Baidu, le plus grand moteur de recherche en Chine, dans un communiqué a recruté des cadres de microsoft pour moderniser son algorythme.

Diversifier ses offres

Baidu n’est plus qu’un simple moteur de recherche car il se diversifie dans plusieurs domaines très éloignés dans la technologie. Autrefois, l’entreprise a fait un partenariat avec BMW pour la voiture intelligente, bien que celui-ci n’ait pas marché avec des plans de croissance divergents. Aujourd’hui, on le voit dans des domaines innovants tels que la réalité augmentée et l’intelligence virtuelle.

Nouveau directeur chez Baidu

Qi Lu, a été nommé directeur chez Baidu qui souhaite percer l’intelligence virtuelle face à la concurrence accrue. Il a travaillé 9 ans chez Microsoft en tant qu’ingénieur et était responsable des bots et de l’intelligence artificielle, ce qui est d’une grande aide pour Baidu qui souhaite se développer dans ce domaine. Il a emporté ses 40 diplômes avec lui, ce qui a enchanté la compagnie.

Qi Lu explique également que Baidu a un fort potentiel à devenir le premier leader de l’intelligence artificielle. Bien que Baidu ait le monopole, celui-ci cherche à diversifier ses services dans une technologie pointue telle que la voiture intelligente. Il cherche également à développer un haut-parleur capable de passer des commandes en ligne ou de répondre à des questions.

Attirer les nouveaux talents

D’après Robin Li, fondateur, directeur général et président du conseil d’administration de l’entreprise de Baidu, la compagnie doit continuer à attirer de nouveau talents pour concrétiser les objectifs sur l’intelligence artificielle. Le groupe a un fort concurrent dans ce domaine notamment avec ses concurrents, Alibaba et Tencent qui améliorent constamment les publicités en ligne, ce qui leur apportent une grande source de revenus en détriment de ceux de Baidu. Il prévoit également un recul de 4,6% au quatrième trimestre, d’où l’intérêt d’innover.

Un budget de 200 millions dédié à l’intelligence artificielle

Baidu possède un budget de 200 millions dédié à l’intelligence artificielle, la réalité augmentée et le DeepBench et un fond de 3 milliards de dollars pour investir dans les start-ups. Lancé au mois de septembre le « DeepBench » est un opensource de Benchmark dans le but d’apprendre plus profondément les outils pour évaluer la performance de l’apprentissage. L’intérêt se porte pour les catégories suivantes : la reconnaissance d’image, la reconnaissance de la parole, le traitement automatique des langues, la robotique et les données de masse.  Quant à la réalité augmentée, Baidu a annoncé l’ouverture d’un laboratoire dédié à ce domaine à la mi-janvier. Ces nouvelles expériences consistent à superposer une image réelle en donnant des informations à l’écran produite par ordinateur.

Toutefois, toutes les innovations n’ont pas marché comme la compagnie le voudrait. Lancé en 2015, La livraison par drone qui était un des projets phares va être abandonné par le groupe. Il prévoyait de déployer des flottes UAV dans le but de de délivrer des colis.  Lors d’une conférence Lin Quanjin, directeur du laboratoire de recherche en Deep Learning, a annoncé que les UAV étaient vraiment intéressants mais ils commencent à douter de leur capacité chez Baidu face à la concurrence. De plus, après une étude de marché, en déterminant les zones inaccessibles par camion et voitures, ils ont déduit que le marché n’était pas assez grand pour continuer à y investir.

Baidugate : le scandale chez Baidu

Face au scandale de la mort d’un étudiant cancéreux, Baidu a été pris pour cible en mai. L’étudiant avait recherché  sur Baidu un remède très onéreux contre sa maladie. Avant sa mort, il accuse le moteur de recherche de favoriser les sites Internet ayant payé pour une publicité, ce qui ne fait que de tromper les utilisateurs dans le besoin. Le gouvernement chinois a décidé de mettre des restrictions sur les publicités. Baidu est obligé de faire attention sinon il serait obligé de remettre son modèle économique en question.

 

Voir d’autres informations sur Baidu.