Les familles chinoises donnent une grande importance à l’éducation de leur enfant.

Léducation « étatique » en Chine, de plus en plus remise en question. (Remise en question discrète mais constante).

Les parents savent très bien que l’éducation de base ne sera pas suffisant pour leur progéniture pour devenir des futurs champions et pour accéder à Harvard.

 

 

Le gouvernement soutient le développement de l’éducation, le système public chinois est aujourd’hui le terrain de fortes contradictions.

En comparaison avec tous les autres élèves du monde, les étudiants chinois passent beaucoup plus de temps à l’école, et le reste du temps au devoir.

 

En plus de ces longues heures passées en classe ils se doivent de suivre des cours particuliers à la charge de leur famille pour ne pas accumuler du retard et pallier au manque de temps des professeurs.

 

En effet, le programme scolaire imposé par le ministère de l’Éducation en Chine est tellement long que les professeurs n’ont pas le temps de le finir et sont débordés.

 

Regardez comme ils sont heureux ces enfants à l’école. 

On pourrait preque y croire. 

Le VRAI sourire des enfants c’est utiliser la tablette des parents

Le marché exponentiel des cours particuliers

On a tous croisé en Chine, des prof d’anglais (des natifs) qui gagnent des fortunes en parlant anglais.

 

Malgré tout l’argent dépensé dans des cours particuliers presque obligatoires si l’on souhaite que son enfant ai le niveau, à peine la moitié des étudiants qui présenteront le concours d’entrée à l’université pourront y accéder, sans compter ceux qui ont déjà abandonnés après ou avant le lycée qui n’est pas obligatoire.

 

  • Cela amène les parents et les étudiants à se remettre en question sur l’efficacité du système éducatif chinois et les conséquences d’une telle d’ose de stress imposée à leurs enfants.
  • Des écoles privées internationales très coûteuses ont vu le jour en Chine ces dernières années, et les parents les plus aisés préfèrent envoyer leurs enfants faire leurs études à l’étranger.
  • De nouvelles opportunités sont à saisir sur ce marché de l’éducation en Chine qui est aujourd’hui remis en cause et fortement critiqué.

 

 

 

L’Age d’or des applications éducatives en ligne 

 

Les applications pour étudier sont plus populaires que jamais en Chine : elles font partie des applications favorites des chinois pour étendre leurs connaissances et étudier en ligne.

 

L’essor de l’apprentissage en ligne et la cyber information sont en plein essor et deviennent de plus en plus populaires chaque jour.

 

A une époque où les utilisateurs chinois passent plus de temps sur leur smartphone que jamais, le marché des applications ne cesse de se développer dans le pays et tous les secteurs sont concernés, celui de l’éducation également.

 

  • L’essor de l’éducation en ligne via les applications ou sites internet permet aux gens d’accroitre leurs connaissances dans n’importe quel domaine, quel que soit leur âge, leur lieu de résidence ou leur activité.
  • On remarque que par rapport à l’enseignement traditionnel, les cours en ligne sont relativement bon marché, voire certain gratuits, ce qui les rend accessibles à tous, quelques soit leur niveau de revenus.

 

Des opportunités à saisir sur le marché des applications éducatives

 

L’éducation en ligne est une source d’opportunités aussi bien pour les utilisateurs mobiles qui augmentent leurs connaissent que pour les entreprises qui s’adressent à ce marché.

 

Voici quelques-unes des plus célèbres en Chine.

La sélection de ces applications de cours en ligne a été réalisée sur une liste basée sur les données des applications Androit Tencent, Baidu, Huawei et Zhushou 360.

 

Ces applications choisis sont les plus utilisées en Chine et donc les plus représentatives des besoins et opportunités à saisir sur le marché des cours en ligne.

 

VIPKID : Le site d’éducation pour apprendre l’anglais en ligne

 

 

VIPKID a été fondé en 2013 par Cindy Mi, une ancienne professeure d’anglais. Après avoir fait le constat que la manière d’enseigner n’avait pas évolué depuis 200 ans elle a voulu réinventer la classe pour les étudiants chinois qui apprenaient l’anglais.

 

  1. Elle a alors créé VIPKID : une startup éducative basée à Pékin. VIPKID permet aux élèves chinois âgés de 12 à 15 ans d’avoir accès à des cours d’anglais dispensés par des professeurs d’anglais depuis les États-Unis sans quitter leur salle de classe en Chine, grâce à des sessions vidéo individuelles.
  2. Cette école virtuelle mondiale compte aujourd’hui 200 000 élèves pour 30 000 étudiants et est évaluée à 3 milliards de dollars en 2018.
  3. Cindy Mi prédit une croissance de 4 000 à 5 000 étudiants par mois en 2019 et jusqu’à dix millions d’étudiants d’ici une dizaine année.

 

Help with homework

 

 

Une application qui offre aux élèves allant de l’école primaire au lycée des fonctions d’aides aux cours, notamment pour les cours de chinois, d’anglais, de mathématiques, d’histoire et de sciences.

