Club Med a ouvert son deuxième hôtel de ski en Chine, dans la station de Beidahu dans la province de Jilin, au nord-est de Pékin.

Beidahu a une dénivellation de plus de 800mla plus haute verticale d’exploitation dans le pays – et ses 13 pistes, qui atteignent jusqu’à 1.357m, sont les mieux adaptés aux débutants et les intermédiaires confiants. 10 000 m de sentiers de ski de fond sont aussi disponibles, ainsi qu’une gamme d’activités familiales.

 

I) Un intérêt croissant des chinois pour les sports d’hiver

Le déménagement de la marque de renommée mondiale est révélateur de l’intérêt croissant de la nation communiste pour le ski et le snowboard, avec de plus en plus de Chinois visitant les stations alpines.

Warren Smith, qui a fondé la Warren Smith Ski Academy et snowboard (l’Académie de ski Warren Smith à Verbier enseigne à des groupes de skieurs chinois), nous explique : « Au cours des 27 années que j’ai enseignées dans ce sport, je peux honnêtement dire que je n’ai jamais enseigné à des skieurs aussi enthousiastes, ils ont soif de contenu et d’information sur la technique du sport. Avec les Jeux olympiques d’hiver de 2022 les skieurs en Chine sont en mode panique, ils veulent vraiment s’améliorer en ski, et rapidement. »

Résultat de recherche d'images pour "ski chinois"

 

II) Des nouveaux consommateurs cibles en Europe

D’autres destinations européennes cherchent aussi à attirer des visiteurs chinois, désireux de puiser dans un marché lucratif et en croissance. Il s’agit notamment des stations de ski suisses haut de gamme, du val d’Isère, des stations de l’Ouest canadien ou encore du Japon.

1) La Suisse

En Suisse, des moniteurs de ski parlant mandarin et des activités hivernales très variées comme le patinage, la randonnée en raquettes et l’équitation sont proposés en plus des spas et restaurants habituels, pour attirer les visiteurs chinois.

Au cours de la saison 2013/14, Tourism Suisse a lancé le projet chinese Ski Instructors, où des moniteurs de ski chinois ont passé l’hiver à enseigner dans huit stations de ski. Aujourd’hui, il y a une trentaine de personnes employées pour s’occuper des skieurs chinois : plus de 10 moniteurs formés qui parlent chinois, et une vingtaine de fans de ski chinois qui aident les écoles de ski avec la traduction si les clients ont un moniteur de ski qui ne parle pas mandarin. source

2) La Chine, un marché stratégique

La Chine est stratégiquement importante pour la Suisse. En 2015, la Chine était le quatrième marché touristique étranger du pays après l’Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni.

  • Les nuitées chinoises ont augmenté de 33 % de 2014 à 2015, ce qui devrait encore augmenter de 33 % d’ici 2022, lorsque Beijing accueillera les Jeux olympiques d’hiver.
  • La Suisse est un arrêt habituel durant les voyages chinois à travers l’Europe, mais le pays connaît également un passage de groupes à voyage individuel, en particulier en hiver.
  • De ce fait, Suisse Tourisme crée une expérience de ski d’une journée, un forfait comprenant de l’équipement et des cours de ski.

 

III) Club Med Beidahu

Le Club Med Beidahu est la deuxième station de ski que le tour-opérateur a ouvert en Chine. La première était celle de Yabuli dans la province du Heilongjiang, au nord-est du pays.Quant à la nouvelle offre du Club Med à Beidahu, ce que l’opérateur appelle une « station de ski » compte 176 chambres, dont 11 chambres club standard, 154 chambres de luxe, huit suites haut de gamme, deux suites familiales et une suite présidentielle.

On trouve trois restaurants et bars sur place, une salle de remise en forme, un spa et un bain à remous, ainsi qu’un éventail d’activités, y compris le tir à l’arc, fléchettes, baby-foot, tennis de table.

 

Conclusion : Le ski est la nouvelle passion des chinois et les stations ont tout intérêt à prévoir des activités et des services adaptés à ces nouveaux amateurs de sport d’hiver.

 

 

  • D’AUTRES QUESTIONS  ? On répond dans les commentaires ou email

Image associée