Internet a pris une place prépondérante dans le quotidien de centaine de Millions de chinois qui achètent abondamment en ligne et depuis leurs mobiles.

Les chinois se convertissent de plus en plus à Internet pour gérer leur santé. Seul les OTC (médicaments sans prescription) sont vendus sur le web ce qui représente 96% du marché de la pharmacie en ligne. Les 4% restant sont les quelques rares « vrais » médicaments.

Ces ventes se font via des spécialistes verticaux tels que :

Il est fort probable que le gouvernement chinois, via la China Food en drug Administration (CFDA) puisse autoriser les acteurs du e-commerce à vendre des médicaments sur prescription en ligne car actuellement, la vente de médicaments sur ordonnance sur internet est interdite.

Le commerce en ligne du marché de la pharmacie est clairement une opportunité pour les acteurs majeurs du e-commerce qui occupent plus des deux tiers de ce marché.

Acteurs majeurs du e-commerce

  • TMall (Plateforme B2C)

 

 

Obtient la majorité des parts du marché de la pharmacie en ligne via :

TMall Yao (Tmall Medecine)

 Héberge aujourd’hui 186 pharmacies autorisées offrant :

– des médicaments en vente libre

– des lentilles de contact

– des dispositifs médicaux

– d’autres produits de soins de santé en général.

  • Part de marché: 48%
  • Chiffre d’affaires 2015 : 4,7 milliards de yuan soit 623 millions d’euros

 

ALIBABA Group (plateforme B to B)

  • Devient partenaire avec un important détaillant et distributeur en gros de produits pharmaceutiques et de santé : Drugstore China Jo-Jo, basé à Hangzhou.

 

 

Alibaba Group ouvre une filiale nommée Alibaba Health Information Technology

   Offre une plateforme de réservation de rendez-vous et d’informations   médicales pour les médecins et les cliniques.

    • Application de soins de santé mobile, paiement électronique, qui devrait permettre aux patients de photographier l’ordonnance et de la mettre en ligne sur les serveurs du e-commerçant de Hangzhou.
      • L’ordonnance serait envoyée aux pharmacies aux alentours du patient afin de connaître leur stock pour les médicaments inscrits, et de comparer leurs prix.
        • La pharmacie n’aura plus ainternlors qu’à livrer les médicaments chez le patient.

Autant dire que tous ces grands noms du e-commerce chinois attendent avec impatience la décision de l’agence de santé chinoise quant à l’ouverture de la vente des médicaments sur prescription sur le cybermarché

Le chiffre : 1,72 milliard

  • Le marché japonais de la collecte et de l’analyse de volumes de données pourrait représenter un marché potentiel de 1,7 milliard de dollars en 2019,selon MicroMarket Monitor.
  • Ce qui représente une augmentation de 30% par an pour le marché nippon.

 

Si vous souhaitez communiquer en Chine, n’hésitez pas à nous contacter. Nous commençons à avoir pas mal de références dans le secteur pharmaceutique et une offre spéciale.