Vous souhaitez améliorer le retour sur investissement de votre campagne de marketing en Chine ? Identifiez les faux influenceurs, et ne travaillez qu’avec les vrais.

En général, les vrais influenceurs (quel que soit le prix) apportent de vrais résultats.

Cet article est destiné à vous aider à filtrer les faux influenceurs et à vous fournir des stratégies efficaces pour vos prochaines campagnes de marketing d’influence.

  • Les médias sociaux en Chine regorgent de faux comptes
  • Étape par étape pour éviter les faux influenceurs et évaluer les performances réelles des influenceurs
  • Stratégies recommandées pour vos campagnes de marketing d’influenceurs
  • Tirer parti de vos super fans et de vos influenceurs de longue date
  • Conseils gratuits: vos employés sont aussi les ambassadeurs de votre marque
  • Regarder au-delà de la frontière

 

I. Les médias sociaux en Chine regorgent de faux comptes

Les médias sociaux chinois sont remplis de faux comptes avec de faux adeptes et de faux commentaires.

Sur Weibo, l’une des plus grandes plateformes de médias sociaux en Chine, la tricherie est très courante. Il en va de même pour WeChat.

Ce n’est un secret pour personne que tout le monde peut acheter un suivi et un engagement à bas prix sur Taobao.

Le 29 septembre 2016, une modification du port de communication du système WeChat a révélé que de nombreux comptes WeChat de premier plan n’étaient pas aussi populaires qu’il n’y paraît ; ces comptes comprenaient des KOL de grande renommée et même des comptes de marques officielles.

La différence entre les chiffres réels et les informations affichées était stupéfiante.

Le 28 septembre, le nombre total de visites de « yinghuanlee », le compte WeChat d’un blogueur technologique chinois influent, a chuté de 27 000 clics quotidiens moyens au cours de la semaine précédente à seulement 1 000.

« luochaotmt », un autre compte technologique très en vue, a enregistré 200 visites ce jour-là, bien en dessous de sa moyenne hebdomadaire de 10 000 visites.

La différence est stupéfiante entre le nombre réel de pages vues et les données apparentes des articles publiés par certains comptes officiels populaires de WeChat.

Les médias sociaux en Chine se développent si rapidement.

De multiples plateformes sont nées et changent la façon dont les Chinois vivent dans tous les domaines.

Les médias sociaux offrent à chacun plus de canaux pour partager ses pensées, échanger des informations et apprendre de nouvelles choses.

Ils favorisent la croissance de la culture d’influence en Chine.

Grâce aux médias sociaux, les gens ordinaires peuvent devenir célèbres et faire fortune grâce à cette carrière.

Il y aurait plus d’un million d’influenceurs en Chine qui comptent plus de 10 000 adeptes sur les médias sociaux.

Avec autant de créateurs de contenu et des cas fréquents de faux engagement, il peut être difficile de savoir qui va vous apporter un bon retour sur investissement.

 

II. Étape par étape pour éviter les faux influenceurs et évaluer les performances réelles des influenceurs

Les marques peuvent appliquer la vérification suivante pour contrôler l’authenticité du public de votre influenceur et éviter de cibler de faux adeptes :

  • Taux d’engagement du compte : Vous pouvez calculer rapidement le taux d’engagement moyen de votre influenceur ciblé en vous basant sur ses derniers messages.

Si le taux d’engagement est faible, c’est un signal d’alarme.

Par exemple, un KOL qui compte des centaines de milliers d’adeptes, mais seulement 20 « likes » sur un post Weibo, est le signe de faux adeptes.

Cela signifie qu’ils ont payé pour des adeptes ou qu’ils ne s’engagent pas vraiment dans leur communauté, deux situations qui sont loin d’être idéales lorsqu’on choisit de travailler avec eux.

  • Engagement du poste : Comparez les commentaires et les appréciations. Il est rare qu’un message reçoive des milliers d’appréciations mais aucun commentaire.

Il est facile d’acheter des  » likes  » et des  » followers  » de façon inauthentique.

De ce fait, la seule façon de savoir si quelqu’un est vraiment un influenceur ou non est de voir comment son public interagit avec lui.

Cependant, les commentaires peuvent également être achetés.

C’est pourquoi vous devriez aller plus loin en vérifiant certains commentaires des posts les plus populaires pour voir si les commentaires sont pertinents par rapport à la légende ou à l’image.

Les commentaires simples et généraux qui peuvent s’appliquer à n’importe quel sujet comme « gentil », « beau » ou les émojis sont généralement des faux commentaires de robots.

Faites attention aux commentaires Weibo écrits par des utilisateurs dont le nom est composé principalement de chiffres, par exemple @Inke2090472821998.

Il s’agit généralement de followers ou de bots rémunérés.

  • Évolution de l’engagement : Vérifiez l’engagement pour plusieurs messages afin de vous assurer qu’il n’y a pas de pics douteux.

La cartographie des données historiques telles que l’engagement et l’activité récente des suiveurs vous donne une idée de la manière dont les influenceurs développent leurs comptes au fil du temps.

