Le nouveau loisir des chinois aisés.

Jackie Chan, polo

Les riches chinois ont de plus en plus de passion pour l’équitation. Un nombre grandissant de fortunés chinois adhérent dans des clubs de polo en apprenant à monter les chevaux.
Dans ce marché en pleine croissance, il y a toujours de nouveaux clubs qui ouvrent leurs portes pour accueillir les nouveaux passionnes de sports d’équitation. Ils reçoivent aussi les membres des galopeurs internationaux qui sont des adeptes de jeux équestres, et ont également l’opportunité de découvrir la Chine, explique un jeune chinois à côte de son cheval dans un terrain.

En Chine comme ailleurs, Sur les terrains de polo, les joueurs ne portent que des choses des valeurs. Ils achètent souvent des équipements importes des grandes marques.
Les riches chinois imitent leurs amis riches dans les pays de l’ouest, se prennent de passions pour le golf, le tennis ou comme ici l’équitation.Les sports et la classe sociale sont très liés dans ce pays. Le sport pratiqué est bien souvent en adéquation avec la classe sociale d’un chinois
Le nombre de clubs qui existent a présents en Chine est plus de 500 avec plus de 500,000 membres et des nouveaux passionnés des chevaux.

Nous savons très bien que pratiquer ce genre de sport n’est pas à la portée de tout le monde mais cela n’empêche que ceci est un bon business en Chine. Une session d’apprentissage dure en moyenne 30 heures de temps dans la somme. Pour un membre, une heure coute de 30 euros jusqu’à 48 euros. Donc au total, une session complète monte de 900 euros à 1440 euros, le coût du moniteur non inclus.

L’équitation chinoise manque de chevaux.

La chine doit faire face à un petit problème à cause de leurs chevaux qui ne remplissent pas les critères nécessaires dans la plupart des discipline équestres, alors ils sont obligé d’importer les chevaux de race appropriée répondant aux nécessités des sports équestres Pour pratiquer le saut d’obstacles, il faut avoir des chevaux très grands, de belles couleurs et facile à dresser.
Alors, afin d’accroitre leur notoriété, presque tous les clubs importent de pays différents le plus grand nombre de leurs chevaux dans leurs ranchs. Un club de polo à Beijing a révèlé que 75% de leurs troupeaux proviennent de l’étranger en insistant sur l’Argentine.En moins de trois ans, l’importation  chinoise de chevaux s’est multipliée par 10. Pendant la période des jeux Olympique de 2008, ils font rentrer plus de 2500 chevaux dans le pays.

A présent, il y a des groupes de chercheurs qui tentent de diminuer ce flux d’importation des chevaux de race pour le sports d’équestres en essayant de mélanger les races de chevaux qui proviennent de plusieurs pays avec les chevaux de race indigène chinoise pour donner une toute nouvelle race de chevaux. Étant donné la demande grandissante des clubs en chevaux de race en Chine les vendeurs des chevaux cherchent à diminuer leurs coûts dans ce business afin de pouvoir accroître leur marge.
Les vêtements de hautes coutures, les montres de qualités, les chaussures de hautes gammes… montrent l’image social des galopeurs. Comme on voit toujours dans toutes les compétitions, des marques de luxes s’enchainent pour sponsoriser les sports comme les équitations.

Loi pour une interdiction des jeux de paris.

Polo in China

La chine, depuis l’arrivée du régime maoïste à nos jours, interdit toutes sortes de jeux de paris dans son territoire. C’est un sujet très sensible dans le pays sur lequel les autorités ne sont pas forcément d’accord. Malgré cette loi que beaucoup de chinois souhaitent voir abolie, des touristes et les businessman en Chine multiplient leurs désirs de pouvoir pratiquer ce genre de loisir dans leur pays.Ces derniers temps, plusieurs investisseurs tentent de lancer leur business dans les courses de chevaux pour se préparer à la légalisation des jeux d’argent comme le laisse entendre la rumeur. Un projet d’1,3 milliard d’euros d’investissement par un groupe hongkongais, est toujours en attente malgré les refus successifs prononcés à l’encontre de ce dossier.

Il est maintenant intéressant de se poser la question de l’ouverture d’un tel marché et de son potentiel

Si une telle autorisation était donnée, sachant le goût de la Chine pour le e-commerce, cela donnerait encore certainement une opportunité à des appli e-commerce de mettre un système de paris en ligne en place.

De plus, cher lecteur, croyez vous que nous pourrions assister à une démocratisation des paris en Chine?

Quel effet aurait vraiment une telle autorisation des paris en Chine?