Une plateforme pour faire se rencontrer les rechercheurs d’emplois et entreprises étrangères

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’interviewer Guillaume de ROQUEFEUIL, un des fondateurs de Jobedin, une plateforme de recrutement de personnel chinois « high level ». 

 

Pouvez vous présenter votre concept?

picture talents company

JobedIn est une plate-forme de marketing RH, qui présente les entreprises étrangères aux ressources chinoises par le biais de vidéos-métier. L’objectif est d’offrir aux chercheurs d’emploi locaux une plate-forme regroupant de l’information sur tout un ensemble d’entreprises étrangères qui opèrent et recrutent en Chine.

Pour les entreprises, les vidéos-métier sont un moyen innovant et ludique de se présenter. Elles peuvent apporter des informations complémentaires, comme l’environnement de travail, l’ambiance, la culture d’entreprise etc …

A qui s’adresse t-il ?

Pour les entreprises : aux entreprises étrangères uniquement (positionnement marketing + stratégie pour attirer des utilisateurs spécifiques).

Pour les utilisateurs : principalement les talents chinois, jeunes diplômés et jusqu’à 5-6 ans d’expérience, mais aussi à des talents étrangers, qui recherchent un travail en Chine (même si la priorité de nos clients reste d’embaucher des ressources locales).

Le premier recrutement généré par JobedIn.com a été pour une ressource non chinoise !

Pouvez-vous nous parler du problème du recrutement en Chine

HR nightmare

Comme le présentent les études récentes, les RH en Chine deviennent le problème numéro 1 des entreprises étrangères en Chine, les autres sujets s’améliorant quelque peu (corruption et accès aux marchés publics)

Les ressources qualifiées sont limitées, et n’hésitent pas à changer de travail pour un meilleur poste et de meilleures conditions. Même si les chinois commencent à valoriser d’autres bénéfices que le salaire dans un poste, tels que les conditions de travail, la possibilité d’évoluer, l’accès à la formation, le style de management, la possibilité de voyager à l’étranger, etc …, le marché reste quand même très dynamique, avec des ressources qui bougent (turnover toujours très élevé) et des salaires qui n’arrêtent pas d’augmenter.

La concurrence des entreprises chinoises (SOE et privées) est aussi maintenant très importante.

Il est donc difficile de conserver ses bonnes ressources, souvent chassées par d’autres entreprises, et d’attirer de nouvelles ressources, surtout pour des entreprises moins connues.

Il y a donc 2 problèmes principaux, l’attractivité, et la rétention des talents.

Est ce que cela concerne toutes les sociétés ?

Il semble que oui, même pour des entreprises « réputées », surtout sur des postes juniors (inférieur à 4 ans d’expérience), car ils vont valoriser la référence pour se revendre. Des ressources + seniors ont commencé à se stabiliser, valorisant le long-terme, et de bonnes conditions de travail.

Quels retours avez-vous des personnes qui sont à la recherche d’un emploi en Chine ?

Des ressources qualifiées qui ont de l’expérience n’ont pas besoin de chercher un emploi. Les « bons » vont être contactés toutes les semaines pour de nouvelles opportunités !

Il apparaît que les jeunes diplômés vont avoir + de mal à trouver un travail, car les formations universitaires ne semblent pas suffisamment les préparer à être opérationnels en entreprise rapidement, et le besoin de ressources non expérimenté n’est pas au rendez-vous des millions d’étudiants diplômés chaque année.

Quels retours avez-vous des recruteurs ?

Les recruteurs présentent leur première difficulté à identifier des ressources qualifiées. Ils peuvent recevoir plusieurs centaines de candidatures par jour pour certains postes via 51job ou zhaopin, mais ces candidatures ne seront pas qualifiées. Il faut examiner tous les CVs pour n’obtenir qu’ 1% de candidats pouvant être reçus en entretien, si ceux-ci sont, bien entendu, toujours intéressés par l’opportunité …

Ensuite, une fois la bonne ressource identifiée, celle-ci a souvent plusieurs opportunités. Il faut donc l’attirer et c’est de plus en plus difficile: le salaire ne suffit plus, il faut présenter un avenir, une capacité à faire évoluer la ressource, etc …

Comment allez vous faire pour augmenter votre data base ?

Nous travaillons principalement sur le contenu pour intéresser nos utilisateurs et générer du trafic:

Information sur les entreprises, job-vidéos, offres d’emploi, et des conseils pour mieux préparer son CV et l’entretien.

Nous communiquons avec notre DB sur Weibo et Wechat ainsi qu’avec une newsletter hebdomadaire ciblée, qui présente des postes disponibles relatifs aux compétences et requêtes de nos utilisateurs.

Quels sont vos projets de développement ?

Nous avons déjà développé des outils « d’applications matching » pour aider nos clients à trier les candidatures, et souhaitons aller beaucoup plus loin dans le traitement de notre DB de candidats, non seulement pour identifier des expériences, en fonction et en industrie, mais aussi pour réaliser des recherches précises sur des compétences spécifiques, par exemple sur la connaissance d’un logiciel, d’une machine particulière, ou d’un marché particulier.

Nous développons aussi un module « JobedIn University », dans lequel nous proposons aux utilisateurs des outils d’évaluation et de formation, pour mieux connaitre ses forces et améliorer ses points faibles avant de postuler.

Allez-vous utiliser le digital ? Si oui, quelles sont les actions concrètes que vous envisagez ?

 

Nous utilisons le digital au quotidien, pour informer nos utilisateurs de nouvelles informations. Nous organisons aussi des évènements « off-line » pour créer du contenu que nous diffusons en digital.

Nous avons aussi lancé un programme de « recrutement par recommandation » (une prime est offerte pour une recommandation qui aboutit à un recrutement), et les réseaux sociaux sont évidemment le meilleur moyen de diffuser ce type d’information pour identifier rapidement de bons profils.

Quand pensez vous que les salaires en Chine vont arrêter de monter ?

Les salaires arrêteront de monter lorsque les entreprises arrêteront de proposer + !  Donc lorsque le besoin de ressources ne sera plus si critique pour les entreprises, ce qui ne semble pas être la tendance à moyen-terme, au vu du dynamisme de l’activité de recrutement.

Jobedn