Suite à la pénurie de masques en Chine, Pékin a réagit vite et fort.

Problème = solution 

En une semaine, le gouvernement chinois a construit une usine pour fabriquer 10 millions de masques par mois.

La Chine fait face à un terrible événement. En effet, depuis quelques temps, le coronavirus sévit sur le pays, le paralysant.

Le pays n’arrivait pas à se fournir en masque médical… les autorités ont décidé d’agir… vite

Comme avec la construction de l’hopital à Wuhan.

 

L’industriel en Chine lutte activement contre le coronavirus

Quand l’industrie chinoise met tout en œuvre dans le but d’enrailler le virus.

  • Les entreprises industrielles chinoises luttent contre le coronavirus
  • Les entreprises internationales mises à contribution dans la lutte en Chine

 

Ces entreprises industrielles chinoises qui luttent contre le coronavirus

 

Les employés d’une usine de Taizhou, dans la province du Jiangsu, travaillent 24 heures sur 24 à la production de masques pour réapprovisionner les stocks dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus.

 

La zone de développement économique et technologique de Beijing a déclaré que Lianhe Kangli, une entreprise de dispositifs médicaux, a commencé lundi des opérations d’essai à Beijing ETown, dans le district de Daxing de la capitale.

 

Il n’a fallu que sept jours pendant les vacances du Nouvel An lunaire pour que l’entreprise déclare qu’elle cherchait un endroit pour installer une usine de production de masques pour la lutte actuelle contre le virus et pour obtenir tous les documents et autorisations nécessaires avec l’aide des autorités locales.

 

Dimanche soir, trois ensembles d’équipements de production ont été livrés à l’usine et les ouvriers ont commencé à les déboguer.

L’usine devrait initialement produire 20 000 masques N95 et 200 000 masques chirurgicaux à trois couches par jour.

Sa capacité de production atteindra 10 millions de masques chaque mois lorsqu’elle fonctionnera à plein régime.

 

« Nous n’avons jamais pensé que nous pourrions faire cela en si peu de temps. Les responsables gouvernementaux ont facilité l’ensemble du processus et nous ont ouvert un canal spécial », a déclaré Wu Huijuan de Lianhe Kangli.

 

Le 26 janvier, le personnel en service dans la zone de développement économique et technologique de Beijing a reçu un appel, disant qu’une société du nom de Lianhe Kangli disposait d’équipements pour produire des masques, mais qu’elle devait trouver une usine avec un haut niveau de propreté.

 

Wang Lijun, directeur adjoint du bureau de l’innovation technologique d’ETown, les a aidés à trouver une usine dans l’usine de Beijing UnionLuck Biological Technology Co Ltd.

 

Pour implanter une usine à Beijing, Lianhe Kangli, qui n’avait fabriqué que dans la province du Henan en Chine centrale, a dû passer par les formalités d’enregistrement industriel et commercial, d’approbation de projet industriel et d’évaluation d’impact environnemental auprès des autorités locales.

 

WeChat qui augmente la productivité

Un groupe de travail WeChat a été mis en place par 13 départements de l’ETown de Beijing pour aider l’entreprise à mener à bien les procédures en quelques jours.

 

Plus de 40 entreprises de Beijing ont été impliquées dans la lutte contre l’épidémie, dont la moitié ont développé des produits pour la prévention, le contrôle et le traitement du nouveau coronavirus, selon les responsables de l’ETown.

 

Certaines entreprises ont également fait des dons directs à Wuhan, l’épicentre de l’épidémie. Par exemple, Beijing BOE Display Technology Co, un producteur d’écrans et fournisseur de solutions, a fait don de 10 millions de yuans (1,43 million de dollars) le 27 janvier.

 

Le gouvernement local d’ETown a publié 10 directives pour soutenir les entreprises dans 10 secteurs, dont les soins médicaux, l’alimentation, le logement et le transport, afin d’assurer le développement durable et sain de l’économie régionale tout en contrôlant l’épidémie.

 

« Nous espérons faire passer le message aux entreprises par le biais de ces mesures politiques que les difficultés temporaires actuelles ne sont pas terribles. Nous continuerons à soutenir pleinement leur innovation et leur développement, et à travailler avec elles pour surmonter les difficultés », a déclaré Liu Li, directeur du Bureau de développement économique de Beijing ETown.

Les entreprises internationales mises à contribution dans la lutte en Chine

Outre les entreprises chinoises, de nombreuses entreprises étrangères présentes à ETown ont rejoint la lutte contre le nouveau virus.

 

Un scanner de tomographie informatisée fabriqué par l’usine GE de Beijing a été produit à ETown en trois jours et a été envoyé à Leishenshan, ou Thunder God Mountain Hospital, à Wuhan. En général, il faut environ trois semaines pour produire un tel appareil de tomographie assistée par ordinateur, qui se compose de plus de 6 000 pièces, impliquant près de 150 fournisseurs nationaux et étrangers.

 

Cependant, pour cette tâche extraordinaire, l’usine a optimisé divers processus avec l’aide globale de l’ETown et l’a produite en trois jours. Il s’agit également de la vitesse de production la plus rapide pour le même type de machine de tomodensitométrie.

Le marché de la santé explose en Chine...