Non, le chien en Chine ne finit plus dans l’assiette! Les temps changent; les sociétés évoluent et le chien est à la mode et un animal de compagnie dans les grandes métropoles chinoises.

Le nouveau rêve des chinois citadins : avoir un chien

Adopter un chien est devenu le rêve de nombreux citoyens chinois. Cet article a pour but de présenter les races de chiens les plus fréquemment choisies par les chinois et les multiples raisons socioculturelles au cœur de ces choix.

Ces races de chiens que les chinois adorent

 

dog purpose

Tout commence au cinéma : le chien meilleur ami de l’homme

 

Le film A dog’s purpose a rencontré un franc succès en Chine, pays où l’accès de la société aux loisirs et au pouvoir d’achat a développé chez les citadins l’envie de posséder un animal de compagnie. Ce n’est d’ailleurs pas le seul film à avoir fait la promotion des canidés à travers le monde : les aventures de Hatchi ont fortement ému le public chinois et largement popularisé la race des Akita Inu.

Chaque culture a ses propres représentations du monde. Cette réalité est flagrante lorsqu’il est question de choisir la race de son chien : les propriétaires chinois ne privilégient pas les mêmes races que les Occidentaux, une évidence due à de nombreux facteurs socioculturels.

 

Des chiens résistants au climat

 

chow chow Chine

 

Premièrement, le climat. La Chine est un vaste territoire contenant des zones arides et enneigées où le baromètre descend largement en dessous de zéro tout comme des zones tropicales où la canicule et la mousson se succèdent en été. En toute logique, la race du chien doit être apte à supporter ces températures extrêmes. Peu de races de chiens s’adaptent successivement à la chaleur et au froid extrême.

 

Le chien, un ‘bien matériel’ qui peut donner un peu de face auprès de ses voisins

Deuxièmement, les représentations d’une société. La Chine est dans une phase de consumériste bling-bling où un bien matériel doit être gros pour être vu. L’achat d’un chien suit cette logique : un gros chien en impose et fait respecter le maître, c’est un signe extérieur de richesse qui « donne de la face ». L’exemple le plus emblématique est le Dogue du Tibet, mastodonte de poils utilisé comme chien de garde et vendu à prix d’or. Pour une notion d’esthétique propre à la culture, les chinois apprécient les chiens d’aspect primitif. Le Dogue du Tibet est un véritable symbole sur le territoire.

 

husky Chine

 

Les très gros chiens comme le chow-chow et le terre-neuve sont autant de races visibles dans les grandes villes chinoises. Les chiens de traineaux comme les huskys, samoyèdes et malamute d’Alaska sont prisés pour leur élégance et leur prix élevé, preuve s’il en faut du bon goût et des revenus aisés du propriétaire. Petit secret : ces chiens très proches du loup ne savent pas aboyer. Pas de prise de tête avec les voisins pour un toutou mal élevé qui hurle dès qu’on sonne à la porte!

 

border collie Chine

 

Le bon compromis que l’on croise souvent dans les villes chinoises du Zhejiang est le border collie : les propriétaires ont des revenus plus modestes mais sont davantage prêt à consacrer du temps pour les sorties de leur compagnon. Physiquement, le chien est un mix de valeurs esthétiques : son poil noir et blanc pour le symbole du yin et yang, grand et touffu comme un chien primitif mais fin comme un husky, il est en plus d’excellente compagnie et de bonne volonté au dressage.

 

Un petit chien pour une grosse solitude

 

petit chien Chine

 

Troisièmement, l’habitat du propriétaire et ses attentes. Les chinois ayant les moyens financiers de se procurer un chien d’élevage sont les citadins des grandes villes. Or les citadins vivent le plus souvent en appartements exigus dans des zones urbaines excentrées, souvent en colocation. Le déplacement vers leur lieu de travail demande souvent plus d’une heure en métro, comme c’est le cas à Shanghai et Pékin. Le temps consacré aux sorties de l’animal se réduit, tout comme l’espace de vie à lui offrir.