 

  1. L’application est partiellement gratuite. Les élèves ont la possibilité de sauvegarder des photos de leurs devoirs, leurs cours ou encore de leurs examens qui pourront ensuite être corrigés par l’application qui traitera leurs erreurs avec eux.
  2. L’application offre également une fonction de tutorat qui inclue des audios, des leçons gratuites, du matériel d’étude supplémentaire, une banque de questions-réponses et un dictionnaire.
  3. Il est également possible de mettre à disposition leurs propres essais qui serviront d’exemple pour les autres utilisateurs de l’application.

 

L’Aide aux devoirs compte plus de 400 millions d’utilisateurs et selon un rapport de Jiguang, plus de 84% des utilisateurs ont moins de 15ans. Ce qui signifie que ces élèves disposent tous d’un smartphone et ont une attitude favorable envers les devoirs, les cours supplémentaires et l’envie de progresser.

 

  • Mais les enfants ne sont pas les seuls à utiliser l’application !
  • Plus de 82% des personnes âgées de 36 à 45 ans ont également montré un intérêt pour l’application.
  • Dans les magasins d’application en ligne Tencent Appstore et Apple Store, l’application se classe respectivement au premier et cinquième rang des applications éducatives les plus populaires.

 

Study Xi Strong Country, l’application officielle de la propagande

  • bizarement très populaire
  • et bien faite 

 

Le nom de l’application est un jeu de mot « Xuexi » étant le mot pour « étude » mais contenant aussi le nom du président chinois Xi Jinping, suggérant que les utilisateurs doivent « étudier Xi ».

 

  1. L’application a été lancée par le département de la Propagande du Comité Central du parti communiste chinois. Depuis son lancement, elle ne cesse d’accroître sa popularité auprès de ses utilisateurs.
  2. L’application est une plateforme éducative multifonctionnelle qui peut aussi servir de réseau social.
  3. Sa fonction principale est d’offrir aux utilisateurs différents moyens d’étudier la pensée de Xi Jinping, l’histoire du parti communiste chinois, la culture chinoise, l’histoire du pays, et bien plus encore…
  4. Les utilisateurs ont aussi la possibilité de voir des reportages des médias d’état, de discuter en chat vidéo avec leurs mais, de préparer leur planning personnel et d’envoyer les fameuses « enveloppes rouges » d’argent à leurs amis, très populaires en chine.
  5. L’application dispose d’une fonction de messagerie comme Snapchat où les messages disparaissent après avoir été lus.
  6. Ils peuvent aussi répondre à des quiz hebdomadaires – y compris des questions sur Xi – pour gagner des points et finalement des prix ou regarder des séries télévisées sur la  » grande histoire révolutionnaire  » de la Chine.
  7. L’application comporte également des sections pour les différentes provinces de Chine où les utilisateurs peuvent voir des rapports de nouvelles des visites récentes de Xi.
  8. Avec suffisamment de points, les utilisateurs peuvent obtenir des rabais ou des articles gratuits en ligne.

 

L’application était une des plus téléchargée sur App Store en Chine en 2018, grâce à des agences très performantes, et le buzz généré.

 

 

Himalaya FM, la plateforme de partage d’audios la plus populaire de Chine

 

Himalaya est la plateforme de partage audio la plus utilisée en Chine. Après son lancement en 2013, l’application a connu un succès presque immédiat. À l’heure actuelle l’application compte plus de 450 millions d’utilisateurs.

 

  • En 2017, elle a même été sélectionnée parmi les 30 entreprises chinoises les plus influentes du siècle !
  • Une grande variété de podcast est mise à disposition des utilisateurs : des livres audios, de la radio en direct et de la musique.
  • De nombreux podcasts et audios sur l’éducation sont en ligne et la plupart sont gratuits, d’autres payants. Pour les fonctions payantes, les utilisateurs ont la possibilité d’écouter au préalablement un extrait de l’audio.
  • L’Himalaya a pour mission de « responsabiliser les créateurs de podcasts » en fournissant un soutien à la réalisation du projet.
  • Fin 2018, le nombre d’utilisateurs actifs atteint 13,4 millions, ce qui fait de l’application la plus populaire de 2018 dans la catégorie du savoir et des connaissances.
  • Himalaya est également disponible en anglais, mais l’application chinoise et anglaise restent deux applications distinctes aux logos différents.

 

iReader, une plateforme de distribution numérique

 

 

  1. Après un succès national en 2015, iReader devient une application mondiale et l’une des principales plateformes de distribution numérique au monde.
  2. Depuis son lancement en 2008, la société a mis en place des partenariats avec plus de 600 sociétés de gestion de droits d’auteur.  Elle est maintenant disponible dans 150 pays et regroupe 500 millions d’utilisateurs.
  3. La version chinoise de l’application divise son contenu en deux parties : manga et librairie ou « ville du libre ». Les deux catégories offrent une grande variété de sujets.
  4. La plupart des contenus sont payants mais on peut y trouver quelques contenus gratuits (livres audios et podcasts), le savoir et les connaissances deviennent désormais accessible à tous.
  5. Selon un rapport de Jiguang, iReader était la 62àme application chinoise la plus populaire en 2018.

