De la consommation de masse à la consommation sur mesure : histoire de l’évolution du marketing en Chine

évolution du marketing en chine

En Chine, la fin du XXème siècle a été marquée par l’émergence de la société de consommation. La consommation de masse arrive en Chine après les réformes de Deng Xiaoping, grâce à l’émergence des classes moyennes.Ces glorieuses années vont permettre à la Chine de s’équiper en réfrigérateurs, machines à laver le linge, fours, télévisions et produits de consommation quotidienne. La consommation se standardise. On conduit les mêmes voitures, on achète les mêmes marques de vêtements, on pousse tous notre chariots dans les mêmes supermarchés ; voire même dans les tout nouveaux hypermarchés de type Carrefour (le premier est crée àBeijing en 1995).

Le développement d’une contre-culture mondiale : la fin de la consommation de masse ?

En opposition à cette société de consommation, une contre-culture mondiale naît mais en même temps noue des liens incestueux avec la société de consommation. Steve Jobs en est l’exemple le plus prégnant puisqu’alors même qu’il appartient àcette contre-culture, Jobs créé une société qui deviendraplus tard l’archétype de la société de consommation avec ses téléphones Iphone. D’autres mouvements comme les mouvements altermondialistes apparaissent plus tard, tout comme des mouvements d’écologie politique ou des promoteurs de la décroissance.

Croissance Chine

En Chine, remise en question de la trop grande standardisation

Dans le milieu des années 2010 en Chine, le modèle atteint son paroxysme et s’essouffle. Le développement d’un canal innovant permet d’esquisser un changement majeur dans la consommation massive, c’est le boom du commerce par internet. Et la standardisation fille de la société de consommation de masse pourrait être remise en question.  Car l’internet permet en effet de connecter directement les usines et les ateliers avec le consommateur final. La prochaine étape consiste donc à la mise en place dans les 10 à 20 ans à venir, de plateforme permettant au consommateur de demander directement à l’usine le produit qu’il veut, les couleurs, les tailles ou même son propre nom. En Chine, des sites comme Maker8 permettent de produire des chaussures en 3D mais aussi des chemises sur mesure comme Shirtonline (en chinois).

Daxue conseil_marché chinois des smartphones

Cela suit une tendance mondiale qui voit des sites s’essayer sur cette tendance comme Myfab qui reçoit de forts investissement mais ne parvient jamais àêtre profitable (et se fait racheter par Fab.com). Ce n’est que dans les années 2010 que des sites comme Shoes of Prey ou Le Peignoir parviennent à être profitables et connaissent un succès certain. C’est à ce moment que l’internet commence à trouver son véritable marché et permet aux producteurs, aux marques et plus généralement aux entreprises de produire des produits sur mesure pour leurs clients. Par exemple. Le site lepeignoir.fr permet de personnaliser votre peignoir en y apposant votre nom ou celui de la personne à laquelle vous désirez offrir le peignoir. Selon Thomas Leprince responsable du site, publié dans un article récent, le site a dépassé les 10 000 ventes de peignoirs personnalisés au mois de décembre, ce qui représente plus de la moitie de leurs ventes sur le mois. « Sans notre service de personnalisation, nous ne pourrions pas survivre » dit-il.

Et l’avenir ? Il est vraisemblable que la tendance ; va s’accentuer et s’internationaliser. On achètera de France venant de Chine, ou l’inverse, sur mesure et aucun produit ne sera identique.

Dans un pays comme la Chine où la consommation sur mobile et les réseaux sociaux sont complétement intégrés au quotidien des consommateurs, le marché de l’internet des objets connectés (domotique) va également ouvrir des brèches dans le marché de la consommation personnalisée.

Voir aussi:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/02/18/la-consommation-chinoise-aborde-une-nouvelle-phase-de-maturite_4368568_3234.html

http://pro.clubic.com/webmarketing/actualite-709081-marques-manettes-marketing-client.html