Le secteur du luxe en ligne se porte très bien, les consommateurs chinois boostent le marché par l’augmentation de leurs achats en ligne de produits de luxe, en parallèle de la propagation massive et croissante des Smartphones selon une étude publiée par le cabinet international KPMG.

D’après une récente enquête auprès de 10.150 consommateurs en Chine, le niveau moyen des dépenses a augmenté de 28% comparés aux résultats de l’étude réalisée en 2014.

Avec une dépense moyenne de 2.300 RMB par achat en produit de luxe, les consommateurs chinois dépensent près d’un tiers de plus de leur budget sur les achats effectués en ligne.

Le coup de boost des ventes en ligne pour le marché du luxe en Chine

1 - total e-commerce sales growth - kpmg 2015

KPMG a donc lance une nouvelle enquête sur le e-commerce, en partenariat avec Mei.com, intitulée China’s connected Consumers (« les consommateurs connectés »).

L’enquête analyse les réponses de 10.150 acheteurs de produits du luxe en Chine sur leurs habitudes de dépenses sur internet et met en lumière aussi bien l’augmentation des transactions en ligne, que les rôles de plus en plus importants que jouent les appareils mobiles et les réseaux sociaux.

Les principaux résultats ont révélé que 45% des interrogés ont acheté la majorité de leurs articles de luxe via internet, pour un montant maximum de 4200 RMB par article. Une augmentation de 121% comparé aux 1900 RMB déclarés en 2014.

kpmg luxury products

L’étude met ainsi en évidence que les facteurs décisifs restent la tarification et les offres avantageuses.

Toutefois, l’enquête a révélé que près d’un tiers des répondants ont effectué des achats en ligne de luxe à prix coutant, sans remises.

2 - kpmg - non discounted price

Selon le CEO de Mei.com, Thibault Villet, le “prix devient moins un facteur décisif, par contre la valeur du produit reste un élément important, vu que les clients sont bien informés sur les prix mondiaux, d’autant plus que la plupart d’entre eux voyage physiquement ou digitalement »

Il y a encore quelques années de cela, peu de produits importés étaient disponibles et se trouvaient uniquement dans une petite sélection de boutiques situées dans les centres-villes des grandes villes. Aujourd’hui, les consommateurs chinois ont facilement accès aux marques du monde entier et aux détaillants en un clic ou juste en tapotant l’écran de leur smartphone.

48% des consommateurs chinois de produits de luxe ont ainsi acheté des produits importés dans les 12 derniers mois, et plus des deux-tiers d’entre eux ont indiqué avoir accru leurs dépenses en ligne sur les produits de luxe dans les 12 derniers mois.

kpmg luxury products

L’étude constate également un montant plus élevé dépensé en moyenne pour les catégories les plus populaires comme les sacs (109%), les vêtements pour femmes (58%) et les cosmétiques (18%). Elle a également noté une augmentation significative des dépenses pour les montres (126 %) et les bijoux (65%). Ces derniers représentent cependant une part relativement petite du total des ventes de luxe en ligne.

Les cosmétiques restent donc les produits les plus populaires de la vente en ligne, suivies par les chaussures pour femme, les sacs et articles en cuir, vêtements et accessoires pour femmes.  Ce qui n’est pas tellement étonnant puisque le marché du Luxe féminin chinois représente 19 milliards de dollars.

average kpmg

Le Online to offline (O2O) principalement via l’application WeChat est, quant à lui, une tendance importante et en pleine croissance; le sondage révèle l’importance des influenceurs sur les blogs et réseaux sociaux, qui par leurs actions déclenchent l’achat des consommateurs dans le e-commerce de luxe. Un autre facteur qui amènera le client à acheter en ligne est de pouvoir voir le produit sur le site web de la marque ou sur le e-commerce d’un détaillant.

Alors que les boutiques en ligne mettent en place des event Websites (magasins temporaires), la plupart des marques de luxe développent de plus en plus leurs sites Web pour faciliter les achats en ligne via Smartphones notamment et mettent en place des e-shop sur les plateformes de e-commerce chinoises les plus populaires.

Lire aussi :