Avec plus d’un milliard d’habitants, proposer un système de santé efficace en Chine n’est pas aisé. En constante évolution depuis les années 2000, la succession des réformes a permis d’assurer à la population locale et étrangère une couverture médicale universelle. Cependant, il existe encore de grandes disparités entre zone rurale et zone urbaine et les établissements de santé publics ont du mal à satisfaire les habitants. Petit point sur le système de santé en Chine et les précautions à prendre en tant qu’étranger sur place.

Comment fonctionne le système de santé en Chine ?

 

La Chine a récemment revu son sytème de santé afin de proposer une couverture à l’ensemble de sa population. Ainsi, grâce aux dernières réformes, toutes les personnes travaillant légalement en Chine peuvent bénéficier de la couverture santé. Le système de santé en Chine est également accessible aux étudiants, moyennant une cotisation par semestre (équivalente à 90€).

Cette couverture permet ainsi le remboursement des frais médicaux mais également la prise en charge de certaines consultations.

Bien que cela semble être une bonne nouvelle au premier abord, le système de santé en Chine est cependant différent du système que nous connaissons en France. Avec une santé à deux vitesses et des frais qui peuvent vite devenir exorbitants, le système de santé en Chine n’est pas forcément adapté à tous.

 

 

 

Le système de santé en Chine est-il suffisant pour les étrangers ?

 

Plusieurs éléments sont à prendre en compte concernant le système de santé en Chine. Tout d’abord, les frais médicaux ne sont pas pris en charge intégralement par l’assurance maladie chinoise, sauf pour des cas exceptionnels. Ainsi, le remboursement va dépendre des cotisations versées dans le cadre du contrat de travail du salarié (avec un remboursement maximal de 1500€ pour les hospitalisations). De plus, le système impose aux bénéficiaires de se faire soigner dans un hôpital public, ce qui n’est pas toujours la solution privilégiée lorsque l’on est à l’étranger.

 

Il faut également savoir qu’il y a des disparités selon sa zone géographique. En effet, entre les résidents de zones urbaines et les résidents de zones rurales, l’accès au soin est très différent. Tout d’abord, le système de santé en Chine fonctionne selon des périmètres et les frais augmentent dès lors qu’on s’éloigne de son lieu de résidence. Ainsi, pour les résidents de plus petites villes, les frais des soins peuvent s’avérer très élevés s’ils souhaitent se rendre dans des hôpitaux internationaux et le remboursement sera minime.

 

De plus, les hôpitaux publics chinois n’ont pas systématiquement les infrastructures suffisantes pour toutes les pathologies et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. En effet, la formation des médecins n’est pas garantie comme on peut le retrouver en France, les diagnostics peuvent s’avérer imprécis et surtout, le personnel de santé parle rarement anglais ! Il faut donc se faire accompagner d’un traducteur si l’on souhaite se faire diagnostiquer.

 

La nécessité de prendre une assurance complémentaire lorsque l’on part en Chine

 

Au vue de tout ces éléments, l’assurance santé internationale semble une évidence lorsque l’on se rend en Chine. En effet, si l’on souhaite rencontrer du personnel qualifié (des médecins étrangers avec une formation de qualité) et qui parle anglais, les établissements internationaux sont la meilleure solution envisageable. En terme de tarif, une consultation classique à Pékin dans un établissement international privé coûte entre 100 et 150€, et les frais d’hospitalisation peuvent être très élevés. Mais la santé n’a pas de prix, et une assurance complémentaire permet le remboursement de ces frais voire une prise en charge directe.

 

Les assurances vous proposent des solutions adaptées en fonction de votre profil (expatriés, étudiants, ou backpackers). Souvent, vous bénéficiez aussi d’une couverture assistance élargie : accès à un plateau d’assistance médicalisé 24/24 et 4/7, rapatriement sanitaire en France si nécessaire, assistance juridique… Et ce, pour des tarifs compris entre 40 et 200€ par mois selon le profil. Ne négligez pas votre santé et partez couvert.