Alors que les effets économiques du nouveau coronavirus continuent de se faire sentir dans toute la Chine, les micro, petites et moyennes entreprises du pays restent optimistes quant aux perspectives commerciales, selon l’Institut de recherche Ali.

Nous allons voir d’après une enquête menée auprès des MPME en Chine, les retombés économiques liés au virus.

Si cela vous intéresse, restez attentif à la suite de cet article

  • Les entreprises chinoises optimistes suite au Covid-19 en Chine
  • Tracer la voie de la reprise

 

I. Les entreprises chinoises optimistes suite au Covid-19 en Chine

 

 

Dans une enquête menée auprès des MPME, plus de 66 % des quelque 24 000 personnes interrogées ont exprimé leur optimisme quant aux opportunités commerciales pour le reste de l’année, malgré des revers à court terme tels que la baisse des commandes et des clients, les retards de livraison et les difficultés de trésorerie causées par l’épidémie.

Quelques 14 % ont déclaré qu’ils s’attendaient même à une augmentation rapide des ventes ou des bénéfices, tandis que 11 % s’attendaient à ce que leurs activités commerciales aient peu d’impact par rapport à l’année dernière.

Les résultats proviennent d’une enquête en ligne menée entre le 5 et le 7 février par l’unité de recherche soutenue par le groupe Alibaba et le China Household Finance Survey and Research Center de la Southwestern University of Finance.

Conçue pour évaluer les sentiments des MPME face au coronavirus, l’enquête a recueilli 23 715 réponses valables auprès des commerçants des places de marché de Taobao et de Tmall d’Alibaba, dont la majorité a déclaré des ventes annuelles inférieures à 5 millions de RMB (711 100 $).

L’enquête, détaillée dans un document sur les perspectives de reprise économique et commerciale produit par l’Académie Luohan, un groupe de réflexion d’Alibaba, a mis en lumière l’esprit d’entreprise durable du secteur des petites entreprises, qui a été le plus durement touché par la crise sanitaire.

Plus de 90 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles s’attendaient à subir des pertes, mais 99 % ont également déclaré qu’elles n’avaient pas l’intention de fermer leur entreprise.

Par ailleurs, 90 % des commerçants sont restés réticents à ne pas supprimer d’emplois cette année, même avec les pressions financières supplémentaires qu’ils subissent.

Les personnes interrogées avaient également des perspectives positives sur le paysage macroéconomique de la Chine en 2020.

Bien que les vendeurs basés dans la province de Hubei – l’épicentre de l’épidémie de Covid-19 – se soient montrés pessimistes, 38,6 % des personnes interrogées ont déclaré être optimistes quant à l’environnement économique global. L’usine du monde se remet aussi à produire (source)

 

II. Tracer la voie de la reprise

 

Le rapport de l’Académie Luohan a également détaillé l’impact que le Covid-19 a eu sur l’économie jusqu’à présent, ainsi que les mesures qui ont été mises en place pour endiguer l’épidémie et accélérer la reprise du marché.

 

Selon le document, la logistique et les canaux de distribution perturbés ont été les principales causes des retards dans la reprise des activités commerciales et de la production.

Parmi les autres points de pression figuraient les loyers, les coûts de main-d’œuvre, les intérêts sur les prêts, les arriérés de matériel et les coûts de prévention des virus.

 

Pour assurer la survie des entreprises pendant cette période critique, l’Académie Luohan a déclaré qu’il était crucial d’aider les MPME à supporter leurs coûts dans la mesure du possible – par exemple, en leur proposant des frais réduits et des options de financement accessibles – et de leur fournir l’infrastructure technologique nécessaire pour surmonter les obstacles présentés par le virus.

 

Les chercheurs ont également noté que la reprise économique était étroitement liée au retour à leur emploi d’environ 170 millions de travailleurs migrants après une pause du Nouvel An lunaire prolongée par des problèmes de santé.

En dehors du Hubei, 69 villes qui ont enregistré les niveaux d’activité les plus bas ces dernières semaines se targuent d’une population migrante de 59 millions de personnes.

 

En conclusion

L’Académie Luohan a déclaré que le retour rapide et sûr des travailleurs à leur poste devrait être une priorité pour les autorités, les employeurs et les employés.

En outre, le maintien permanent d’un environnement de travail sain est essentiel pour assurer une reprise solide et durable des entreprises et de l’économie.