 

 

 

Kai Shu Story, l’application pour raconter des histoires aux enfants

 

  • Kai Shu Story est à la fois une plateforme de contes et histoires pour les enfants mais également une maison d’édition de livres pour enfants.
  • Kai Shu Story c’est aussi l’histoire d’un ancien animateur à la station de télévision centrale de chine, Wang Kai, qui décide de passer plus de temps avec ses enfants. Un après-midi, il partage accidentellement un enregistrement d’histoires pour sa fille, sur le groupe de sa classe.
  • Les parents alors enthousiastes, lui demandent de partager davantage d’histoires. Avec son amour pour raconter des histoires, il continu alors de partager ses lectures auprès de sa nouvelle petite communauté. Les membres du groupe lui donnent le nom de Kai Shu qui signifie littéralement « Oncle Kai ».
  • De 2014 à 2016 la discussion devient un compte officiel sur WeChat (principale réseau social en Chine), avant de devenir une application à part entière.
  • Aujourd’hui, plus de 8 000 histoires ont été partagées sur l’application par Kai et son équipe, qui ont été écoutées environ 3 milliards de fois, soit 229 d’heures d’écoute.

 

L’application s’adresse principalement aux enfants de la maternelle à l’école primaire et offre un large éventail de genres (fables, contes de fées, histoires, œuvres étrangères célèbres et les œuvres littéraires chinoises).

 

  1. Afin de permettre aux utilisateurs de découvrir et d’apprendre de manière ludique, l’application offre également de nombreux contenus gratuits.
  2. Mais ce n’est pas tout. La plupart des histoires se terminent en posant une question adressée aux enfants qui sont alors libres de partager leur réponse ou de poster d’autres remarques dans une discussion de groupe.
  3. Et pour ceux dont la capacité d’écoute et de concentration n’est pas si forte, la plupart des histoires sont accompagnées d’un scenario écrit, ce qui en fait également une excellente application pour les étrangers qui étudient le chinois !
  4. Kai Shu Story est actuellement classée parmi les applications éducatives les plus rentables de Chine dans l’Apple Store chinois.

 

Réseau sociaux et réputation en Chine : la stratégie du marteau et de l’enclume; 

Comme vous l’aurez compris, en Chine, tout devient de plus en plus digitalisé et le secteur de l’éducation n’y échappe pas.

Dans un pays où 90% des habitants utilisent internet grâce à leur smartphone, la viralité d’un message peut entrainer sa popularité en un rien de temps.

Pourquoi le marteau et l’enclume?

Permettez moi cette métaphore…

  • La réputation c’est l’enclume.

La réputation est l’un des facteur clé pour réussir à engager les consommateurs chinois et les réseaux sociaux sont le meilleur moyen y parvenir à condition de se forger une bonne image.

  • Les réseaux sociaux c’est le Marteau 

Une fois que la réputation est solide, on peut commencer à marteller, en autre terme à investir ses millions dans la visibilité , et avoir des téléchargements.

 

Jetez un œil sur nos précédents articles :

Le boom du marché de l’éducation en Chine

Les tendances du marché de l’éducation en Chine

– Stanford : Un scandale dans l’éducation en Chine

 

 

Est ce que le juteux marché de l’éducation vous intéresse? 

 

Je vous vois venir… et devine votre sourire.

  1. Vous vous dites que cela va être facile.
  2. Qu’1% du marché me rendra riche
  3. Et qu’il faut juste embaucher un stagaire chinois qui me fasse le travail

 

  1. La Chine est un marché juteux (pour ceux qui réussissent )
  2. La Chine est un grand marché, oui mais très concurrentiel 
  3. La Chine est un marché facile: NON 

 

RIEN N’EST FACILE EN CHINE, MAIS TOUT EST POSSIBLE 

Nous savons que le marché chinois fait rêver, et nous savons aussi qu’il faut s’accrocher, s’adapter, investir avant de gagner de l’argent, de la patience pour batir sa crédiblité.

 

On peut vous accompagner sur plein de trucs:

  • Ereputation : on connait les procédés pour accélerer les processus
  • La communication digitale : notre équipe est à jour sur toutes les dernières techniques
  • L’Adaptation : on va toujours essayer de localiser le message, service ou produit.
  • L’Acquisition , on essaye toujours de mettre en place les stratégies les plus efficaces pour promouvoir votre App/ ou entreprise en Chine.

 

SUITE ET FIN… 

Vous pouvez nous contacter, on répond à tous les emails 

Nos Consultants ne sont pas des vendeurs, ils conseillent avec le sourire 

On commence à avoir pas mal d’éxpérience dans l’éducation, un email et vous envoie les case studies.  

 

 

Le copywritter vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout, et vous demande un petit service, partager sur twitter, FB, quora, ou linkedin… cet article si il vous a plu.