Un riche chinois aurait dépensé 6.5M$ pour faire rentrer sa fille à Stanford. Le scandale de corruption vraiment illustre que les riches chinois investissent sans compter dans l’éducation de leur Progéniture.

Les parents d’une étudiante chinoise ont reconnu avoir payé 6,5 millions de dollars à William Singer pour une place dans une super université. Le monde de l’éducation aux Etats Unis a été traversé par un gigantesque scandale de corruption. Ce système de pot de vins permettait aux enfants issus de familles aisées de rentrer plus facilement dans les universités les plus prestigieuses, et les chinois auraient profité du système.

Une place à Stanford pour 6.5 millions de dollars

 

L’importance de l’éducation en Chine

En Chine, l’éducation est un facteur très important pour le « 面子 » le mianzi ou la face. La culture du mianzi repose sur la réputation, ou l’image d’une personne et/ou d’une famille. L’éducation représente une opportunité pour les enfants chinois de grimper l’échelle sociale pour les familles les moins aisées. Pour les familles les plus riches, l’éducation est un moyen de confirmer son statut et sa réputation aux yeux de leurs pairs. Cela est d’autant plus vrai quand l’enfant rejoint les bancs des universités américaines les plus prestigieuses.

Pas étonnant que les familles les plus fortunées soient prêtes à débourser plusieurs millions de dollars pour la garantie d’une place dans ces universités dont le processus d’admissions est souvent très exigeant.

 

Université de Stanford, au coeur de la polémique

Operation Varsity Blue

Depuis mars 2019, les affaires de corruptions relatives aux admissions des universités américaines les plus prestigieuses sont révélées aux yeux du grand public. Ces scandales ont été regroupés sous le nom de « Operation Varsity Blue » par les médias américains. 

Au coeur de la polémique: des sommes mirobolantes auraient été versées à William Rick Singer pour faciliter l’entrée dans ces universités. Singer est l’ancien patron d’une société de préparations aux examens « The Key » et est également à la tête de la « Key Worldwide Foundation » l’organisation de charité associée à The Key. Singer a mis au point un système bien rodé de triche aux examens officiels d’entrée (SAT et ACT notamment) et de corruption d’entraîneur sportif universitaire. Grâce à cette méthode, Singer aurait reçu plus de 25 millions de dollars entre 2011 et 2018.

 

William Singer – Anciennement à la tête de « The Key » et CEO de « Key Worldwide Foundation »

 

Si les actrices américaines Felicity Huffman, Lori Loughlin, et de nombreux hommes d’affaires ont été pointés du doigt, plus récemment, c’est la mère de Yusi Zhao, une jeune étudiante chinoise qui est poussée sur le devant de la scène. Madame Zhao aurait versé près de 6,5 millions de dollars pour un laissez-passer aux admissions de l’université de Stanford. Le principe reposait sur le fait de qualifier les potentiels étudiants d’athlètes même s’ils n’avaient jamais pratiqué le sport en question. Le sport est un critère important pour le recrutement dans les universités américaines.

Madame Zhao défend son innocence et dit avoir été bernée par Singer, elle confirme avoir payée cette somme pour contribuer au développement des programmes boursiers de l’école ainsi qu’au financement des salaires des professeurs de l’université.

 

Yusi Zhao – Fille de Madame Zhao, admise à Stanford en 2017 

 

Stanford a déclaré n’avoir aucune connaissance de la situation et n’être en aucun cas impliqué dans ce scandale. L’université n’aurait pas touché un centime des 6,5 millions de Madame Zhao. 

Les universités américaines étant si prisées, le cas de Madame Zhao et sa fille est loin d’être isolé. Dans l’affaire Operation Varsity Blue, une autre famille chinoise vient d’être signalée pour avoir eu recours aux services de Monsieur Singer pour un montant de près de 1,2 million de dollars dans le cadre d’une intégration à l’université de Yale.

William Singer a plaidé coupable pour son implication dans la corruption dans les systèmes d’admission universitaire, le coach John Vandemoe plaide également coupable de complicité avec Singer. De plus Yusi Zhao est renvoyé de Stanford, l’université américaine a déclaré : « Nous avons déterminé que certains éléments de la candidature de l’étudiant étaient faux et que, conformément à nos règles, l’admission avait été annulée ». 

Si William Singer est déclaré coupable, cela ne retire en rien l’attitude des familles fortunées chinoises prête à tout pour faire rentrer leurs enfants dans les meilleures universités mondiales. Par ailleurs, ces étudiants issus de familles riches représentent une source de revenue non négligeable pour les universités.

Les riches parents chinois sont prêt à tout pour donner une bonne éducation à leur enfant… et c’est à l’étranger qu’ils se tournent.  Lire absolument le boom de l’éducation en Chine

 

Opportunité pour les sociétés dans le marché de l’éducation

 

Si vous souhaitez profiter des opportunités du marché de l’éducation chinois nous pouvons vous accompagner dans vos projets. N’hesitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Nous sommes GMA l’e agence de marketing digital spécialisée sur le marché chinois.

Nos spécialités: l’e-reputation de votre école, l’optimisation de votre site internet sur Baidu (le premier moteur de recherche en Chine), la génération de lead, et les solutions numériques (réseaux sociaux, création de site internet et de contenu,…).

PS : Pas besoin d’investir 6.5 millions de dollars! On s’adapte à tous les budgets.