Les touristes chinois influent sur le rythme effréné du trafic aérien mondial

airbus_vs_boeing

L’incroyable croissance du trafic aérien mondial, en 2003, il y avait 1,5 milliards de passagers, en 2014 il y en avait 3,4 milliards, et peut-être 6,7 milliards en 2032 et si la courbe reste inchangée, peut-être 16 milliards en 2050. Ce rythme n’a jamais freiné, même durant les crises, même durant les attentats du 11 septembre 2011, même à l’augmentation du baril du pétrole, il n’y a jamais eu autant de monde dans les avions.

 

D’ici à 20 ans, près de 37.000 appareils neufs devraient être livrés pour une valeur d’environ 5 200 milliards de dollars au prix catalogue, selon la dernière étude de Boeing. Un pactole qui découle de la nécessité pour les compagnies de croître mais aussi celle de renouveler leur flotte et d’imposer son face à face contre Airbus sur le marché chinois.

 
boeing

Les nouvelles classes moyennes des pays émergents

L’économie mondiale ne cesse de gonfler, et grâce aux pays émergent surtout. Les classes moyennes de plus en plus nombreuses à pouvoir se payer un billet d’avion. D’après Airbus, 2/3 de ses nouvelles classes devraient prendre l’avion contre 1/3 aujourd’hui.

 

Le plus gros marché, sera le marché intérieur chinois.

En Europe, aux Etats-Unis, la croissance stagnera ou augmentera que légèrement, mais dans les pays émergent telle que l’Amérique du sud, l’Afrique et surtout l’Asie, le trafic aérien qui pousseront cette croissance aérienne toujours plus haut.

C’est au troisième rang que se situe actuellement la Chine, l’Europe et l’Amérique étant les deux premiers, mais dans les vingt prochaines années, se sera la Chine qui sera numéro un, avec des vols domestiques en augmentation chaque années.

La compagnie aérienne chinoise Estern China à commandé cette année pas moins de 15 Airbus A330. Et la holding publique China Aviation Supplies (CAS)

à commander au total pour 18 milliards de dollars d’Airbus.

Selon Fabrice Brégier PDG d’Airbus : « Ces commandes constituent un nouveau vote de confiance envers notre famille d’A330, qui comprend déjà les gros-porteurs les plus prisés en Chine ».

fabrice_bregier

Fabrice Brégier, PDG d’Airbus.

L’implantation d’un troisième site industriel en Chine

Avec sa première implantation d’une usine en chine, Airbus avait conquit, 50% du marché chinois sur les moyens-courriers, et espère avec cette troisième implantation conquérir les long-courriers, qui jusqu’à aujourd’hui, est détenu par Boeing. Pour se faire, Airbus à décidé de cette ouverture de site contre des commandes significatives de ses Airbus A330.

 

airbus

 

Airbus A330

 

Si l’on en croit les statistiques, dans 30 ans, la Chine sera en terme de vol domestique et de vol long courrier numéro 1. Ce qui entraînerait encore plus de commandes d’Avion, et une guerre entre les deux plus grands avionneurs du monde. Airbus et Boeing.

 

A lire aussi :