1-Bonjour Anne Cécile, peux tu te présenter, toi, ton parcours , nous raconter ton histoire.

Bonjour ! Mon parcours est un peu atypique puisqu’ après 10 ans dans l’industrie, dont beaucoup d’années en Asie, j’ai décidé de me reconvertir dans l’organisation de voyages sur mesure!  En fait cette idée a beaucoup muri chez moi et s’est affinée au fil des années. En effet, à chaque fois que je rentrais en France pour mes vacances ou mes déplacements, je m’apercevais que de plus en plus de touristes Chinois voyageaient seuls! Je les retrouvais aux quatre coins de la France et souvent avec l’impression que le voyage demeurait compliqué pour eux. C’était à la fois amusant de discuter avec eux ou de les aider et de plus en plus, j’y ai vu une opportunité entrepreneuriale.

Du coup, après un peu de réflexion et de structuration, j’ai décidé de créer My Next Memory.

2- Peux tu présenter à nos lecteurs ta société ?

My Next Memory, c’est un concept de niche. Non seulement on s’adresse à une clientèle assez ciblée, les FITs (Foreign Individual Travelers) Chinois qui viennent en France, mais aussi on propose un modèle de coopération assez diffèrent des agences de voyages classiques. Nous sommes des travels planners: c’est-a-dire qu’au lieu de proposer des produits touristiques tous faits et avec un prix global (dont on ne sait pas souvent très bien ce qu’il inclut exactement), My Next Memory facture un forfait fixe de « conseil » pour lequel nous construisons l’itinéraire et les vacances du voyageur 100% sur mesure.

C’est donc beaucoup plus d’écoute, beaucoup plus d’opportunités en dehors des sentiers battus et surtout, un meilleur rapport qualité / prix pour le client.

3- Peux tu nous parler du marché français du Tourisme?

En fait j’ai été assez surprise quand je me suis lancée dans ce secteur. La France est d’une part LA destination la plus visitée au monde, avec en plus, des ambitions considérables, puisque l’on souhaite recevoir 100 millions de touristes en 2020, contre environ 85 millions par an aujourd’hui.

Et pourtant le secteur du tourisme reste relativement fragmente, pas toujours très bien organise ou professionnalise dans certaines régions. Les visiteurs, qu’ils soient Européens, Nord-Américains ou Asiatiques, sont de plus en plus friands d’expériences authentiques et loin des sentiers battus, pour lesquelles il leur est encore difficile parfois de s’organiser tous seuls.

Sur certains sites comme Paris, Nice ou les champs de lavande en Provence, se pose également la question du « surtourisme » et de la gestion des flux.

C’est un marché passionnant, avec beaucoup d’atouts mais aussi beaucoup de challenges!

4- Quels sont les grandes différences entre les touristes chinois et les autres?

Les touristes chinois ne forment pas une catégorie monolithique et ils présentent en fait des profils assez varies. On pense tout de suite aux groupes qui voyagent en car et parcourent 5 pays en une semaine, mais ils représentent aujourd’hui moins de la moitié des flux intrants en France.

De plus en plus, les Chinois voyagent en individuel et par eux-mêmes, c’est-à-dire sans agence.

Dans l’ensemble, par rapport à d’autres nationalités, les Chinois sont essentiellement des « primo-arrivants »: c’est la première fois qu’ils viennent en France. Et pour des premières visites, je les trouve très curieux: nous les retrouvons sur des destinations parfois vraiment très niche, c’est impressionnant et très courageux de leur part, compte tenu des barrières à l’organisation!

Mais ils sont aussi beaucoup plus craintifs que d’autres touristes comme les Nord-Américains. Par exemple, les Chinois nous demandent énormément d’informations et ont besoin d’être rassurés à 300% avant de s’engager. Typiquement, ils exigent souvent des programmes extrêmement détaillés avec parfois jusqu’au menu des restaurants que nous leur recommandons!

5- Quelles vont être d’après toi les grandes évolution du marché du tourisme Chinois dans le monde?

Encore une fois, le marché du tourisme Chinois inclue beaucoup de sous-catégories. Dans l’ensemble évidemment, une forte croissance est très attendue: seuls 10% des Chinois détiennent un passeport, c’est dire le potentiel de croissance!

Mais on distingue aussi des tendances très nettes et tres propres au tourisme des Chinois:

– un tourisme de plus en plus aventurier, même si pas forcement sportif: c’est à dire en dehors des sentiers battus, voire sur des destinations vraiment aventurières. Par exemple certains pays comme la Tanzanie pour ses safaris, ou encore l’Antarctique pour ses croisières connaissent des gains de popularité spectaculaire

– le tourisme éducatif: pour les adultes comme pour les enfants. A mes yeux, c’est LA grande tendance du tourisme Chinois. Les Chinois en voyage ont une soif d’apprendre extraordinaire. Ils veulent voir, apprendre et faire par eux-mêmes: découvrir des savoirs faire, se former au design ou à la peinture, créer son propre parfum ou ses cosmétiques naturels, se perfectionner en musique ou en équitation, ce sont des demandes très récurrentes que nous enregistrons depuis plusieurs mois.

6- La France jouit elle toujours d’une bonne réputation auprès de cette clientèle?

Absolument. La France jouit d’une image très forte de prestige, de romantisme, d’hédonisme et de bon gout. Les Chinois viennent particulièrement y trouver un certain art-de-vivre et certains plaisirs tels que le shopping, la gastronomie, la découverte du vin ou encore le design, le parfum et les beaux-arts. De plus en plus, certains viennent aussi chercher le confort de vie et des vacances en famille dans un cadre naturel et « detox ».

Toutefois j’ai tendance à penser que nous ne devrions pas nous reposer sur nos lauriers. Non seulement la crise des gilets jaunes a sérieusement ravive les craintes que beaucoup de touristes Chinois ont pour leur sécurité, mais aussi parce que de plus en plus la destination France va être mise en concurrence. Si on souhaite que le tourisme Chinois continue de se développer, il faut absolument miser sur les « repeaters »: c’est à dire travailler des offres impeccables, un service client irréprochable et une bien meilleure accessibilité aux visiteurs Chinois: traductions, moyens de paiement etc.

7- Comment vois tu ta société dans 5ans?

Je l’espère robuste et prospère! Avec un niveau de service encore plus développe, notamment sur tout ce qui est des interfaces mobiles avec nos clients et une réactivité, une flexibilité accrue ! Je l’imagine avec beaucoup de clients individuels, quelques repeaters et plein de séjours très originaux, qui correspondent à 100% à ce que nos voyageurs attendent d’un voyage en France exceptionnel!

Lire aussi: