Alors que Mao Zedong avait interdit la possession d’animaux de compagnie, les considérant comme « passe-temps bourgeois », avoir un animal est aujourd’hui vus comme un symbole de réussite financière et donc, un but à atteindre. Certains animaux peuvent même se vendre très chers, et peuvent représenter un signe de richesse au même titre qu’une montre ou une voiture de luxe. Malgré les idées reçues que peuvent avoir les Occidentaux sur les Chinois à l’égard de la consommation de viande d’animaux considérés « de compagnie », ce ne sont que des stéréotypes. Les Chinois adorent les animaux et les considère comme membres de la famille. L’émergence des « bars à chats » à travers le pays est un bon exemple de leur intérêt pour les animaux. Ceci est également favorisé par l’influence des KOLs, notamment sur la jeune génération, car beaucoup de célébrités n’hésitent pas à s’afficher fièrement sur les réseaux sociaux avec leurs animaux (Angelababy, Liu Yifei, Fan Bingbing etc). Cette tendance a élevé le nombre d’animaux de compagnie à plus de 150 millions dans toute la Chine. Les chiens en sont d’ailleurs de loin les plus nombreux. Les propriétaires d’animaux de compagnie devraient dépenser pas loin de 7 milliards de dollars d’ici 2022, entraînant une croissance constante de ce marché d’environ 20% par an selon Euromonitor. Il y a donc bien un marché à conquérir dans ce domaine en Chine.

 

 

En effet, le marché autour des animaux de compagnie n’est pas encore très développé en Chine, mais il s’annonce très prometteur à l’avenir. Plusieurs facteurs peuvent garantir son futur succès :

  • L’émergence de la classe moyenne

Avec le développement économique de la Chine, la population a vus son pouvoir d’achat augmenter et des millions de Chinois ont pu rejoindre la classe moyenne. Les estimations prédisent d’ailleurs que d’ici 15 ans, plus d’un tiers de la population fera partie de cette catégorie. Puisque cette classe peut se permettre d’offrir un meilleur niveau de vie à son foyer, elle fera de même pour son animal si elle en a un, puisqu’il est considéré comme membre de la famille.

 

  • L’enrichissement de plus en plus jeune

Comparé aux précédentes générations, les Chinois sont de plus en plus riche de plus en plus tôt. Ils quittent donc le foyer familial plus rapidement, car les familles ne vivent plus forcément sous le même toit de nos jour. Avoir un animal de compagnie est généralement un de leur rêve lorsqu’ils prennent leur indépendance et qu’ils en ont les moyens financiers.

 

  • Le mode de vie des jeunes actifs

73% des propriétaires d’animaux ont entre 20 et 35 ans. Souvent, un animal est un moyen de combler la solitude qu’ils peuvent ressentir en étant célibataire. Car il peut être compliqué de trouver un partenaire, tant le travail et la pression sociale rythme leurs vies. Mais même lorsqu’ils trouvent l’amour, les couples Chinois tendent de plus en plus à retarder le moment du mariage et de la conception des enfants. Un animal de compagnie est donc apprécié au moment de créer un foyer, qu’ils considèrent d’ailleurs comme leur propre enfant avant d’en avoir un.

 

  • Le stress de la vie en ville

Le rythme de vie intense des grandes mégalopoles telles que Shanghai, Pékin ou Canton peuvent être particulièrement stressante. Il est donc agréable pour les Chinois de rentrer chez eux en sachant que leur animal sera heureux de les retrouver après leur longue journée de travail. Beaucoup de gens moins aisés possèdent également des animaux de compagnie pour cette raison.

 

  • Le vieillissement de la population

Certaines études ont démontrées que de plus en plus de personnes âgées décidaient d’acheter un animal de compagnie pour passer une retraite plus agréable. Le vieillissement de la population assure donc l’augmentation de ce marché.

 

  • Les encouragements du gouvernement

Certaines lois concernant les animaux domestiques ont été améliorées et changées. Par exemple la taxe d’autorisation de possession d’un chien est passée de 285$ par an à 42$ uniquement. Une grande foire autour de ce domaine (Pet Fair Asia) est également organisée chaque année à Shanghai. Elle connait d’ailleurs un succès grandissant.

 

Ce marché a même été élu comme un des plus prometteurs pour 2018 selon Thomas Kwan, de la compagnie d’investissement Hongkongaise Harvest Global. L’avantage à choisir le secteur des animaux de compagnie est qu’en plus d’être en expansion, il reste large et varié. Tout ce qui touche de plus ou moins loin à ce marché peut s’avérer prospère : la nourriture, les vêtements, les jouets, les accessoires connectés, les traitements médicaux, les vaccins, les salons de toilettage etc. Mais là où les attentes sont les plus hautes par rapport au futur de ce marché sont dans les services et les produits hauts-de-gamme. Il serait donc judicieux d’investir dans la nourriture bio pour animaux, les vêtements de qualité, les salons proposant des activités insolites, comme des services de spa ou de manucure. Les Chinois sont aujourd’hui désireux d’apporter un style de vie aussi bon à leurs animaux qu’à leurs enfants, ce qui était loin d’être le cas par le passé. Grâce à ce marché en devenir, la Chine va se transformer en véritable aimant à investissement pour les entreprises du domaine. Mais comment profiter de cette opportunité et maximiser son succès sur le marché Chinois ?

Avant d’entrer un marché aussi complexe, il faut comprendre et savoir comment séduire les consommateurs Chinois. Avec l’enrichissement de la Chine et de ses habitants est venu la modernisation et la digitalisation de toute leur société. Il faut donc adapter sa stratégie de management et ses canaux marketing. Cela demande du temps et de l’investissement, mais certaines agences spécialisées dans le marché chinois sont là pour vous aider ! C’est notamment le cas de Gentlemen Marketing Agency, l’agence numéro 1 en marketing digital dans tout le pays. Pour plus d’informations sur nos services et nos stratégies pour rester les meilleurs, vous pouvez consulter notre site web. N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de renseignements.