Jack Ma, l’homme le plus riche d’Asie, s’est engagé à fournir 1,8 million de masques faciaux et 210 000 kits de dépistage du coronavirus à certaines des nations les plus pauvres du continent, la dernière étape de sa fondation pour lutter contre ce qui est devenu une pandémie mondiale.

 

Ma a également promis d’expédier 2 millions de masques, 400 000 kits de test et d’autres aides à 24 pays d’Amérique latine.

« Nous allons nous dépêcher », a-t-il déclaré dans un tweet.

 

Le co-fondateur d’Alibaba Group Holding Ltd. s’est rendu sur Twitter pour la première fois lundi pour annoncer que la Fondation Jack Ma et la Fondation Alibaba envoyaient un don de fournitures d’urgence aux États-Unis.

Ayant déjà aidé à lutter contre le virus au Japon, en Iran et en Italie, ses groupes philanthropiques ont également envoyé des milliers de kits de test et de masques à des pays d’Afrique.

Samedi, Ma a déclaré que l’Afghanistan, le Bangladesh, le Cambodge, le Laos, les Maldives, la Mongolie, le Myanmar, le Népal, le Pakistan et le Sri Lanka recevraient tous des combinaisons de protection, des ventilateurs et des thermomètres.

Dimanche, il a indiqué que 104 ventilateurs seront envoyés en Amérique latine, afin de soutenir les efforts de pays comme le Brésil, Cuba, l’Équateur et le Pérou.

Les pénuries mondiales d’équipements médicaux

Les pénuries mondiales d’équipements médicaux et de protection essentiels ont affecté même les économies les plus développées, le gouverneur de New York Andrew Cuomo ayant déclaré qu’il fallait davantage de « ventilateurs, ventilateurs, ventilateurs » pour aider son État à faire face au nombre prévu de personnes infectées nécessitant un traitement.

 

@JackMa

Allez l’Asie ! Nous ferons don de fournitures d’urgence (1,8 millions de masques, 210 000 kits de test, 36 000 combinaisons de protection, plus des ventilateurs et des thermomètres) à l’Afghanistan, au Bangladesh, au Cambodge, au Laos, aux Maldives, à la Mongolie, au Myanmar, au Népal, au Pakistan et au Sri Lanka. Livrer rapidement n’est pas facile, mais nous y arriverons !