Une industrie des plus profitable en Chine, où les dépenses sont extrêmes: le Mariage.

 

En Chine, le mariage est l’occasion de montrer sa face , et sa fortune…  (culture du mianzi).

C’est pour cela que des sommes folles y sont dépensées lors de cette cérémonie, généralement aux frais de la famille du marié. Le mariage est une question d’honneur et d’argent. Les convives jugeront la qualité du mariage à l’argent qui y aura été dépensé pour en faire ou non, un évènement mémorable.

En plus d’être un bon moyen de montrer sa réussite et son appartenance à une classe sociale, le mariage est également une étape de la vie primordiale dans la culture chinoise. En effet, à partir d’un certain âge (25 pour les filles et 27 pour les garçons), les chinois qui ne sont pas mariés sont considérés comme déviants voire même irrespectueux envers leur famille. Nombreux sont les jeunes chinois à subir cette pression sociale et parentale sur leurs épaules.

La séance photo, une étape incontournable avant le mariage

La première étape d’un mariage chinois est sans aucun doute l’incontournable séance de shooting. Partout en Chine, de la Grande Muraille aux sites naturels les plus inattendus comme à Guilin, on peut voir des équipes de shooting s’agiter autour de jeunes couples vêtus de smoking et robes de mariée.

Si des milliers de couples chinois choisissent la ville de Hangzhou, associée au romantisme suprême pour son lac magnifique, les jeunes couples peuvent également faire des shootings à l’autre bout de la Chine, et de nombreuses agences spécialisées s’adaptent à tout type de demande en proposant des services plus originaux les uns que les autres, comme des photos à plus de 5 000 mètres d’altitude sur une montagne au Tibet ou sur un yacht de luxe sur l’île chinoise de Hainan. La facture peut très vite monter jusqu’à plus de 10 000 ou 20 000 euros pour une simple séance photo.

Ya Kai, un organisateur de mariage chinois, affirme : « Les gens sont si riches, surtout à Hangzhou, qu’ils veulent tellement le montrer, rivaliser avec les autres, être les plus beaux, les plus glamour…c’est ça la Chine aujourd’hui ! Le faste, le show off, l’insouciance, la dépense sans compter ! ».

 

Les décors de rêves 

Pour la séance photo, les couples les plus riches parcourent le monde et se font prendre en photo devant des monuments internationaux. Pour ceux qui n’ont pas les moyens de prendre l’avion, en Chine, il existe des moyens de faire venir le monde chez vous. Un phénomène de plus en plus à la mode.

C’est ainsi que Elsie, propriétaire d’une agence locale de photographie de mariage à Shanghai, organise régulièrement des séance photo dans des décors pittoresque comme Thames Town, une banlieue de Shanghai construite pour ressembler à une ville britannique.

Sous les maisons simulées des Tudor, Thames Town abrite un studio de photographie de mariage spécialement conçu à cet effet. Le studio abrite une trentaine de toiles de fond différentes utilisées par les couples qui se font photographier avant le mariage.

Nombreuses sont les villes chinoises construites sur le modèle des plus belles villes européennes imitant les plus beaux monuments, très prisés pour ces séances photos incontournables avant un mariage.

« Les photos sont obligatoires « , explique Sophie Zhang, une réceptionniste de 29 ans originaire de Shanghai. « Tout le monde en a »,souligne Angel, un professeur de mandarin de 35 ans.

 

Une pratique purement commerciale

Historiquement, l’histoire de la pratique est surtout commerciale, nous explique Cheng Li, propriétaire d’un studio à Wuhan.

Cette pratique a vu le jour à Taïwan, où les fabricants de robes de mariée offraient des séances photos pour vendre plus de robes. Puis, dans les années 1980, « ils ont amené l’entreprise sur le continent, beaucoup plus grand et donc beaucoup plus attractif.  Aujourd’hui il serait impensable d’organiser un mariage en Chine sans passer par cette étape incontournable.

Cette pratique a séduit les masses qui sortaient tout juste de la révolution culturelle et qui n’avaient pas la possibilité de voyager. « C’était peu après la fin de la révolution culturelle, au cours de laquelle les politiques maoïstes avaient effectivement paralysé le pays. Parce que certaines personnes pensaient peut-être qu’elles n’iraient jamais à l’étranger, elles ont commencé à prendre des photos devant des points de repère d’apparence étrangère avant leur mariage, et puis c’est devenu la mode »explique Cheng Li.

 

Beaucoup d’argent à gagner pour les audacieux 

De nos jours, il y a beaucoup d’argent à gagner dans l’industrie. En janvier 2015, CCTV America a rapporté que l’industrie chinoise de la photographie de mariage est estimée à près de 30 milliards de dollars par an.

La plupart des gens dépensent au moins 1 500 $ pour leurs photos dans le studio d’Elsie, mais pour ceux qui cherchent à marquer les esprits, aller à l’étranger dans une vraie ville de la Tamise – ou à Paris, New York ou Rome – est populaire, à condition de pouvoir payer 1 200 $ par jour pour chaque membre du personnel en plus des vols, du logement et des repas.

 

Pour plus d’informations, consultez nos précédents articles sur le sujet :

 

 

BESOIN D’AIDE?

Concevoir la bonne stratégie digital pour se faire connaitre et avoir de la crédibilité auprès des futurs mariés c’est la clé

  • ….et nous savons comment faire
  • … il suffit de nous demander .