Le gouvernement chinois a des yeux partout

Wechat a subit une série de mesures visant à renforcer la sécurité et à fournir les données de certains utilisateurs.

 

WeChat

Wechat, comme son concurrent Sina Weibo, est mis sous surveillance selon de nouvelle réglementations sur les réseaux sociaux que le gouvernement chinois a récemment mis en vigueurs.
Il faut rester dubitatif quand à l’importance de la politique d’ouverture de la Chine , mais n’oubliez pas, le pays reste tout de même un régime communiste qui a les yeux partout, le gouvernement exerce un contrôle absolu dans le pays même en ouvrant sa frontière aux investisseurs étrangers.

On ne cesse pas de dire que les chinois utilisent leur réseaux sociaux pour s’exprimer à propos de tout mais ce n’est pas entièrement vrai. Il y a toujours des limites. Alors, une fois en Chine, il faut bien connaître les causes de ces lois et règlements qui régissent vos activités dans le pays.

Xi Jinping

Les lois sur la censure d’internet sont en place

En chine, le gouvernement chinois, la République Populaire de Chine, a voté un ensemble de lois sur la censure d’internet appelée « le bouclier d’or ». Elles ont pour but de maintenir l’ordre dans le pays pour contrôler l’information entrante de façon à éviter la propagation d’information pouvant « faire des vagues dans le pays »  .

A chaque province, les autorités, appliquent différemment le bouclier d’or, ont leur propre système de censure. Comme à Hong-Kong et Macao ont les leurs en respectant toujours les lois principales du bouclier. Par exemple, dans ces villes, également territoires chinois, facebook n’est pas censuré mais reste sous surveillance par les autorités

wechat censoship

Les sites internet étrangers en Chine?

La sanction de Facebook en 2009 a alerté les gens que la censure s’est renforcée dans ce pays pour les média ne respectant les lois déjà en place dans le pays. Le réseau social numéro un mondial n’a pas été épargné par ces régles. Le gouvernement chinois n’hésite pas à couper ses liens avec le monde extérieur si ceux-ci ne respectent pas les réglementations qu’il a mis en place

Après Facebook, des vagues de censures se sont succédées dans le pays, Youtube, Twitter, et bien d’autre encore. Et cela continue encore aujourd’hui puisque de nombreux sites continuent de se faire censurer. Le 3 Juin 2014, juste avant le 4 Juin, date d’événement sensible ayant eu lieu en Chine ce fut au tour de Google d’être réduit au silence. Ces règlements sont appliqués aux sites étrangers ou aux Chinois.

 

Weibo a été aussi sanctionné

weibo2

Le 31 Mars 2012 au 3 Avril 2012, le gouvernement chinois a suspendu la fonction commentaire du Sina, Weibo, le premier micro-blog du pays, par une règle afin de mener une enquête sur des rumeurs divulguées par certain internautes sur le site. Alors, le résultat, 16 sites ont été fermé et six personnes arrêté d’après l’agence officielle de le chine nouvelle.

Weibo comptait 300 million d’utilisateurs en Chine à cette époque. Après ce drame sur les rumeurs, le site a connu une grande chute de nombre des visiteurs dans le craint d’être surveillé en permanent, en plus, depuis, les utilisateurs ne pouvaient plus ouvrir plusieurs compte sans son identité. Par ailleurs, Tencent veut récupérer ces utilisateurs en lançant le projet des achats en ligne et le micro-blog mobile avec Wechat.

Wechat a aussi été sous Haute surveillance

Wechat, le numéro un de messagerie sur mobile en chine, commence à inquiéter les autorités chinoises, alors il lance une restriction d’appel à la conformité des utilisateurs sur le site, qui doivent s’inscrire sous un vrai nom et signer un contrat pour jurer de respecter la loi et maintenir le système communiste De plus, il faut faire une demande d’autorisation avant de partager un sujet sur la politique.

La surveillance est très stricte. La restriction est aussi appliquée à d’autres sites de réseaux sociaux comme QQ, Laiwang et Miliao. Elle ne consiste pas seulement à réduire le nombre d’enregistrés mais également à passer à la suppression des comptes jugés non-conformes à la règle.Ainsi Tencent a déclaré que 400 comptes publics sur Weibo et 20 millions sur Wechat ayant un lien avec la prostitution ont été supprimés.

wechat girl

L’avenir des marques sur Wechat

Quelles seront les conséquences de cette restriction pour les marques qui sont déjà sur Wechat? Exiger des inscriptions en utilisant son vrai nom veut dire qu’une personne n’a plus le droit d’ouvrir de deuxième compte ce qui réduira d’autant le nombre d’utilisateur. De plus les contenus de publications seront surveillés et les administrateurs de comptes ne pourraient publier n’importe quoi. Il faut cependant toujours faire attention à ce que l’on écrit avant de l’envoyer

Les entreprises étrangères étant en Chine devraient être plus vigilantes à l’égard des lois chinoises surtout concernant leur domaines d’activité. Récemment, le grand groupe automobile allemand, Audi, a été sanctionné à cause « des violations des lois chinoises anti-monopole

Par contre, le seule avantage qui est apparu avec cette restriction c’est qu’il n’y a plus de problèmes avec des followers faisant de mauvais commentaires. Plus d’anonymat veut dire obligation d’assumer ses propos, les auteurs sont connus. Dans le même temps les faux comptes de marques concurrentes pouvant lancer des campagnes de mauvaises réputation se font éliminer par ces nouvelles réglementations. Votre e-réputation en profite donc puisque la perte d’anonymat à tendance à atténuer les envies de critiques virulentes de la part des internautes.

Nous sommes une agence spécialisée sur les réseaux sociaux en Chine nous savons comment permettre à votre entreprise de se développer sur l’internet chinois en prenant en compte les réglementations chinoises

Lire aussi :