De nombreux citadins sentent la solitude des grandes villes leur peser et se procurent un chien de compagnie. On observe alors la tendance inverse : les caniches, terriers et chiens miniatures sont l’apanage du citadin. L’animal est alors traité comme une petite peluche : on le porte dans un sac pour bébé, l’habille de petits manteaux et le garde précieusement à la maison, sauf pour une séance de toilettage canin.

 

La méconnaissance des propriétaires des réels besoins canins

Nous parlions précédemment du climat tropical de la Chine. La plupart des chiens sont intégralement tondus en été pour résister à la chaleur. La tonte est d’ailleurs une grande mode en Chine, tout comme la coloration des poils : certains propriétaires assez ignorants confondent bien-être canin et style en rasant des parties du corps de leur toutou et pas d’autres, voire en teignant les oreilles et la queue de leur caniche en violet pour un résultat plutôt loufoque.

 

chien Chine

 

Il n’est pas courant en Chine de lire des livres d’éducation canine comme en Europe, ni d’avoir recours à une formation avec un maître-chien pour parfaire le dressage de l’animal. Le statut du chien est Chine est en pleine évolution et rattrape son retard sur l’Europe aussi vite que possible, mais cet apprentissage ne va pas sans couacs.

 

L’éducation canine en Chine, un concept à développer d’urgence

Les propriétaires chinois sont généralement très soucieux du bien-être de leur compagnon sur patte; manquant de sources d’informations fiables, ils se laissent avoir par des vétérinaires au fort sens du commerce qui leurs assurent que le port d’un manteau et de petits chaussons éloignera les infections, ou qu’un petit chien peut parfaitement rester dans un appartement toute la journée avec une litière et dormir dans une cage à lapin.

 

chien Chine

 

Les chiens des citadins ont souvent une vie plus proche de celle d’un hamster ou d’une petite peluche que de celle d’un vrai chien avec la nécessité de se dépenser quotidiennement. Les lacunes dans l’éducation canine sont fréquentes : aboiements, anxiété, agressivité… Un véritable problème lorsqu’un husky promène son maître et non l’inverse, pour des races de chien au fort instinct primitif qui nécessitent un dressage ferme.

Les propriétaires chinois sont démunis face au manque d’infrastructures pour les accompagner. Ils ne prennent souvent pas conscience de la responsabilité et de la longévité d’un chien avant d’en adopter un et nécessiteraient d’être les premiers éduqués!

 

Le bien-être des animaux domestiques, un secteur à réinventer

Les opportunités business pour les entreprises européennes sont nombreuses dans le secteur de l’éducation canine et du bien-être animal en général.

– Tout d’abord, les plateformes en ligne dédiés à l’achat de fournitures pour animaux. L’e-commerce est essentiel pour s’implanter en Chine, où les consommateurs sont avant tout connectés.

– Les chinois sont friands de lectures de compétences. Des propriétaires d’animaux ne rechigneront pas à s’offrir la lecture de « Comment éduquer son chien » et « Tout savoir sur le comportement canin » traduits en chinois, ainsi que tous les accessoires liés au dressage. Le besoin se fait cruellement sentir!

 

toilettage canin

 

– Puisqu’il est trendy de faire porter à son chien un manteau et des chaussons, le marché du textile pour chien est bien plus vaste en Chine qu’en Europe, où habiller son chien est souvent raillé et considéré comme une surprotection ridicule de l’animal. La différence réside dans le fait que l’Europe bénéficie d’un climat tempéré. Les hivers du Nord de la Chine peuvent réellement nécessiter un équipement canin.

– Actuellement, beaucoup de célibataires chinois remplace la fondation d’une famille par l’achat d’un chien. Le chien est donc traité comme un petit enfant roi et dispose d’un budget conséquent pour son alimentation et son toilettage. Les salons de toilettages pour chiens ne manquent pas, or une autre place est certainement à faire dans l’éducation canine avec l’ouverture d’écoles de dressage pour propriétaires dépassés.

 

Concrètement, quelle différence dans le choix d’un chien en Chine et en Europe ?

