Le marché du fitness entraîne l’une des plus grandes tendances à la consommation en Chine ces dernières années, avec l’achat en équipements sportifs et abonnements aux salles de gym. Entre l’éducation sportive vue comme une acquisition de compétences très valorisante, le nouveau regard de la Chine sur le corps sportif comme manifestation d’une vie saine et cette mode du sportwear soutenue par les grandes marques, observez comment la Chine s’ouvre au fitness.

Marketing c'est aussi une Agence

Nous sommes l'agence Web & Marketing pour la Chine la plus visible que vous trouverez. Nos Services: E-Commerce, Référencement / SEO, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & RP..

Contactez Nous

Les cours individuels pour progresser

fitness cours individuels

Les chinois sont très attachés au service client et sont prêt à investir conséquemment dans leur éducation sportive dès lors que leurs revenus le leur permettent.

La Chine place en effet l’éducation très haut dans son échelle de valeur, et les cours collectifs génèrent moins d’enthousiasme que le bénéfice attribué aux cours individuels. Face à la demande pour mieux progresser, de nombreux sports auront donc recours à des leçons privatisées, d’où l’armée de coachs sportifs au sens commercial très développé présents dans les clubs. La leçon privatisée devient une norme pour ceux qui en ont les moyens. 

Le prix exorbitant des clubs de fitness en Chine

prix

 

Les tarifs pour joindre un club sont de ce fait exorbitants, malgré la possibilité de négocier. L’adhésion pour six mois à un club de Shanghai se chiffre à 4500 ¥ (soit 577€ selon le taux de change actuel). Si cette souscription permet d’accéder en autonomie aux équipements de la salle et à sa piscine sans limite de temps, beaucoup choisiront de recourir à la supervision d’un coach privé.

Une leçon privative de fitness pour apprendre à utiliser les équipements de musculation demande de débourser 580 ¥ (74€), jusqu’à 680 ¥ (87€) pour un cours de boxe privatisé. Obtenir son coach privé pour des leçons hebdomadaires pendant six mois demande donc un investissement d’au moins 21 600 ¥ (2769€), une fortune accessible seulement aux cadres chinois de la métropole.

Il existe bien entendu des clubs de fitness moins onéreux qui proposent des cours collectifs et moins d’équipements. Mais l’adhésion à sa salle de fitness fait parti du prestige social, les équipements dernier cri et le suivi empressé de son coach privé dorent le blason du citadin chinois qui n’a plus qu’un objectif à atteindre pour être auréolé de gloire : être musclé.

Le fitness et les selfies à poster sur Wechat

fitness selfie

Les chinois adeptes de fitness ont pris une habitude systématique : prendre en selfie leurs muscles après une séance de sport, face à la glace de la salle de fitness. Ils font ainsi bénéficier leur entourage de leurs progrès chaque semaine sur leur profil Wechat.

La nouvelle mode physique qui touche les hommes est celle du bodybuilder : des biceps puissants et des tablettes de chocolat dessinées sont le nouveau critère pour séduire, avant le porte-monnaie. Mais cette mode n’épargne pas non plus les femmes : celles qui n’ont pas le ventre plat et des bras musclés ne sont pas à l’abri de quelques moqueries. L’ultime atout de séduction est le fessier rebondi par la pratique de la gym, là encore une influence de l’Occident. C’est d’autant plus vrai que les chinoises ont morphologiquement des formes moins développées que les occidentales, ce qui rend l’exercice plus ardu pour atteindre un résultat remarqué.

 

La mode des selfie de sport permet aussi de montrer qu’on a une activité extra-professionnelle prenante, valorisante et épanouissante, trois avantages qui donnent de la face en société. La course à l’apparence physique musclée est un effet de groupe exacerbé par ces échanges de selfies sur Wechat. Cette pression est bien acceptée : la Chine stimule la concurrence et encourage la comparaison à son voisin dans le but de se dépasser.

La mode du sportwear soutenue par les marques occidentales

sportwear Nike

Pour sa dernière campagne du Nouvel An Chinois 2018 tout en tons rouges, H&M a choisi de mettre en avant les deux vedettes de la série télé romantique Eternal Love, Yang Mi et Mark Chao. On retrouve la star avec une casquette de baseball et une robe-sweatshirt.

Les vêtements de sport sont à la mode en chine, une tendance soutenue à fond par les marques de sportwear que sont Adidas et Nike, mais aussi les marques de prêt-à-porter comme Pull&Bear et Forever 21. On retrouve invariablement des sweatshirts à rayures fluorescentes dans les collections homme et femme, si ce n’est des couleurs criardes rouge ou jaune avec carreaux monochromes façon Formule 1 ou l’effigie de champions sur des T-shirts blancs.

L’habillement sportwear en Chine est en fait perçu comme casual : il n’est pas déplacé de porter des baskets de sport bleu canard avec sa tenue de travail, ni de sortir en jogging et casquette de baseball. Les femmes portent désormais facilement des vêtements sportwear. Pour les hommes, les T-shirts Lecoq Sportif se vendent bien : les chinois les considèrent comme une association de sport et d’élégance française. Autre tendance, le treillis et le camouflage se déclinent sur tous les vêtements : associé à l’endurance et l’effort physique, l’aspect militaire du vêtement kaki a une connotation de force très positive.

Des applications mobiles pour s’entraîner chez soi

 

fitness app mobile

Pour contrer le coût exorbitant des clubs de fitness, de nombreuses applications gratuites pour Smartphones permettent de s’entraîner chez soi avec des programmes de formation ayant recours à des clips vidéos. Les chinois sont réputés pour leur autonomie dans l’apprentissage, cette solution leur convient davantage qu’aux Occidentaux qui ressentent un plus grand besoin de suivi.

Parce qu’un modèle reconnu pour avoir décroché de nombreux titres dans une discipline est toujours plus vendeur, la plupart de ces applications mettent en scène un champion national et en portent aussi le nom. On retrouve par exemple l’application du champion de boxe chinois Zou Shi Ming : trois fois sacré champion du monde dans sa catégorie et détenteur de deux titres olympiques, son application mobile邹市明拳击燃脂 (Zou Shi Ming Quan Ji Ran Zhi, littéralement: brûler les calories avec la boxe Zou Shi Ming) permet aux utilisateurs de pratiquer la boxe chez eux avec quelques exercices.

Des questions ?

Vous souhaitez en apprendre plus sur les opportunités du marché ?

Notre agence Marketing Chine connaît les consommateurs chinois et peut vous guider dans votre projet de commerce à l’exportation.

N’hésitez pas à contacter nos experts.