Grâce aux nouvelles réglementations des autorités sur l’alcool en Chine, le pays va enfin pouvoir produire ces propres cuvées. En effet, les vignobles chinois vont recevoir une certification selon des standards imposés qui leur permettra d’entrer en lice face aux marques déposées de vin Français, Italien, Australien et autres vins renommés.

IMG_7206

Enfin les règles adaptées

Néanmoins, les régulations imposées par l’Association des Boissons Alcooliques Chinoises (CADA) ne sont pas aussi strictes que celles du reste du monde. Dans le rapport qu’ils ont sorti en Juin dernier, on peut lister les critères nécessaires pour obtenir le certificat tant convoité : le vignoble se doit de s’occuper des plantations, de la fabrication et de la mise en bouteille, mais doit également posséder 100% du vignoble en question. De plus, les raisins doivent être mis en cuves le jour même de leurs vendanges. Pour finir, l’entreprise vinicole doit produire 70 tonnes de vin minimum par an pour se vanter d’être enfin appelée un domaine vignoble. N’importe quel vignoble chinois peut tenter l’aventure et espérer décrocher le droit d’appeler millésimé ses bouteilles.

Wang Zuming, le secrétaire général du secteur des vins de la CADA a déclaré dans une interview faite au China Daily : « l’Europe a une histoire dans la fabrication des vins bien plus longue que la nôtre, ce qui rend impossible la vérification ou la classification d’origine ». Ils sont conscients que la marque déposée Chinoise ne sera jamais équivalente à l’Appellation d’Origine Controlée Française ou à la DOC ou DOCG Italienne mais espère néanmoins pouvoir égaler la production Américaine qui sont d’ailleurs très similaires. Elles exigent toutes les deux que les raisins utilisés dans la fabrication ne quittent pas le vignoble et cela durant tout le procédé de production du vin. De plus la CADA devra choisir avec attention quel vignoble peut être certifié ou non et permettra également aux consommateurs d’interagir et de discuter des problèmes qu’ils auraient pu rencontrer lors de dégustations.

FieldWorkers

Un marché aux incroyables opportunités

Les vignobles chinois sont loin d’êtres pris au sérieux que ce soit en Chine ou à l’étranger surtout lorsqu’on les compare à la réputation des vins français ou italiens, leur qualité de fabrication est à la traîne. Cependant, on remarque que le vin chinois commencent à faire parler de lui. Par exemple, lors du Prix Mondial du Vin en 2012, certains vignobles chinois (comme Ningxia ou Shandong) ont récolté plusieurs prix. En 2016, le pays deviendra le 6ème plus grand producteur de vin au monde et grâce à la nouvelle certification de la CADA, il se pourrait enfin que le vin chinois récolte la réputation qu’il mérite en Chine et à l’étranger.

.

  • Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter