Le PIB de la Chine a augmenté de 4,9 % au troisième trimestre 2020 grâce à la hausse du commerce et de la consommation.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie haut de gamme, du luxe, et pour les marques françaises?

Si vous souhaitez le découvrir, lisez la suite de l’article

  • L’économie chinoise est en bonne santé
  • Accélération de la croissance des ventes au détail

 

I. L’économie chinoise est en bonne santé

Le Nikkei Asia rapporte que le produit intérieur brut de la Chine a augmenté de 4,9 % au cours du troisième trimestre 2020 grâce à la hausse du commerce et de la consommation.

Selon le Wall Street Journal, le résultat est de « ramener l’économie chinoise vers sa trajectoire pré-coronavirus, six mois après que la pandémie ait vidé son économie de sa substance ».

L’accélération du rebond économique de la Chine est une bonne nouvelle pour les marques de luxe.

Avec un PIB de la zone euro en baisse de 11,8 % au deuxième trimestre, un recul de l’emploi de 2,9 % et des analystes qui prévoient que l’Europe est confrontée à « la pire récession de son histoire », la Chine est devenue le champion de toute l’industrie.

Le retour à la normale en Chine indique que l’économie est en bonne santé et que les consommateurs peuvent encore s’offrir des produits de plus grande valeur marchande.

Il indique également une augmentation de la consommation et de la valeur des achats.

 

II. Accélération de la croissance des ventes au détail

Une étude de l’UBS souligne que la croissance des ventes au détail en septembre s’est encore accélérée, passant de 0,5 % en août à 3,3 % en glissement annuel.

La croissance moyenne significative des ventes au détail pour le troisième trimestre 2020 a atteint 0,9 %, contre -3,9 % au deuxième trimestre.

Les ventes de vêtements ont rebondi de 4,2 % à 8,3 %, tandis que les ventes de produits en ligne ont encore ralenti, passant de 17 % à 11 %.

Mais c’est le e-Commerce qui booste toute l’économie Chinoise.

source HI-Com asia

 

En conclusion

Compte tenu de ces bons résultats au troisième trimestre, nous prévoyons une nouvelle croissance au quatrième trimestre, en mettant l’accent sur la demande intérieure et les investissements publics.

Un changement de pouvoir à Washington et la fin des hostilités commerciales entre la Chine et les États-Unis serviraient également l’agenda de Beijing et profiteraient à l’ensemble de la région.

En fait, Reuters souligne que la synergie entre le yuan et les monnaies asiatiques liées au commerce a rebondi après la nouvelle de la croissance du PIB chinois.

 

Lire aussi :

 

BESOIN D’UN COUP DE POUCE POUR VENDRE EN CHINE

 

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos services/solutions pour les sociétés françaises.