La lutte anti corruption en Chine pour l’année 2009

.

.

Une chose que j’ai appris en Chine, c’est quand le pouvoir décide de faire quelquechose il ne le fait pas à moitié et bien c’est une fois de plus démontré dans la lutte anti corruption 2009, une quinzaine de hauts fonctionnaires et ministres ont été arrêtés.

.

corruption en Chine

.

Corruption chineCette campagne anti-corruption en Chine est vraiment de grande envergure a été lancée en Chine depuis cette année par Hu JinTao et après le procès de Chongqing, le gouvernement a déchus une dizaine de hauts cadres d’Etat. C’est un changement en Chine, un changement drastique et surtout un message que lance la nouvelle vague réformatrice du parti communiste. Cela m’étonne grandement car elle est en opposition avec l’ancienne tradition qui voulait qu’on ne montre pas les abus des représentants gouvernementaux, maintenant non seulement on les condamne mais on les montre au grand public et on encourage les citoyens à suivre le droit chemin. Je me souviens de plusieurs spots publicitaires (assez simpliste) où on voyait un policier chinois qui trouvait un portefeuille avec à l’intérieur une liasse de billet et qui le rendait à son propriétaire refusant les billets de remerciement, et se montrait en exemple pour son pays. (dommage je ne l’ai pas retrouvé sur le net grand moment de cinéma garanti 😉 )

.

Les grands Journaux papiers et télévisés font eux aussi une grande campagne de communication contre la corruption avec entre autre le procès de Chongqing que l’on pouvait suivre sur toutes les chaines…

.

  • Quotidien du peuple

« Ces hauts fonctionnaires d’Etat et du Parti ont enfreint des lois et des règles disciplinaires et font l’objet actuellement d’enquêtes et d’examens de la part de l’organisation. La chute successive de ces hauts fonctionnaires d’Etat montre la résolution inébranlable et le courage infaillible du Comité central du PCC dans la lutte contre la corruption et la dépravation. »

« La Chine va continuer à lutter contre la corruption pour établir un gouvernement propre. Le corps judiciaire s’est engagé à accroître la supervision interne pour éradiquer la corruption à sa racine. Les présidents de la Cour suprême populaire et du Parquet suprême populaire en ont fat la promesse mardi à l’Assemblée polulaire nationale. »

.

Voici la liste des représentants politiques, récemment démis de leur fonction:

.

  • Xu Zongheng, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti communiste chinois (PCC) de la Municipalité de Shenzhen,
  • Zheng Shaodong, ancien membre du Comité du PCC du Ministère de la Sécurité publique et ancien Ministre assistant,
  • Wang Huayuan, ancien Secrétaire de la Commission de contrôle de la Discipline du Comité du PCC de la Province du Zhejiang
  • Chen Shaoji, ancien Président du Comité de la CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois) de la Province du Guangdong.
  • Song Yong : ancien Vice Président du Comité de l’Assemblée populaire de la Province du Liaoning
  • Huang Yao : ancien Président du Comité de la CCPPC de la Province du Guizhou,
  • Li Tangtang : ancien Vice Président du gouvernement populaire de la Région autonome Hui du Ningxia
  • Sun Yu : ancien Vice Président du gouvernement populaire de la Région autonome Zhuang du Guangxi
  • Kang Rixin : ancien Secrétaire du Groupe du Parti et Directeur Général de China Nuclear Engineering & Construction (Group) Corporation
  • Pi Qiansheng : ancien membre permanent du Comité du PCC de la Municipalité de Tianjin et Secrétaire du Comité de travail du Parti et Directeur de la Commission d’exploitation du nouvel Arrondissement Binghai.
  • Zhu Zhigang : ancien membre du Comité permanent, ancien Vice Président de la Commission des Affaires financières et économiques et ancien Président du Comité des Affaires budgétaires de l’Assemblée populaire nationale (APN)
  • Chen Tonghai : ancien Directeur général de Sinopec group et ancien Président de Sinopec Company Limited

zhu zhigangwang wen zhanwang huanyuanxu zhongheng

chen tonghaili tang tangsun yusongyong

.

Vous remarquerez que leurs fonctions sont importantes au sein du parti. De plus, un grand nombre de ministres et personnalités chinoises célèbres prônent un système légal plus sain.

.

Bo Xilai, représentant de la municipalité de Chongqing  (plus d’informations sur Bo Xilai)

Il mène une lutte contre la corruption et est à l’origine du  procès de Chongqing. Il est une des figurine de cette lutte anti corruption voulu par Hu Jintao.

.

Lu Zhenlin, Député de l’APN du Jiangsu

« Je pense que la détermination du gouvernement à lutter contre la corruption est forte. Nous avons vu les résultats mais il y a encore des imperfections dans la supervision.« 

.

