Greg Foran, le président et directeur exécutif de Walmart a fait une annonce qui fait beaucoup de bruits, durant la réunion des actionnaires de Walmart le 03 Juin dernier. Walmart a en effet expliqué son intention de s’allier au numéro 2 chinois JD.com. Selon Foran, cette collaboration fait parti d’une décision stratégique qui aura un impact durable dans le futur de Walmart sur le marché chinois.

chinese_walmart_01

JD.com Inc est en effet, après Alibaba, le second plus grand vendeur en ligne en Chine. Grâce à cet accord, l’entreprise devrait alors détenir le marché d’Yihaodian selon JD.com. Le montant des parts s’élevaient jusqu’à 5% du total des parts de Walmart. On parle alors d’un accord à plus de 1,5 milliards de dollars, en se basant sur le dernier cours de l’action de JD.com.

La filiale américaine de JD.com a enregistré quand à elle des certificats de dépôts, à hauteur de 6,5% avec un cours à 21,44$ sur le Nasdaq.

En collaborant avec JD.com, Walmart devrait apercevoir de réelles opportunités pour entrer dans une concurrence féroce du marché de détail en Chine, et augmenter par la même occasion ses ventes réalisées sur le marché américain.

Une route difficile pour Walmart

Malgré tout, s’établir en Chine fut très difficile pour Walmart, et il a fallut un long travail pour arriver au Walmart tel qu’on le connaît aujourd’hui en Chine. L’histoire a débuté en 1996, avec l’ouverture de son premier store. Walmart en recense aujourd’hui seulement 430 en Chine. Cela résume parfaitement les difficultés traversées par l’entreprise américaine.

Yihaodian fini la belle histoire !

Selon le cabinet de conseil iResearch, Yihaodian possède 1,5% de part de marchés sur le secteur de la vente par correspondance. Le succès de Yihaodian est quelque peu surprenant du fait de l’annonce en juin de l’année dernière de Walmart. Il a en effet indiqué la prise de contrôle total de l’entreprise, rachetant les 49% restants à son associé avec un paiement à hauteur de 760 millions de dollars.  De ce fait, cela les a freinés dans le développement de leurs stores en Chine. Walmart a alors essayé de relier ses opérations physiques avec ses opérations en ligne sur le site Yihaodian dans le but de pouvoir suivre le rythme du marché chinois. L’environnement chinois, avec ses consommateurs aux besoins qui changent constamment,  demeure très dynamique. Il devient alors indispensable de pouvoir suivre la demande afin de rester compétitif dans le marché. Les consommateurs chinois sont plus ouverts aux achats en ligne, et sont d’autant plus rapide à l’achat. Cela ouvre des perspectives et présente de réelles opportunités, notamment grâce au partenariat lancé par Walmart avec JD.com.

Des nouvelles opportunités qui se présentent

cdn.corporate.walmart

Au regard de la décision prise par Walmart d’engager un partenariat avec JD.com, les ventes en Chine de Walmart ont enregistrés une légère hausse selon David Cheesewright, le directeur exécutif de Walmart International. D’après lui, les opportunités sont présentes avec une économie chinois encore relativement faible jusqu’à présent, et une forte concurrence locale. Walmart espère ainsi se développer grâce à la croissance de Sam’s Club, une chaine d’entrepôts, qui est amené à davantage se développer les prochaines années. Sam’s Club fait véritablement parti de la stratégie de Walmart de percer dans le secteur de la vente en ligne. Cela permettra également à Walmart de tirer profit de son entente avec JD.com pour exploiter au mieux ses possibilités.

JD.Com est devenu populaire de part sa propension à acheter des marques de produits électroniques. Ca stratégie fut claire : diversifier son offre en proposant une plus large gamme de produits. De ce fait, JD.com est entré sur le terrain d’Alibaba, qui travaille à travers Taobao et TMall en Chine.

New-Jingdong-Logo

JD.com a bien dépassé Alibaba par la suite pour devenir le second plus grand vendeur en Chine. Cela fait déjà plus d’un an que ses revenus excèdent ceux d’Alibaba, Cependant, Alibaba est toujours devant sur le marché de la vente par correspondance, avec plus de 58% de parts de marché notamment grpace à TMall. A titre de comparaison, JD.com ne détient que 23% seulement de parts de marché, d’après l’agence iResearch.

Yihaodian, véritable épicerie en ligne fait également face à une concurrence qui ne fait que s’accroître ces dernières années. Les marchants partent à l’assaut de la vente en ligne et beaucoup de petites entreprises et startups se sont lancés dans l’import de produits spécialisés, comme l’avocat ou bien le détergent.

De par ses différents achats ses derniers temps, JD.com s’est diversifié dans ses offres également, fournissant une large palette de produits et notamment de nourriture. Cela se traduit par exemple par le rachat de FruitDay, marchant en ligne, qui se développe à travers ses importations de lait australien ou encore de viande ou légumes en provenance des États-Unis.

D’autre part, Walmart avait participé au capital de Yihaodian en 2012. Morgan Stanley, cabinet de conseil, avait guidé Walmart lors de son accord avec JD.com, ce qui ne laisse plus l’ombre d’un doute quand à l’avenir de Walmart sur le marché chinois.

Voir tous les articles sur le e-Commerce en Chine