects sont concernées ? Pas moins de quinze millions, d’après les statistiques de la banque elle-même, qui communique principalement sur les réseaux sociaux avec ses clients.

Malte cherche en effet à développer de nouveaux marchés sources de touristes. Pour cela, elle adopte une nouvelle stratégie en ciblant les deux marchés touristiques à la plus forte croissance : la Chine et l’Inde, dont le niveau de vie évolue depuis deux décennies et – au regard de la taille de leur population – dont le potentiel touristique est immense. Le but ultime de cette stratégie : faire croître sur le long terme les dépenses par touriste, afin de soutenir l’économie maltaise. Les touristes chinois sont particulièrement réputés pour leur culture du shopping, avec l’obligation sociale de ramener des cadeaux à leurs proches après un voyage à l’étranger.

 

 

Comme toute destination touristique européenne, le tourisme sur Malte a souffert de la dépréciation du livre sterling : les touristes britanniques se sont raréfiés, un marché qui comptait dans la balance.

Les ambitions du gouvernement maltais

Ces deux considérations mises en lumière – le pouvoir de consommation très satisfaisant des touristes chinois et la quantité annuelle d’arrivées touristiques potentielles – le gouvernement maltais visait l’arrivée de 10 000 touristes chinois sur deux ans, donc atteindre l’objectif de 10 000 visiteurs chinois entre 2016 et 2018. Toujours en partant de la signature de cet accord en 2016, le gouvernement maltais prévoit d’atteindre 50 000 touristes chinois pour 2020, ce qui lui laisse encore deux ans pour atteindre cet objectif ambitieux.

 

Pourquoi les touristes chinois sont un excellent marché

Certes, les touristes chinois privilégient avant tout un tourisme de proximité, avec la Thaïlande et le Japon en première et deuxième position des arrivées de voyageurs chinois au classement pour 2017. Vient en troisième position la Corée du Sud et le Vietnam en quatrième. Cela est également dû au fait que la Thaïlande a largement simplifié les procédures d’entrée sur le territoire à l’encontre des touristes chinois, qui peuvent séjourner quinze jours sans visa en Thaïlande.

 

touristes chinois

 

Le Japon a traduit de nombreux lieux touristiques en anglais ou chinois et a mis en place le moyen de paiement mobile AliPay, communément utilisé en Chine. Les pays d’Asie récepteurs de touristes chinois ont de manière générale traduit les informations utiles et les plans des villes ou des sites touristiques en mandarin. Les restaurants chinois se trouvent partout!

Ces efforts ont payé, car les touristes chinois étaient pratiquement neuf millions en Thaïlande et pas moins de sept millions au Japon au cours de l’année 2017. Conclusion ? S’adapter aux besoins et attentes du marché chinois n’est pas une perte de temps!

 

Malte, destination appréciée des chinois

Les touristes chinois apprécient particulièrement l’architecture des pays occidentaux : une chance que Malte contienne de nombreuses églises et cathédrales renommées ou de sites vestiges d’histoire et classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

Mais Malte peut également se présenter comme une destination balnéaire avec son climat favorable et ses plages idylliques – sans parler du lagon bleu de Comino – elle se présente donc comme une alternative à la Grèce, autre destination balnéaire d’Occident qui séduit particulièrement la clientèle chinoise aisée. Alors que les jeunes chinois s’éveillent aux sports extrêmes et au tourisme sportif, Malte s’inscrit comme une option potentielle pour la plongée sous-marine.

Autre atout et non des moindres, Malte regorge de sites naturels époustouflants qui gagnent à être connu, comme son arche naturelle Wied il-Mielah.

 

 Malte site naturel

 

Comment attirer davantage de touristes chinois à Malte ?

Pour attirer davantage de touristes chinois sur sa destination, c’est simple.

Il faut faciliter la venue des touristes en éditant toutes les informations utiles dans leur langue natale et en anglais en supplément.