  • Suivez votre instinct :Si un influenceur cherche seulement à être payé et ne contribue pas réellement à la réussite d’une campagne, je pense qu’il n’est pas un véritable influenceur ou qu’il ne vaut pas la peine d’être engagé.

 

III. Stratégies recommandées pour vos campagnes de marketing d’influenceurs

Dans le passé, on pensait que plus un influenceur était populaire, plus il pouvait atteindre un produit et donc obtenir un meilleur retour sur investissement.

De nos jours, les clients sont de plus en plus avertis et sophistiqués, et ils exigent donc une expérience plus personnelle, plus d’authenticité et une expertise plus approfondie de la part des marques et des KOL pour suivre et être influencés.

Investir dans les micro-influenceurs

 

Les micro-influenceurs se concentrent sur une certaine niche et ont construit autour d’eux une petite mais étroite communauté d’adeptes.

Il ne s’agit pas de célébrités qui possèdent un grand nombre d’adeptes, mais qui peuvent être ciblées pour n’importe quel créneau ou type de produit.

Les micro-influenceurs construisent leur renommée sur un contenu de qualité et une interaction active avec leurs fans.

De plus en plus de marques réalisent que travailler avec un influenceur de niche ayant un point de vue unique sur leur marque peut générer de meilleurs résultats qu’un influenceur de haut niveau qui travaille probablement aussi avec ses concurrents.

De plus, le contenu qui donne de bons résultats auprès des principaux adeptes d’un influenceur sera promu auprès d’un plus grand nombre de personnes, ce qui déclenchera un effet viral.

Grâce à cet algorithme des plateformes de médias sociaux, le contenu d’un micro-influenceur pourrait gagner des dizaines de milliers de vues du jour au lendemain.

Les marques qui investissent dans de petits influenceurs à un stade précoce sont susceptibles de recevoir un meilleur retour sur investissement.

Assoiffés d’opportunités, de nombreux micro-influenceurs font payer beaucoup moins cher les collaborations de marque par rapport à un influenceur établi.

En répartissant le budget autrefois alloué à une poignée de grands KOLs entre des milliers de micro-influenceurs, vous pourriez augmenter considérablement votre retour sur investissement.

 

IV. Tirer parti de vos super fans et de vos influenceurs de longue date

Un super fan est une personne qui aime tellement votre marque qu’elle aime partager son amour pour votre produit ou votre marque avec ses amis plus souvent que la moyenne des adeptes.

En utilisant des programmes de parrainage ou d’autres incitations créatives, les entreprises et les marques peuvent récompenser leurs clients les plus enthousiastes pour avoir partagé des produits et des services par l’intermédiaire de leurs propres canaux.

Même si la portée d’un individu peut être limitée, sa voix est authentique et extrêmement influente sur son réseau social.

Si vous pouvez encourager un grand nombre de super fans à parler de vous, cela crée un effet inestimable.

Les influenceurs de longue date, comme les super fans, aiment se présenter comme des ressources de connaissances sur les médias sociaux.

Les deux types de fans aiment partager ce qu’ils savent, et ils interagissent avec votre marque et avec leurs amis plus souvent que les autres sur les médias sociaux.

 

V. Conseils gratuits: vos employés sont aussi les ambassadeurs de votre marque

Les programmes de défense des employés font également partie de la culture du marketing digital, dans de nombreuses industries.

Les employés deviennent eux-mêmes des influenceurs de la marque de l’entreprise et, dans certains cas, des leaders d’opinion dans leurs créneaux professionnels.

Pensez à des moyens créatifs de permettre à vos employés de montrer leur amour et leur voix sur les médias sociaux à propos des marques qu’ils s’efforcent de construire chaque jour.

 

VI. Regarder au-delà de la frontière

De nombreux consommateurs chinois trouvent que les marques qui ne sont pas disponibles en Chine sont particulièrement attrayantes.

Pour les marques qui n’ont pas encore pénétré le marché chinois ou qui font l’objet de ventes transfrontalières dans ce pays, les influenceurs chinois qui résident hors de Chine sont souvent les meilleurs partenaires.

Ces influenceurs, dont beaucoup sont des étudiants ayant étudié à l’étranger, sont considérés comme des initiés locaux et des faiseurs de tendances dans leur ville d’adoption.

Ils peuvent contribuer à votre première réputation en Chine, même si vous n’y êtes pas encore officiellement.

Lorsque ces influenceurs retournent en Chine, ils ont tendance à être plus attirés par les marques pour leur exposition précoce à la culture de la marque.

Malgré son accès limité en Chine, Instagram est devenu la plateforme de médias sociaux préférée de l’élite anglophone de Chine, qui est très friande de digital.

Les consommateurs chinois ont même inventé le terme « Ins Style », un jeu de mot sur Instagram, pour décrire un contenu esthétiquement attrayant.

Les marques occidentales qui s’intéressent au marché chinois devraient envisager de faire figurer leur produit sur le radar des Intagrammers chinois.