L’attractivité de la Chine

La chine avec une population de plus de 1 milliard 400 millions d’habitants est un pays très attractif pour les personnes souhaitant créer ou développer une entreprise.  En effet ce marché rempli d’opportunités est en pleine croissance et la demande, si elle est au rendez-vous,peut engendrer d’importants bénéfices.

image002

Il existe différentes possibilités pour implanter un business dans l’empire du milieu. L’entrepreneur a le choix entre la joint-venture qui nécessite un partenaire chinois, le bureau de représentation ou encore la WOFE, (Wholly-Owned Foreign Enterprise),structure lourde à mettre en place. Toutefois si l’entrepreneur n’est pas familier avec ces formes cela peut s’avérer un véritable challenge. Les procédures administratives sont longues et coûteuses, ce qui peut le pousser à avorter le projet.

L’entreprise de portage salarial et de facturation

Pour faire face à ces difficultés une solution simple existe : le portage salarial. Il s’agit d’une pratique réglementée permettant de représenter légalement un salarié de l’entreprise étrangère. Un contrat de service est conclu entre l’entreprise étrangère et l’entreprise de portage et un contrat de travail lie cette dernière au salarié. Le consultant peut alors se concentrer uniquement sur son activité sans se soucier de toutes les démarches administratives.

image004

Faire du commerce en Chine implique de devoir payer des fournisseurs, des partenaires ou encore de facturer ses clients. L’entreprise étrangère doit alors respecter certaines règles propres à ce pays. L’entrepreneur, dans le cadre d’un contrat commercial, doit se poser plusieurs questions telles que : les modalités de facturation, quelle devise utiliser, où les déclarer, etc…

Si l’entrepreneur n’a pas utilisé une des formes citées précédemment il ne pourra pas légalement facturer ses clients. En effet, l’entreprise étrangère va devoir émettre des factures officielles chinoises, appelées « fa piao », dont les blocs numérotés sont délivrés par l’administration fiscale.

Afin d’éviter tout malentendu entre les partenaires de l’entreprise étrangère et le gouvernement, les entreprises de portages peuvent proposer un service de facturation (ou de paiement). Ainsi ces entreprises deviennent l’intermédiaire et représentent légalement l’entreprise étrangère.

L’exemple d’une entreprise de conseils

Nous pouvons prendre l’exemple d’un chef d’entreprise français souhaitant développer son entreprise de conseils en s’implantant en Chine. Cette entreprise a de bons résultats en France mais il est persuadé que l’avenir est en chine et qu’il doit donc s’y implanter. Cependant il ne sait pas comment faire. Il souhaite mettre rapidement en place une structure légère et flexible. Il décide alors d’utiliser les services d’une entreprise de portage salarial en Chine qui va représenter légalement son salarié en Chine. En plus de ce service, l’entreprise de portage se charge de facturer ses clients (chinois ou étrangers) durant l’ensemble de ses activités en Chine. Cette entreprise encadre toutes les transactions de l’entreprise étrangère dans la devise de son choix.

image005

L’entrepreneur a donc la possibilité de se faire payer tout en étant en règle avec la loi chinoise. Les clients chinois payent directement l’entreprise de facturation en Chine qui se charge alors de transférer l’argent à l’entrepreneur dans la devise de son choix.

Cette solution est donc souple et économique avec une mise en œuvre rapide. Ce n’est par exemple pas le cas pour la mise en place d’une WOFE qui exige un apport important en capital et jusqu’à 6 mois de procédure pour sa création.

En choisissant une entreprise de portage salarial et de facturation, l’entreprise étrangère a toutes les cartes en main pour réussir son entrée sur le marché chinois.

 

Article proposé par INS global Consulting