La pression anti-corruption touche les ministres du gouvernement en Chine.

.

Zhou_JiLa Chine est en train de changer, un changement assez surprenant, la Chine lutte contre la corruption. Il y a deux ans lorsque je lisais que la Chine allait mener une lutte anti-corruption, cela me faisait sourire connaissant un peu le pays et les pratiques. Mais ces temps-ci, de plus en plus, des personnes du gouvernement sont sous pression et tombent. La nouvelle victime c’est le ministre de l’Education Zhou Ji, qui était devenu impopulaire, en raison d’un scandale de corruption de la ville de Chongqing. On se souvient du procès de Chongqing et de la pression de l’ancien maire de Dalian Bo Xilai. M. Zhou avait passé une partie de sa carrière comme maire de Wuhan (ville peu éloignée de Chongqing).

.

Ainsi le comité exécutif de l’assemblée du peuple a annoncé que Zhou Ji était démis de ses fonctions samedi, en clôture d’une réunion, à la manière chinoise, L’agence Chine nouvelle a seulement expliqué qu’il aurait une nouvelle affectation, mais nous n’en saurons pas plus.

.

.

Qui était Mister Zhou?

.

zhou jiZhou ji était parti aux USA étant jeune et avait mené une carrière politique assez tranquille (en surface) et est à deux ans de la retraite. A 63 ans, il ne paraissait pas devoir espérer de promotion.

.

Il faut savoir que l’opinion populaire a un certain mépris pour l’éducation en Chine, qui est vieille peu performante et qui manque de fonds.

.

Suite à l’arrestation pour corruption de deux administrateurs de l’université de Wuhan (sud-est), on a mis en arrêt M. Zhou, qui supervisait les questions éducatives avant d’y devenir maire. Les deux personnes arrêtées avait profité d’un boum de la construction universitaire lié à une réorganisation impulsée par Zhou. D’après le magazine China Newsweek, cette affaire n’était que la « pointe de l’iceberg« .

.

Olivier VEROT

Marketing Chine