Le touriste chinois n’aime pas s’inquiéter de savoir comment régler ses achats ni perdre son temps à échanger des devises. Il tient à savoir où se trouvent les toilettes publiques les plus proches, là où il pourra manger la nourriture à laquelle il est habitué. Il souhaite se faire une idée claire de ce qu’il va découvrir, comment s’y rendre et pour quel tarif. Avant son départ, il souhaite que tous les tracas liés aux transports et aux hébergements soient bookés et clarifiés. Pas de mauvaise surprise à l’arrivée!

Où va-t-il chercher toutes ses infos et réserver son voyage ? Tout simplement sur son Smartphone. L’internaute chinois est hyper connecté connaît toutes les applications de voyage pour trouver les meilleures offres et les informations nécessaires. Ce sera Flying Pig et Ctrip pour l’avion, Elong, Qunar ou même Booking pour l’hébergement, Where Is The Public Toilets pour les toilettes publiques, Youdao Fanyi pour la traduction sur place avec les habitants locaux, Meituan pour les restaurants, Didi pour les taxis, sans oublier de partager son expérience sur les réseaux sociaux comme Wechat.

 

Là où le marketing digital peut vous aider

 

 

Pour atteindre la clientèle chinoise, il semble donc évident d’assurer une présence sur les réseaux sociaux chinois du moment. Notre agence Marketing Chine développe une stratégie en quatre étapes pour valoriser une destination touristique :

 

Nos solutions en 4 étapes :

1 – Créer un site web officiel en mandarin

Il est essentiel d’avoir un site web officiel en mandarin pour se faire connaître du public chinois. En effet, nombreux sont les touristes chinois à ne pas (encore!) parler anglais, il faut donc communiquer dans leur langue.

De plus, le premier moteur de recherche en Chine n’est pas Google. Les internautes chinois utilisent leur moteur de recherche national Baidu pour 82% de leurs recherches. Or, Baidu relègue en arrière les sites webs non traduits en mandarin. Pour s’assurer un référencement optimal sur Baidu, la traduction de votre site web en mandarin est la clé.


2 – Faciliter les modalités de paiement

Avec son milliard de de comptes utilisateurs actifs, Wechat est le premier réseau social chinois du moment. L’application mobile s’est développé jusqu’à livrer une féroce compétition à Alipay concernant les facilités de paiement mobile. Les deux applications sont désormais couramment utilisées par les consommateurs chinois. Si vous souhaitez attirer les touristes chinois vers votre destination, nul doute que faciliter les moyens de paiement en mettant en place ces deux systèmes vous fera gagner des points.

 

 

L’utilité de Wechat va encore au-delà : vous pouvez créer un compte officiel pour permettre aux voyageurs abonnés de suivre vos offres, s’informer ou payer directement via votre compte.

 

3 – Être actif sur les réseaux sociaux chinois

Les touristes chinois recherchent leurs informations de voyage en amont sur les forums de voyageurs comme Qyer, Mafengwo ou Tuniu, des plateformes équivalentes en Occident à LeRoutard ou TripAdvisor. Ils liront attentivement les commentaires des autres internautes pour fixer leur choix. Etre présent sur ces plateformes vous permet de renverser la balance et d’amener les discussions en votre faveur, en faisant indirectement la publicité de vos activités.

 

 

4 – Veiller sur sa e-réputation

Votre réputation sur les réseaux sociaux chinois est essentielle pour rassurer votre clientèle. Le premier réflexe des internautes chinois sera de chercher des informations sur votre compte, c’est pourquoi vous devez soigner votre image sur le net et maîtriser la divulgation des avis négatifs, notamment en répondant cordialement et professionnellement aux commentaires dégradants sur votre activité.

 

Notre agence peut vous aider à mettre ces solutions en place

Fière de ses huit ans d’expérience en marketing digital sur le marché chinois, notre agence Marketing Chine vous propose les dernières solutions de marketing digital les plus innovantes et vous aide à atteindre votre objectif sur le territoire chinois.

 

 

Contactez-nous dès maintenant si votre projet est bien en lien avec les activités de notre agence. C’est un plaisir pour nous d’aider les entrepreneurs étrangers!