Wang Enduo, Député de l’APN de Shanghai

« La chose la plus importante est de superviser le pouvoir à tous les niveaux, et un bon système pour prévenir la corruption. »

.

Han Liming, Député de l’APN du Jiangsu

« Nous devons avoir une Loi contre la corruption d’ensemble pour renforcer sa mise en place. « 

.

Jin Huiqing, Député de l’APN de l’Anhui

« Nous devons étendre l’envergiure de la supervision, pas seulement des corps juridiques, mais aussi de la société et du public. « 

.

lutte anti corruption chineEt puis Hu jintao le grand investigateur de cette lutte anti corruption.

.

Le nombre des poursuites est un avertissement officiel à tous les fonctionnaires chinois.

.
.
Voilà les raisons et les articles relatifs à leurs arrestations.

.

  1. Liu Zhihua fut l’un des pionniers, en 2006 maire de pékin, il fut accusé de mener une vie de débauche et de plaisirs charnels avec sa maîtresse et de recevoir des pots de vin considérables, a été condamné en dernière instance à la peine de mort avec deux ans de sursis.
  2. Huang Yao est soupçonné d’avoir transgressé gravement des règles disciplinaires…
  3. Song Yong est suspecté d’avoir enfreint gravement des règles disciplinaires et il fait l’objet actuellement l’objet d’une enquête de la part de l’organisation.
  4. Li Tangtang est soupçonné d’avoir violé gravement des règles disciplinaires et il fait l’objet actuellement l’objet d’une enquête de la part de l’organisation.
  5. Sun Yu a été condamné le 31 août 2009 à dix huit de prison ferme et à la confiscation de biens personnels d’un million de yuans Renminbi.
  6. Kang Rixin est soupçonné d’avoir, entre autres, interféré dans des procédures d’appels d’offres.. Président de la China National Nuclear Corporation (CNNC) et grand chef du nucléaire chinois civil et militaire, Kang Rixin était un grand patron chinois (entreprise publique) à être poursuivi pour corruption. Le groupe français Areva est nommément impliqué dans cette histoire…
  7. Xu Zongheng, Chen Shaoji et Zheng Shaodong sont également impliqués dans cette affaire.
  8. Pi Qiansheng a été chargé de superviser la nouvelle zone de Binhai à la périphérie de Tianjin, qui a été vigoureusement promue par le gouvernement ces dernières années avec des allégements fiscaux et autres incitations.
    Cette zone comprend
    les usines de fabrication de par exemple l’Airbus A-320 ligne d’assemblage. Les enquêtes montrent que M. Pi Qiansheng avait profité de sa position en acceptant de grandes quantités d’argent.

  9. Zhu Zhigang, soupçonné d’avoir transgressé gravement des lois et des règles disciplinaires, fait l’objet d’une enquête de la part de la Commission centrale de Contrôle de la Discipline du PCC qui s’est saisi de son affaire.
  10. Chen Tonghai, qui s’est fait graisser la patte en recevant des pots de vin de 200 millions de yuans RMB, a été condamné le 16 juillet 2009 à la première instance à la peine de mort avec deux ans de sursis.
  11. Wang Huayuan, suspecté d’avoir transgressé gravement à des règles disciplinaires, fait l’objet actuellement du « shuanggui » et il sera relevé par la suite de ses fonctions Le Shuanggui est une mesure disciplinaire interne du parti pour les membres qui enfreignent la loi et qui seront détenus dans un endroit désigné pour subir, dans un temps déterminé, des interrogations avant d’être démis de leur fonction.
  12. Mi Fengjun, soupçonné d’avoir reçu des pots de vin, d’avoir transgressé la réglementation en autorisant l’affectation de terres, de mener une vie de débauche et de plaisirs charnels et de fréquenter des prostituées depuis de longues années, a été exclu du PCC depuis mars 2009 et a été démis de tous ses fonctions au sein du gouvernement et du Parti.
  13. Wang Yi, soupçonné de s’est laissé corrompre en acceptant des pots de vin, (22 janvier 2009)

.

Voilà pour les affaires de corruption pour 2009, environ 2 fois plus que le total des hauts fonctionnaires des dix dernières années.

.

Autre petit fait insolite, les chinois en ce moment se plaignent des maitresses de ces hauts fonctionnaires qui les encourageraient à devenir de plus en plus riches pour couvrir tous leurs besoins, un article sympa à lire sur abcnews

.

Impressionnant, surprenant … la Chine dans 10 ans peut elle devenir un grand pays sans corruption? Grande question c’est quand même un pays des guanxis et le régime mis en place doit encourager la délation par le grand public des fonctionnaires.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine