Les lieux de divertissement en Chine

.

Comment les chinois se divertissent ou quel est l’état de l’industrie du divertissement en Chine?

J’analyse les différents lieux de divertissements en Chine reflétant une partie de la culture du pays. Même si la Chine s’occidentalise tous les jours, elle garde ses particularités propre à elle même.

.

Les restaurants

Les restaurants sont un phénomène populaires. Voir article sur la restauration en Chine.
Les chinois aiment se rencontrer autour d’une table, manger, boire discuter. Ainsi un nombre impressionnant de restaurants marquent le paysage urbain des villes chinoises.KTV chine marketing

.

Les KTV

La Chine a vu apparaître à l’ouverture du pays, en 1995, au reste du monde un nouveau phénomène tout droit venu du Japon, le karaoké ou le KTV.

.

Ces KTV sont devenus les lieux les plus populaires de Chine, quand il s’agit de se divertir. On en trouve de partout, des grandes mégalopoles aux petits villages, ces lieux sont avec les restaurants des endroits qui font partie de la vie et de la culture des chinois. Le succès de cette tendance populaire est vraiment culturel, tous comme les asiatiques (japonais, coréens…) les chinois aiment se retrouver en communauté fermée.

,

Les KTV sont des immenses complexes avec des centaines de salles qui se retrouvent pleines tous les week ends. Les chinois, aimant chanter, ont l’occasion de se donner en spectacle devant leurs amis et ont ainsi l’opportunité d’être la « super star » d’une soirée.

Voici un exemple de soirées entre amis.

.

Il existe aussi des KTV spécial messieurs. Ce sont des endroits très fréquemment par les businessmen chinois. Dans chaque salle, très luxueuse ces messieurs ont l’occasion de passer une soirée en la compagnie de belles hôtesses. Ces demoiselles s’appellent dans le langage chinois  « mademoiselle », « xiaojie ». Ce terme a été dérivé et  est désormais assez péjoratif dans la vie courante, sauf si il est précédé du nom de famille de la jeune femme. Les prix de ces endroits sont en général plus élevés, on y sert des alcools de grandes marques, whisky Jack Daniels, Chivas, Cognac Henessy…La fréquentation de la classe aisée chinoise et les notes de frais assurent une grande rentabilité pour ces établissements.

.

Discothèques et  bars

,

2046 a DalianDe plus en plus, dans les grandes villes de chine, on trouve des bars animés et discothèques, des concepts tout droit importés d’occident que les chinois ont su adapter à leur gout. Les chinois ne sont pas à la base amateur de danse, mais on retrouve de plus en plus l’envie de fréquenter ces lieux (surtout venant des filles). Une discothèque chinoise est un peu différente de ce que l’on connaît dans nos pays.

.

Tout d’abord, toutes les personnes sont installées à une table et consomment, ce qui réduit en général la taille de la piste de danse et est un bon business model pour ces établissements.

,

Ensuite, la discothèque est souvent en étages avec différents prix pour les tables, ainsi une table en hauteur bénéficiera d’un grand prestige pour ses utilisateurs. La place (et le prix) de la table est un moyen de montrer son rang social, et permet à celui qui invite de montrer sa générosité.

,

Enfin, les chinois sont des amateurs de show. Les boites de nuit les plus branchées proposent généralement une multitude de shows, danseuses, acrobatie, feux d’artifices…une soirée est ainsi, généralement entrecoupée par des séquences allant de 15min – 1h.

.

Les Jeux

,

Les chinois sont amateurs de jeux pendant les soirées. Le « shazi » est un jeu très populaire destinée à inciter à la consommation. Le principe est simple, chaque personne voit 5 numéro de dés et propose à leur tour le nombre de fois que va apparaitre un numéro. Les enchères montent jusqu’à ce qu’une personne demande à vérifier.
Un jeu apprécié des chinois, c’est le billard. De gigantesques salles de billards existent au cœur des cités. On retrouve des immenses salles remplis de billards pour la plupart tous remplis.

,

Le faible cout et l’aspect conviviale de ce loisir, a permet de séduire depuis bien des années les chinois.
cyber cafe chineLes cinémas connaissent un faible succès, au contraire des salles de jeux. En flânant dans les grands centre commerciaux, on remarque d’immenses pattes formes de jeux. Attirant principalement les jeunes, ces lieux lumineux bruyants et animés sont bien positionnés. Les jeunes sont de véritables accro aux machines et dépensent leur argent de poche aux jeux de shoot ou sur les simulations de conduite. Parallèlement les jeunes chinois fréquentent les cyber cafés. Culte du gigantisme obligent, les salles contiennent au minimum 200 postes et une concentration de « hard cor gamer » ou joueurs fanatiques. Les jeux on line connaissent un succès sans précédent. Les chinois sont apparus ces 5dernieres années dans le classement des meilleurs joueurs mondiaux, grâce aux développement Internet du pays. Un grand nombre de joueur effectue du business sur les biens virtuels.

voir articles sur la Chine taxent des biens virtuels

.bains public divertissement

Espace soin du corps et relaxation

…En chine, on peut trouver des complexes de détentes thermales (à base d’eau): bains publics, saunas, jacuzzis… Les chinois aiment venir se laver, se détendre, se frotter la peau, pour éliminer les peaux mortes. Ces endroits sont très populaires et font partie des divertissements préférés des chinois. Dans la même catégorie, les salons de massage connaissent un développement important avec une diversification des offres, suivant les parties du corps, ou l’origine du massage, japonais coréen.

;

Même si la principale fréquentation de ces lieux est la journée, ils ne ferment jamais et attirent une clientèle nocturne.Ces espaces sont des moyens pour évacuer le stress, de plus en plus présent dans les nouvelles sociétés. Les chinois, comme les asiatiques, apprécient le bien être du corps et cela depuis bien des siècles.

marketing chine diverstissement

.
.

Conclusion

.

On peut donc constater que le paysage des divertissements en Chine diffère de beaucoup des nôtres.

Même si la tendance est à l’occidentalisation du pays, ce peuple garde ses coutumes et ses attirances propre à eux même.

,

 

Olivier VEROT

Marketing Chine