Les Chinois sont dès leur plus jeune âge soumis à une forte pression parentale quant à leur succès dans leurs études. Ils doivent intégrer la meilleure école, avoir les meilleures notes, prendre des cours du soir… Tout ça pour avoir le meilleur poste et bien sûr, le meilleur salaire.

Pour réussir son implantation : Cap sur les grandes villes

L’exigence des « mamans tigres » a  encouragé le développement de l’éducation en ligne. Pour que leurs protégés puissent bénéficier de toute sorte de connaissances, même enseigné par des professeurs à l’autre bout du monde. Cependant, lorsqu’il s’agit de réelles compétences professionnelles, et non pas seulement intellectuelle, les formations sont plus dures à trouver. Les Chinois misent tout sur les diplômes.

Pourtant la compétition est rude en Chine sur le marché de l’emploi. Mais les formations professionnelles demeurent elles quasi-inexistantes. Beaucoup de Chinois doivent aller se former à l’étranger pour bénéficier de compétences spécialisées. Alors quel que soit votre domaine d’activité, la pâtisserie, l’hôtellerie, la décoration d’intérieur, le bartending… un marché vous attend en Chine !

Les migrations intérieures sont très nombreuses en Chine. Alors que le pays s’est très rapidement développé, cette modernisation n’a pas touché l’ensemble du pays. Seules les régions côtières en ont profité et le reste de la Chine reste plus pauvre et sous-développé. Beaucoup de Chinois traversent donc le pays pour venir s’installer dans les grandes villes et trouver un travail. C’est donc dans celles-ci qu’il faut proposer vos services. Shanghai, Pékin, Canton, Shenzhen, Chengdu…

La nourriture : un marché toujours gagnant en Chine

Les Chinois ne s’en cachent pas, ils adorent manger ! Le moment du repas est très important pour eux, c’est un moment de partage qui peut parfois durer plusieurs heures.

Dans les grandes mégalopoles Chinoises, les millionnaires sont très nombreux. La Chine est d’ailleurs le pays qui en compte le plus au monde, devant les Etats-Unis. Concernant l’alimentation, le summum du luxe est la cuisine étrangère. Ils existent beaucoup de restaurants destinés à cette clientèle haut-de-gamme. Mais très peu de formations pour les futurs employés de ceux-ci !

De plus, puisque cette clientèle aisée vie dans le grand luxe, ils font tous appel aux services d’une ou plusieurs « ayi » comme on les appelle ici. Ce sont les aides à la maison, pour s’occuper des enfants, du ménage ou préparer les repas. Si celles-ci avaient une formation en cuisine française ou en pâtisserie, il n’y a aucun doute qu’elles n’auraient aucun problème à trouver un emploi. Ou bien si elles sont déjà employées par une famille, celle-ci serait sans doute ravie de lui offrir cette formation à ses frais pour savourer plus tard de bons repas typiquement français.

Certains français ont d’ailleurs déjà implantés leurs formations de chefs ou pâtissier à Shanghai. C’est le cas de Le Cordon Bleu, qui a inauguré la première joint-venture entre une entité privée et une école gouvernementale chinoise (l’Ecole d’Administration et de Tourisme de Shanghai). Mais aussi de Farine etc, une chaîne de boulangerie française qui était déjà bien installée sur le territoire et qui a souhaité élargir son activité. Carrefour avait également mis en place un programme de formation pour les jeunes Chinois issus de milieu défavorisés. L’entreprise proposait plusieurs offres de stage, et a même envoyé deux Chinois en France pour une formation professionnelle d’un an ! Preuve que de vraies écoles de formation accessibles ne sont pas encore assez présente en Chine.

Comment faire votre place sur le marché ?

Pour vous faire connaître, il va falloir utiliser une stratégie marketing adaptée au marché Chinois. Puisque le bouche à oreille est encore très ancré, ils feront plus confiance à l’avis de leur entourage plutôt qu’à une publicité. Avoir un fort réseau en Chine est par conséquent un gros avantage. Une joint-venture avec une entreprise de qualité locale serait sinon une bonne alternative pour gagner en visibilité et en crédibilité.

Bien choisir sa formation : Suivre les tendances

Pour réussir son implantation il faut savoir ce qui est en vogue en Chine. Savoir quels secteurs d’activités sont bouchés et lesquels sont prometteurs… Par exemple, sachant que les villes de second rang en Chine se développent à une vitesse folle, cela promet beaucoup d’opportunités pour le futur ! Les hôtels de luxe vont avoir besoin de personnel formé, les bars et boite de nuit vont rechercher des bartenders professionnels, les riches Chinois emménageant dans leur nouvel appartement vont vouloir faire appel à une décoratrice d’intérieur… La Chine est un pays pleins d’opportunités. Il faut penser au futur !

Go digital !

Il est impensable de vouloir conquérir le marché chinois sans être présent massivement sur internet. La Chine est l’un des pays les plus connectés au monde. Ils iront se renseigner sur votre marque en ligne avant de vous faire confiance, iront consulter les avis des internautes, et paieront en ligne s’ils sont séduis. Il vous faut donc une connaissance forte des réseaux Chinois ! En effet, dû à la censure dans le pays, ils n’ont pas accès à Google, Facebook, Youtube, Instagram etc. Vous devez donc vous créer une nouvelle communauté sur leurs réseaux, tels que WeChat et Weibo. Ainsi que proposer un site en langue chinoise bien référencé sur Baidu etc.

cosmétiques bio Chine

Afin d’avoir une campagne digitale totalement adaptée au marché, Gentlemen Marketing Agency est là pour vous aider !

Lire aussi: