La Chine, leader mondial du e-commerce

Désormais, la croissance soutenue de la Chine est alimentée par le e-commerce. Devenue le premier marché e-commerce au monde en 2013, les chinois sont à la pointe en matière de shopping en ligne.

Les marchandises étrangères restant populaires auprès des consommateurs chinois par rapport aux marques de chez nous. Ainsi, d’ici 2020, une prévision d’un quart de la population totale de la Chine est prévue à commander des articles par e-commerce transfrontalier.

Chinois-shopper

Cette estimation implique une projection de 291,8 millions d’acheteurs en ligne qui vont dépenser les 160 milliards $ sur le commerce électronique transfrontalier d’ici 2020.

Cela représente une augmentation de 128 millions d’acheteurs transfrontaliers en ligne en 2015. La part des acheteurs en ligne qui achètent des biens transfrontaliers est appelée à augmenter de façon spectaculaire passant d’une projection de 40% cette année à 50,7% d’ici 2020.

Comprendre le tunel de vente en e-Commerce

ecommerce-china

 

Il y a une confiance supérieure dans la qualité des produits étrangers que dans les marques chinoises, surtout en ce qui concerne les articles de luxe et les produits alimentaires tels que le lait de bébé en poudre.
Les deux géants Alibaba et JD.com courtisent les marques de luxe étrangères. Tmall Global possède Macy parmi ses revendeurs transfrontaliers, et son nouveau canal de luxe Mei.com comprendra également une composante transfrontalière. 82.8% du marché e-commerce chinois est dominé par deux acteurs locaux : Tmall (Alibaba) et JD.com (China Briefing).

 

Le marché de l’e-commerce transfrontalier de la Chine pourrait cependant ne pas être complètement facile pour les revendeurs. Depuis peu, le gouvernement chinois a introduit une nouvelle politique fiscale qui consiste à faire monter efficacement le prix des marchandises en provenance de l’étranger, qui ont généralement été moins chères dans un système « de l’impôt sur le colis ». Cette nouvelle politique fiscale de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) imposée sur l’importation et la taxe de consommation sur les articles commandés de l’étranger. Ceci a un effet particulièrement important sur les e-commerçants qui vendent des produits de luxe, puisque seuls les éléments qui sont de 2000 RMB (308 USD $) ou moins feront l’objet d’un allégement fiscal.

ThemassivegrowthofecommerceinChina_50105fdf1b153

En outre, B2C (business-to-consumer) deviendra de plus en plus populaire auprès des consommateurs.

Ainsi, depuis que les marchands qui vendent sur ces plates-formes B2C doivent être autorisés, ils sont considérés comme plus digne de confiance.

 

Nous sommes une Agence E-Commerce en Chine