L’Europe se penche depuis plusieurs décennies sur le bien-être des animaux domestiques. La Suisse a par exemple reconsidéré le statut juridique des animaux dans sa législation en 2003, en ne les considérant plus comme des biens matériels mais comme des êtres vivants doués de sensibilité.

Les européens vont en théorie choisir leur futur compagnon en fonction de la compatibilité du caractère, de l’expérience du maître en dressage canin et de l’utilisation à faire du chien : chasse, garde, proximité d’enfants, etc.

 

akita chien chine

 

Les européens apprécient traditionnellement les chiens de berger et de chasse. On trouve en Europe énormément de labradors, golden retrievers et bergers allemand. Certaines races ou groupes de races populaires en Europe comme les braque, les épagneuls ou le dalmatien sont pratiquement introuvables en Chine, remplacés par une variété de chiens miniatures dont les races ne sont pas forcément toutes reconnues dans un stud-book.

 

Doit-on s’inquiéter du traitement des chiens domestiques en Chine ?

La Chine a connu un développement extrêmement rapide. Sa croissance économique remarquable a permis l’accès brutal de toute une population à de nouvelles activités et moyens de consommation, nouveautés qu’il faut prendre le temps d’intégrer à la société. Les animaux de compagnie font partie de ces nouveautés à intégrer, alors qu’auparavant les animaux domestiqués ne se révélaient utiles que pour le travail agricole, la chasse, la garde ou la consommation de leur viande.

La China a un retard à rattraper dans de nombreux secteurs, même si par d’autres aspects sa modernité et sa réceptivité au changement dépasse de loin celle de l’Europe.

L’éducation canine et le bien-être animal sont des notions qu’il faut laisser le temps à la société chinoise d’intégrer, un processus qui sera probablement bien plus rapide que l’Europe n’y est arrivée elle-même.

 

Pourquoi le traitement des animaux domestiques en Chine va s’améliorer

 

chien chinois

 

Si l’on souhaite effectuer une comparaison sommaire, l’exemple de la pollution est plutôt seyant. La pollution en Chine est un vaste problème inhérent au développement industriel d’un pays. La situation en Angleterre pendant la révolution industrielle était similaire avec les usines à charbon, les pics de pollution de l’époque ont par la suite été reconnus comme plus nocifs encore que la pollution atmosphérique actuelle de Chine.

La pollution est un problème qui a mis du temps à être pris en compte par les autorités chinoises mais qui désormais bénéficie des recherches les plus poussées dans le domaine et d’avancées technologiques pour lesquelles la Chine est pionnière.

Il est tout à fait réaliste de penser que la situation des animaux domestiques en Chine sera une question étudiée beaucoup plus sérieusement dans le futur. L’Europe a de même encore beaucoup à faire contre la maltraitance animale.

Le marché des animaux de compagnie se développe en Chine

Vous l’avez compris, le marché des animaux de compagnie est en fort dévelopement, et les grandes marques du secteur l’ont bien compris et commencent à investir.

  • L’alimentation pour animaux… oui
  • Le marché des accessoires est en plein boom,
  • Les soins pour animaux est un grand futur eldorado
  • Toute l’industrie du service aussi progresse offrant des opportunités aux nouveaux entrants.

Lire aussi sur notre site web :

 

Comment accompagne-t-on les marques à se développer en Chine?

Bonne question: nous intervenons sur 3 principaux leviers.

1- la construction de Reputation, nécéssaire pour réussir dans ce pays.

2- La construction de Marque, et travail sur la notorité appelé visibilité dans le jargon Web

3- Le e-Commerce, car en Chine on peut vendre TOUT sur internet, et cela permet d’aller plus vite, d’investir moins et d’être plus efficace.

Où croyez vous que les chinois vont acheter leur produits pour leur animaux? sur tmall, taobao ou Jd…

 

 

Vous souhaitez savoir comment on pourrait vous aider?

Contactez nous… et nos experts se feront un plaisir de dialoguer, d’échanger et de vous proposer une solution adaptée à vos besoins.

« Du consulting gratuit et avec le sourire » 🙂

On s’adapte à tout type de budget, tout type de sociétés, tout type d’ambitions.